Bonjour Vanina,

En créant votre e-commerce, vous avez pris un virage à 360° pour vivre de votre passion.

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

A priori, rien ne pouvait laisser penser que ma passion décorative deviendrait mon métier. Avant de lancer mon e-commerce, j’ai en effet travaillé dans des domaines très différents (formation, administratif et coordination de projet). Pourtant, mon goût pour la déco a toujours été présent : une bonne partie de mes économies passait dans l’aménagement et la décoration de mon domicile.

J’ai toujours aimé chiner, dénicher des objets… Et puis un jour, je me suis lancée dans la rénovation de mon salon en chêne. Le “virus” de la déco ne m’a plus quittée depuis ! Je suis passée à la peinture, au DIY… En fait, au-delà de la déco, je cherche à créer une ambiance, une atmosphère vivante qui me ressemble et dans laquelle je me sente bien.

Chez moi, j’ai testé tous les styles : la tendance industrielle, le provençal traditionnel, le tout moderne (quitte à être à la limite des décors de science-fiction !), les ambiances ethniques lointaines… Le plus difficile était d’avoir le budget nécessaire mais aussi de faire le tri dans la multitude de conseils et de produits.

Je me suis alors raccrochée à la définition même du design : harmoniser l’environnement. C’est devenu le fondement de ma philosophie décorative et mon moteur au quotidien. Aujourd’hui, ce qui me fait vibrer est de pouvoir mixer plusieurs influences décoratives pour que chacun puisse laisser libre cours à son inspiration du moment. Il suffit de se laisser guider par la recherche du confort, par nos envies (notre “home sweet home” doit nous plaire et faire écho à notre personnalité) et par la convivialité générée (c’est plus sympa quand on accueille des amis !).

L’idée n’est pas de suivre la tendance pour être à la mode mais pour trouver des pièces réunissant de multiples influences et qui pourront donc s’intégrer partout. De plus, quand on n’a pas la possibilité de tout refaire à neuf chez soi, c’est un excellent moyen de faire évoluer son univers.

Pour Meubleenligne.com, je sélectionne avec soin tous les meubles et objets déco qui vont donner un cachet particulier à nos intérieurs en fonction de la personnalité de chacun. Mon désir est que chaque visiteur, en visionnant ces éléments, puisse imaginer la future ambiance de son intérieur.

Interview Vanina Carlotti

Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

Pour une baroudeuse déco depuis toujours, la création de meublenligne.com s’est inscrite logiquement dans mon parcours car je souhaitais concentrer mes exigences afin de réunir en un seul endroit les pièces décoratives satisfaisant les critères issus de mon expérience : confort, esthétisme, intemporalité et rapport qualité/prix/service.

Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

Préparer son projet en amont !! A commencer par se renseigner d’une part sur l’éventail des possibilités qui vous sont offertes en regard de votre situation personnelle/professionnelle, puis relatives à toutes les modalités administratives et attrayant à la gestion (TVA, douane, etc.).

Se retrousser les manches : lancer un e-commerce représente énormément d’investissement personnel, d’heures de travail, de codes à intégrer, etc. et, à moins d’un budget conséquent, des investissements financiers sont à prévoir (formations, “modules” et interventions techniques pour développer le site, etc.).

Se lancer, oui ! Mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

Une vie à côté ? de quoi parlez-vous (RIRES) ?

Plus sérieusement, la notion de sacrifices est relative. Personnellement c’est une passion. Je ne perçois donc pas la charge de travail tel un sacrifice. Le plus important est de ne pas se démotiver, surtout lorsque vous bosser des semaines jusqu’à pas d’heures… sans résultats.

Cependant, le budget nécessaire pour faire évoluer un site et, comme pour tout métier, acquérir les compétences techniques qui y sont associées requiert un investissement financier progressif qui est aussi quelque part, un frein au développement. Il y a des jours ou la situation se révèle être cornélienne !

Meubles et objets décoratifs

Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

Relever le challenge de me projeter et partager ma passion dans un univers numérique qui m’était totalement étranger. Une certaine liberté organisationnelle en ce sens qu’il n’est pas nécessaire de solliciter un départ anticipé à son employeur pour se rendre à un rendez-vous.

Ce qui m’a cependant le plus agréablement surprise est la redécouverte de l’humain. L’activité vous amène à prendre contact avec des gens vraiment méritants, qu’il s’agisse de webmaster, bloggers, entrepreneurs du e-commerce, etc. Derrière des écrans, il y a de belles personnes avec des valeurs et cette solidarité est un moteur.

Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

Faire connaître meublenligne.com et, comme tout entrepreneur dans le ecommerce, pouvoir dégager un salaire pardi ! L’orienter vers les échanges avec une clientèle participant de la même philosophie en développant les interactions de clichés d’intérieurs par exemple.

A mon sens, une passion doit rester libre et conserver une dimension humaine. Mon projet est de développer, pour chaque produit, le volet conseil et, en fonction des attentes et demandes, peut-être intégrer des produits et services spécifiques. Ce sont les clients qui décideront.

Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

André Malraux disait que l’art est le plus court chemin de l’homme à l’homme. Fondamentalement subjectif, il rejoint en ce sens ce que certains qualifie d’art d’entreprendre. Ainsi, les techniques de gestion et d’organisation managériales traditionnelles, rationnelles et financières, ne satisferont jamais à la performance optimale sans la prise en compte de l’Humain dans sa dimension subjective, sensible, sa zone de confort, ses aspirations, etc.

Donc d’une certaine manière, entreprendre possède des accointances avec l’art dans le processus de mise en place comme dans la poursuite des objectifs à atteindre par la prise en compte de l’appréhension sensible de situations complexes.

Merci Vanina !

Pour contacter Vanina, vous pouvez :

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement