Bonjour Tony,

Vous êtes un jeune entrepreneur de 27 ans qui a créé sa société pour proposer des solutions logicielles aux entreprises.

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

Tony Archambeau, 27 ans, jeune ingénieur R&D spécialiste des technologies du web et dirigeant de Adalgo, une société qui propose des solutions logicielles sur le web.

Adalgo est surtout connu pour commercialiser la solution logicielle Organilog. Il s’agit d’un service cloud, sur le web et sur mobile, qui permet aux PME de mieux gérer le suivi des interventions distantes auprès des collaborateurs en situation de mobilité.

Pour faire simple, les employés en situation de mobilité remplissent leurs fiches d’interventions sur leur smartphone, plutôt que de remplir une feuille papier qui sera transmise à l’entreprise en fin de journée ou en fin de semaine. L’information est presque instantanée et permet un meilleur suivi du travail effectué.

Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

En réalisant que certaines professions telles que les livreurs utilisent des terminaux portables pour le suivi des colis, j’ai constaté que les téléphones portables modernes pouvaient effectuer la même chose, et même plus. Les smartphones se sont démocratisés et incluent souvent une puce GPS et un appareil photo. Ces 2 éléments peuvent aisément enrichir les traditionnelles fiches d’interventions.

En 2013, l’entreprise dans laquelle je travaillais a déposé le bilan. Ça a été le déclic pour partir dans l’aventure entrepreneuriale et concevoir un outil qui s’intègre parfaitement dans l’air du temps.

Organilog, solution logicielle pour le suivi des salariés mobiles

Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

Tout d’abord il faut avoir un projet qui nous correspond et pour lequel ont sait qu’on est bon. Cela est indispensable pour croire en soit et en son projet.

Mais il faut aussi rester réaliste et ne pas se mettre d’œillères. Si vous n’êtes assez compétent dans certains domaines, il ne faut pas hésiter à se faire aider par des personnes très douées dans leurs domaines. Cela permet d’éviter de faire d’énormes erreurs dès le début.

Se lancer, oui ! Mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

Oui, il faut savoir faire quelques sacrifices. Avant de commencer, j’ai travaillé sur un prototype pendant près d’un an, à temps plein. Et pour le bien de l’entreprise, je préfère ne pas me verser de salaire et réinvestir tout bénéfice dans l’entreprise.

Il faut aussi être en mesure de travailler beaucoup, dans la journée mais aussi le soir, le week-end et les jours fériés. Quoi qu’il en soit, c’est difficile de parler de sacrifice lorsqu’on est passionné et que l’ont croit en son projet.

Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

Dans ma carrière professionnelle je n’ai toujours eu qu’une partie du travail à faire, alors que j’ai des compétences multiples. Cette aventure entrepreneuriale me donne l’opportunité de travailler sur plusieurs tableaux à la fois. Mes compétences ne restent donc pas cloisonnées et peuvent être exploitées au mieux pour le bien du projet.

Par ailleurs, je suis réellement heureux à chaque fois qu’un client m’indique qu’il est satisfait de l’outil et que ça lui change la vie.

Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

Ce n’est pas tout d’avoir un outil puissant et utile, il faut aussi le faire connaître. Nous sommes à la recherche de visibilité. Il y a tant d’entreprises qui doivent gérer des employés à distance et qui méritent d’entendre parler de Organilog.

Beaucoup de choses restent à faire, et c’est un plaisir de savoir qu’il y a encore d’énormes axes de travail pour aider les professionnels.

Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

Entreprendre nécessite obligatoirement de jongler entre plusieurs rôles. D’une manière ou d’une autre un entrepreneur est amené à faire appel à l’intuition, aux sens et à l’intellect pour aboutir à un résultat.

Dès lors, entreprendre est lié à une forme d’expression artistique. Certes, ce n’est pas l’idée générale que l’on a de l’art, mais un entrepreneur a une vision de ce qu’il souhaite créer et il va mettre en œuvre son talent et ses compétences pour essayer d’y aboutir.

Merci Tony !

Pour contacter Tony, vous pouvez :

Crédit photo : Shutterstock.com 
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement