Bonjour Stéphane,

Vous avez créé cette année la marque Hip2theJive, qui vend des vêtements dans le respect de l’éthique et du commerce équitable.

 - Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

Stéphane Perquin, marque de vêtements éthiques et équitablesStéphane, co-fondateur de Hip2theJive (aka H2J) marque de prêt à porter pour homme.

Notre différence ? Nos vêtements sont réalisés en coton biologique certifié et confectionnés dans le respect de règles sociales visant à l’amélioration des conditions de travail des ouvriers et des cultivateurs. Nos vêtements respectent également celui qui les porte puisqu’aucun produit toxique ne rentre dans leur composition, ni au niveau de la matière première, ni au niveau des teintures, fils, accessoires et encres pour les sérigraphies. La mode éthique est une alternative véritablement positive.

Nous sommes deux associés, à Capbreton et à Toulouse. La première collection a été présentée au salon du prêt à porter de Paris en septembre 2008.

Nous cherchons à diffuser nos produits dans des boutiques multimarques conventionnelles (pas uniquement spécialisées dans le bio ou l’équitable, au contraire), des sites internet, grands magasins. Enfin, nous aimerions confier notre collection à un ou plusieurs agents commerciaux intéressés et spécialisés.

- Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

Voici ce qui m’a motivé à créer cette marque de vêtements :

  1. Le challenge de concilier des univers a priori distants qui nous intéressent à titre personnel: la mode, la musique et le développement durable. Tout cela en jouant la carte du décalage, du style et de la non-culpabilisation.
  2. Un travail de recherche et d’étude sur le marché de la mode éthique, les acteurs, les opportunités et les menaces.
  3. Des rencontres… cet argument peut paraître un peu simpliste mais c’est véritablement en allant parler avec ceux qui sont en place sur le secteur que l’impulsion est arrivée.
  4. Enfin certainement aussi un savant mélange d’idéalisme, d’obsession et de détachement qui nous ont permis de persévérer malgré un nombre aussi impressionnant qu’insoupçonné d’experts auto-proclamés en création de marque de mode, malgré les récits « d’amis d’amis », malgré les regards compatissants de banquiers qui « vraiment aimeraient bien… »…et tant d’autres. J’ai souvent pensé à Philippe Bloch lors de mon parcours de créateur. Philippe Bloch est l’auteur d’un ouvrage « bienheureux les fêlés ». Cet ouvrage criant de vérité conforte et renforce tout porteur de projet motivé. Hip2theJive lui est reconnaissante !

- Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

J’ai 10 conseils pour le porteur de projet qui se lance dans la création d’entreprise :

  1. Se forcer à faire de l’introspection… pour savoir si vraiment l’aventure vous motive
  2. Se fier à son instinct, « se faire confiance », apprendre à dire « non »,
  3. Identifier ses points faibles et trouver les solutions pour y pallier
  4. Se méfier de ceux qui savent… le nombre de « non créateurs », « non chefs d’entreprise » qui savent ce qu’est une création et qui n’ont que des vérités à livrer au porteur est impressionnant.
  5. Travailler, travailler, travailler… être ultra polyvalent et réactif
  6. Ne pas hésiter à se séparer en cas de problème de confiance avec un prestataire, fournisseur, partenaire…certes une séparation peut engendrer des inconvénients mais le succès d’un projet suppose de s’entourer de gens de confiance.
  7. Etre très ouvert et curieux au niveau NTIC… internet offre des possibilités infinies pour se faire connaître et parfois à très bon marché… le blog de Gautier en est un exemple
  8. S’informer en permanence (sites, blogs, fils RSS…)
  9. Lire trois bons bouquins de management, marketing, communication et le « bienheureux les fêlés » de Philippe Bloch (pour le moral et l’anti syndrome Calimero)
  10. Etre autonome et ne pas trop attendre des réseaux de soutien aux créateurs. Leur aide est utile mais leur temps de réaction peut parfois s’avérer un peu long… Ne pas oublier qu’il s’agit de VOTRE projet et que VOUS le portez. Consultez-les mais ajustez vos attentes.

- Se lancer, oui ! Bien, mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

Oui, on a une vie à côté et on continue de l’avoir avec la liberté en plus et une vraie motivation pour arriver à donner corps à Hip2theJive. Je ne crois pas avoir fait de « sacrifice », j’ai choisi en toute connaissance de cause et ne regrette aucun de mes choix. J’ai passé plusieurs années à critiquer le conformisme de ma vie de salarié, il était donc temps que je franchisse le pas pour être en cohérence avec moi-même.

Je ne fais actuellement aucun sacrifice particulier, je fais ce que j’ai toujours eu envie de faire. Les jours de galère, de stress, les nuits parfois plus blanches qu’avant font partie du lot… on n’a rien sans rien.

- Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

Je me sens plus libre, avec la sensation d’aller au fond des choses. J’ai appris à relativiser l’importance.

Créer c’est aussi savoir choisir, décider, stopper, trier, arbitrer… celui qui portera son projet jusqu’au bout saura qui sont ceux qui comptent vraiment (et comptera ceux qui sont encore là…)

- Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

A ce jour je recherche :

  • Des personnalités intéressées par le projet.
  • Des agents commerciaux pour diffuser la collection
  • Des sites internet, des boutiques
  • Des journalistes pour parler d’Hip2theJive

- Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

Paraphrasant Cesbron, je dirais que nous entreprenons pour espérer et persévérons pour réussir. C’est notre quête ! et c’est tout un art…

Vous avez des questions ? N’hésitez-pas à les poser en réponse à cette discussion.

Merci Stéphane pour le partage.

Pour contacter Stéphane Perquin :

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement