Bonjour Stéphanie,

Vous avez quitté le salariat pour créer une activité dans un domaine qui vous passionne : le bien-être.

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

J’ai 43 ans, maman d’un grand garçon de 8 ans. Je suis titulaire d’une maitrise en droit privé, moniteur national de secourisme et titulaire d’un Brevet d’état en natation. Après 20 ans dans l’administration, j’ai décidé une reconversion et me suis tournée vers les médecines complémentaires que  j’employais depuis longtemps à titre personnel.

J’ai été formée à L’Ecole Internationale de Couleur Thérapie, membre du Réseau d’Instituts Professionnels Romand. Nous y apprenons la symbolique anatomique, physiologique et énergétique  des 12 couleurs, l’interprétation d’un test des couleurs pour établir un bilan  physique, psychique et émotionnel.

En France, il n’y a que 15 experts diplômés de l’École internationale de chromothérapie.

J’ai suivi les spécialités en chromopuncture et auriculopuncture, pour intégrer les connaissances acquises au sein des micro-systèmes réflexes et de l’acupuncture. J’ai également suivi la formation en psycho-émotionnel ou art thérapie.

J’ai ouvert l’institut Coachez Bien Etre le 9 janvier 2014 à Thoiry, très jolie commune « familiale » des Yvelines.  Je souhaite que Coachez Bien Etre devienne l’Institut de Bien Etre, avec un grand I, celui où chacun pourra trouver sa solution d’aide, de soutien ou d’accompagnement dans les diverses difficultés ou soucis quotidiens.

Crédit photo : Shutterstock.com

Entreprise dans le secteur du bien-être et de la santé

Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

L’idée était vraiment de pouvoir apporter un mieux-être à chacun d’entre nous. Ayant trouvé MES solutions, j’ai voulu en faire profiter les autres, pour que chacun puisse avoir accès à des formules visant le « D stress », la relaxation, la sérénité, nouvelles et personnalisées.

C’est pour cela que mon institut offre des packs clés en main et des formules personnalisées, combinant les multiples activités bien-être : médecines douces (couleur thérapie, luminothérapie, florathérapie, produits naturels) et  sport très bientôt, avec notamment une cabine individuelle d’aquabike.

Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

Il y a une liste impressionnante de conseils à donner …mais on peut résumer en disant qu’il faut :

  • rencontrer des personnes dont c’est le métier d’aider à la création d’entreprises, parce qu’il y a énormément de choses à savoir dans la création et la gestion,
  • parler à de jeunes créateurs, pour bien s’imprégner de la voie longue et difficile dans laquelle on s’engage,
  •  et, surtout, prévoir l’imprévisible….

 Se lancer, oui ! Mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

J’ai décidé de changer de vie pour, aussi, retrouver une vie de famille plus sereine.

Forcément, on passe beaucoup de temps dans la gestion, même en dehors des heures de travail « normales ». Quand on crée et gère une société, c’est un travail à temps complet, la journée ne s’arrête pas à l’heure de fermeture de la société.  Mais, en étant en adéquation avec ses valeurs « travail », profondément, on revient à d’autres choses. On évolue en même temps que la société se développe, mais on sait que tout peut s’écrouler du jour au lendemain, donc on apprécie les joies de la vie personnelle.

Beaucoup ne veulent pas franchir le pas de entrepreneuriat par peur des sacrifices, mais pour en avoir croisé beaucoup, ils s’arrêtent aux sacrifices financiers.

Et oui, pour gagner, il faut accepter de perdre à un moment !

Même sur le long terme, je pense que les sacrifices continueront, différemment (mais j’espère moins stressants au fur et à mesure), car la société doit grandir et, pour cela, il faut du mouvement, des idées innovantes et du renouveau perpétuel pour garder le dynamisme initial du jeune créateur.

Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

On a toujours le choix ! Le choix de démissionner de la fonction publique, avec une paye conséquente et assurée,  était un « courage » pour certains, une « folie » pour d’autres. Pour moi, ce choix n’a été qu’une évidence.

La création a toujours été en moi : se réaliser en créant ! Une idée, un projet, une gestation, une naissance, aider son enfant à se développer pour qu’il grandisse en bonne harmonie et que cette harmonie nous fasse grandir aussi. Mais ne jamais oublier qu’on ne vit pas pour ses enfants, on vit pour qu’ils grandissent au mieux, mais il s’agit d’ « entités » différentes.

Rien n’est facile dans la voie que j’ai choisi, mais si c’était à refaire, je ferais le même choix.

Si je me loupe, je ne m’en prends qu’à moi, mais on prend des leçons de ses erreurs. Si je réussis, je ne le dois qu’à moi ! Et à ceux qui continuent à croire en moi malgré les difficultés, coups bas, revers, qui m’auront remonté le moral ou secoué…quand il le fallait…merci à ceux qui prennent du temps, de temps en temps, pour prendre un café, parler 5 minutes, envoyer un petit message, juste être là, simplement. Donc, cette aventure permet aussi de savoir qu’il existe des personnes exceptionnelles, que l’Amitié existe et qu’elle n’a pas de prix.

A tous ceux qui envisagent d’entreprendre ou une reconversion professionnelle, qui ont besoin d’un coup de pouce, je conseille un livre : « Tu apprendras la vie » de William Shakespeare, la phrase à retenir pour moi mais qui résume tout : « la vie n’a de valeur que si tu as la valeur de l’affronter »

Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

Je souhaite pouvoir continuer à développer des offres, trouver des idées originales, tout en restant centrée sur mes diplômes, chromothérapie et sport : développer sans se disperser. Je veux en faire un endroit où chacun peut y trouver SA solution pour son bien-être. Et avoir un réseau de thérapeutes qui pourront apporter leurs compétences spécifiques si le besoin s’en fait sentir pour le client.

Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

Ma 1ere réaction est de répondre que je suis devenue artiste de cirque, spécialités jonglage et équilibrisme….

Oui, entreprendre, c’est de l’art !! et tout est dans le mot « créateur » : le créateur est un artiste, et l’art est toujours en évolution, en recherche, et c’est ça qui fait le bonheur d’entreprendre.

Merci Stéphanie !

Pour contacter Stéphanie, vous pouvez :

Crédit photo : Shutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement