Bonjour Thomas,

Vous venez de lancer votre société pour développer une application qui peut être très utile aux créateurs et dirigeants d’entreprise.

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

Benoit et moi-même sommes sortis des Mines et d’Audencia Nantes en 2014 et nous avons monté une première agence web pendant nos études. Nous avons évolué ensemble vers Vizir.co, une application web qui permet de faire des questionnaires en ligne très simplement.

L’idée est de redonner aux questionnaires en ligne leur utilité en donnant envie aux gens de répondre grâce à une interface de réponse design, compatible mobile et tablette, et fluide.

Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

Nous avions besoin de questionnaires pendant notre expérience en agence. Nous étions extrêmement déçus par les offres disponibles (surveymonkey, google forms,…). Puis personne ne répondait véritablement aux questionnaires, les gens quittaient le questionnaire en cours de route.

Nous avons donc pensé qu’il y avait de la place pour un outil en phase avec les normes actuelles du web, plus ludique, qui augmenterait le nombre de réponses.

Une application en ligne pour réaliser des questionnaires

Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

Je pense que l’humain est au cœur de la réussite ou de l’échec d’un projet.

Je vous recommande d’entreprendre au moins à deux. Mais surtout d’entreprendre avec quelqu’un qui partage votre vision de l’entreprise et du produit que vous souhaitez développer. Avec quelqu’un qui est aussi déterminé que vous. Avec quelqu’un qui fait preuve de bon sens et d’honnêteté (ça ne court pas les rues).

Se lancer, oui ! Mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

Ma situation est délicate. La majorité des entrepreneurs aujourd’hui parviennent à se financer grâce au chômage, et c’est très bien. Mais étant jeune diplômé et n’ayant jamais travaillé en entreprise, je ne touche pas le chômage. Mon sacrifice est avant tout financier.

Je sacrifie des années de salaires intéressants pour investir dans l’expérience que me procure ma société. Et évidemment ce n’est pas toujours pour plaire à ma copine ou mes amis. Je sors beaucoup plus rarement, pour des raisons de temps ou d’argent.

Mais c’est ce qui me motive, on ne peut pas entreprendre sans avoir “faim”.

Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

Un épanouissement incroyable, des rencontres riches et inspirantes, des responsabilités uniques. Mais je retiendrais surtout les rencontres que j’ai faites avec des personnes passionnées et passionnantes.

Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

Nous cherchons à faire grandir notre base d’utilisateur sur un outil qui est totalement gratuit. Nous cherchons également à financer notre développement via du financement en fond propre.

Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

Je pense qu’entreprendre relève de l’artisanat plus que de l’art. C’est une volonté de construire de ses mains quelque chose qui est utile ou qui fait plaisir aux gens.

Merci Thomas !

Pour contacter Thomas, vous pouvez :

Crédit photo : Shutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement