Vincent, vous êtes auto-entrepreneur en création web,

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

logo créateur webJe m’appelle Vincent SOYSOUVANH, je suis créateur web à PRIX LIBRE.

Après une vie professionnelle à toute allure en SSII pendant 12 ans, suivie de 2 ans en recherche et développement web, je me suis orienté vers l’indépendance dans le but de vivre ma passion, sans pression, et ni stress. Si le travail devait nous prendre au moins un tiers de notre vie, alors autant faire les choses qu’on aime et qu’on a envie de faire, me suis-je dit…
Ma passion a toujours été la programmation et le développement, tout en recherchant l’optimisation et la perfection, certainement pour satisfaire mon ego :-). J’ai le bonheur d’en avoir fait mon métier, et je suis d’autant plus heureux aujourd’hui, car je viens de lancer ma propre auto-entreprise dans la création de site web.

Bien que le marché dans la création de site internet soit très concurrentiel, cela ne peut que me motiver pour mettre à l’épreuve mes compétences, et donner l’occasion d’améliorer constamment la qualité de mes prestations.

Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

On apprend à tous les créateurs d’entreprise le même modèle économique et le même objectif : faire du bénéfice…
Etant donné que je ne poursuis pas le même objectif, il me fallait voir le monde d’une autre manière, par rapport à ce que je suis, à ce que je souhaite faire, et la façon dont je veux vivre ma vie. Cela peut sembler un peu philosophique et utopiste pour la plupart des gens, mais en voulant acquérir cette liberté, je devais ne pas rentrer dans le moule, donc me façonner à ma façon.
Tous les vendeurs fixent un prix et l’imposent au client. Le prix peut être variable, et souvent non justifié. De ce fait, pourquoi ne pas penser le modèle économique autrement, et permettre au client de fixer lui-même le prix, en fonction de sa propre perception des choses et des valeurs ?

Ce projet est un challenge, car peu de monde connait le prix libre, et encore moins le pratique.
Il n’y a pas que dans la technologie que l’on peut innover, mais aussi dans la pratique, donc consommer différemment.

Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

Je gère mon activité au jour le jour, sans savoir combien j’aurai de clients, ni combien cela pourra me rapporter.
Sachant que je pratique le prix libre dans l’esprit du volontariat, je ne m’attends pas à faire du bénéfice, ni atteindre mon seuil de rentabilité, car tout simplement, je n’en ai pas. Cependant, il me faudrait un minimum pour vivre.

Quelque soit l’activité, se lancer au début est très difficile, car il faut penser à tout, et surtout se faire connaître.
La première règle serait qu’il ne faut jamais sous-estimer ses concurrents, et prendre les clients pour des imbéciles.

Se lancer, oui ! Mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

Avant de se lancer, un planning est obligatoire. Cela dit, malgré un planning détaillé, on doit toujours faire face à des imprévus, donc rallonger la durée des tâches, et reculer les dates…
Lancer une entreprise n’est pas de tout repos, car le début nécessite du temps. Il ne faut pas compter ses heures, mais il ne faut pas non plus se ruiner la santé. Il sera beaucoup plus facile pour un célibataire de se lancer, que pour une personne mariée avec des jeunes enfants, donc ayant des responsabilités et très peu de temps.

Depuis le début et jusqu’à aujourd’hui encore, je travaille entre 10h et 12h par jour, du lundi au samedi inclus.
Le plus dur, c’est être seul à tout gérer : administration, communication, marketing, prospection, développement…
Mais une fois que la machine sera lancée, je prévois de ne plus travailler le samedi, pour consacrer tous les week-ends à ma famille.

Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

Mon entreprise m’a apporté de la liberté de faire et de décider quand, comment, où et pour qui je veux travailler. Et aussi moins de mauvaise pression et de stress inutile.
Je travaille à mon rythme, en y apportant la meilleure qualité possible dans mon travail. Je suis assez perfectionniste et limite maniaque, ce qui est autant profitable pour mon ego qu’à mes clients.
Grâce à la pratique du prix libre, je n’ai pas à perdre de temps sur les demandes de devis. C’est le client qui estime lui-même le prix. J’ai le sentiment d’être utile, de me rendre utile et d’aider les nouveaux entrepreneurs qui n’ont pas forcément les moyens de s’offrir une visibilité sur le web.
Je veux une relation honnête et de confiance avec mes clients pour créer le meilleur climat possible et pour une meilleure qualité de travail. Je n’hésite pas à dire que je ne sais pas faire, si réellement c’est le cas. Et dans ce cas là j’apprendrai.
Les clients peuvent s’appuyer sur mes connaissances et domaines d’expertise. A leur demande, je peux fournir la preuve que telle ou telle solution est meilleure que d’autres, et toutes les raisons qui vont avec. Si je fais du volontariat, c’est aussi pour le plaisir de partager mes connaissances.

Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

Je vais vous dire franchement : je n’ai pas du tout la fibre commerciale, je suis un ingénieur avant tout qui aime résoudre les problèmes techniques et rechercher les solutions les plus performantes et optimisées.
Actuellement, je suis trop centré sur la technique. Ce que je recherche, c’est évidemment un peu de visibilité pour me faire connaître, à savoir ce que les gens pensent de l’offre, et la qualité technique afin que je puisse les améliorer.
Ce que je ne maîtrise pas, c’est tout ce qui ne fait pas référence à la technique, c’est-à-dire : la communication, la publicité, le bouche-à-oreille…

Je suis persuadé que mes services seront utiles à beaucoup de créateurs d’entreprise et pourront les dépanner.

Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

Toute création nécessite un savoir-faire, et associé au talent, cela ne peut être que magnifique, proche de la perfection.
La création de site web est un art, car il existe autant de façon de coder un site web que de développeur. Chaque développeur a son style, et laisse son empreinte dans le code. Le savoir-faire et le savoir-être du développeur est transcrit dans le code. Par exemple, un développeur expérimenté optimisera son code, en l’accompagnant de commentaires. Alors que le développeur débutant fera apparaître des maladresses de logique dans sa conception.

Merci pour l’interview, d’avoir un site aussi intéressant et utile.
Bonne continuation.

Merci Vincent!

Si vous souhaitez voir le profil de Vincent Soysouvanh, créateur web, cliquez ici

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement