Vous êtes une mumpreneur ou un dadpreneur ? Grâce au numérique, vous avez accès à des outils pédagogiques réalisés par des professionnels et utilisés dans les écoles pour apprendre aux enfants les mathématiques, la lecture, l’écriture… Et pour intéresser votre bout de chou, rien de plus simple ! Il suffit d’utiliser un support interactif et mobile que vous connaissez bien : votre smartphone ou votre tablette.

Les créatrices de 3 Elles Interactives savent de quoi elles parlent : ce sont des mères avant tout et deux d’entre elles sont des éducatrices.

A l’occasion de la semaine du Digital, du 10 au 17 décembre 2013 sur Gautier-Girard.com, Maryline Maugin (co-fondatrice des 3 Elles Interactive) vous explique comment il est possible d’avoir une utilisation intelligente du numérique pour éduquer, former, et aider les enfants (et leurs parents !) à surmonter leurs difficultés.

Mumpreneurs et Dadpreneurs : les applications numériques éducatives

 Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise, en quelques mots ?

3 Elles Interactive (www.lestroiselles.com) a été créé il y a presque 4 ans par 3 femmes. Nous développons des applications ludo-éducatives pour les enfants, basées sur la pédagogie Montessori.

Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

Nous sous sommes aperçues que les enfants étaient très attirés par cet outils numérique. Iphone qui existait déjà était uniquement investi par des jeux, il n’y avait à ce moment là (en 2010) aucune section éducation ou catégorie enfants sur Itunes.

Fortes de notre expertise pédagogique (nous sommes 2 éducatrices Montessori à avoir enseigné pendant 10 ans), nous savions que la méthode Montessori fonctionnait parfaitement avec tous les enfants. Tout le monde peut utiliser cette méthode scientifique : les enfants qui ont des difficultés d’apprentissage et les autres. Elle permet de répondre au mieux aux besoins de chaque enfant, individuellement. Il développe ainsi, son autonomie, sa confiance en lui et acquiert un indépendance qui lui permet d’être et d’exister dans son univers, dans notre société.

De plus, nous avions envie d’entreprendre et d’apporter de l’éducatif intelligent sur les tablettes pour ces « digitals natives ».

En septembre 2013, le magazine Sciences Humaines faisait sa une avec un titre choc : « Générations numériques : des enfants mutants? ». L’idée était surtout de montrer que les enfants sont désormais familiarisés avec le numérique. (voir ici).

Ces enfants qualifiés de mutants, ce sont nos enfants. Le monde dans lequel nous vivons est en perpétuelle évolution. Nous devons, car nous sommes des adultes responsables de leur éducation, leur fournir des outils qui correspondent au monde dans lequel ils grandissent. Ils sont nés avec ces outils qui font partie intégrante de leur quotidien…Ils s’approprient l’Ipad ou n’importe quelle tablette comme nous nous sommes appropriés la télévision.

Nous n’avons pas besoin de le leur expliquer…d’ailleurs quand nous le faisons, ils nous regardent avec des yeux qui en disent long. Le numérique est partout  : dans les écoles, les transports, les voyages, les téléphones..La question pour eux n’a pas lieu d’être. C’est une réalité qu’ils côtoient sans appréhension car elle existe déjà.

Mais au-delà des activités ludiques, le numérique peut-il également avoir des vertus pédagogiques ?

Bien sur et heureusement!

Maria Montessori a été nominée 3 fois pour le prix Nobel de la paix. Le génie de sa pédagogie est qu’en rendant l’enfant responsable, respectueux de lui-même et des autres,  il a des résonances pacifiantes sur l’ensemble de la société.

En appliquant cette méthode dans des outils qu’ils utilisent quotidiennement, nous vulgarisons une nouvelle façon de voir l’enfant et lui permettons de se construire d’une autre façon, différente de celle qui est appliquée dans les systèmes éducatifs traditionnels.

En combinant le numérique et le pédagogique sur la tablette, je reste convaincue que cet outil est le meilleur que nous aillons à proposer aux enfants pour leur offrir une nouvelle méthode d’enseignement. Elle sera plus personnalisée et donc plus performante.

Nous créons des applications qui véhiculent des concepts d’apprentissages inéluctables : les chiffres, l’écriture, la lecture, la géométrie, les mathématiques, les bases du quotidien.Nos applications sont dans les écoles, dans les familles et je pense que nous n’avons pas reçu nos « awards » par hasard. Si des professionnels les utilisent c’est parce qu’elles sont efficaces et performantes.

Mais attention, car toutes les applications dites « éducatives » ne le sont pas toujours!!! Les parents ou enseignants doivent faire le tri…

Mampreneur : les solutions digitales pour enfants

Vous êtes une « mumpreneur » qui mène de front la création d’une entreprise et l’éducation de vos trois filles âgées de 2 à 8 ans. Avez-vous constaté avec vos propres enfants cet attrait pour le numérique et des outils comme l’iPad ? Est-ce que cela ne les détourne pas d’activités plus « classiques », comme la lecture par exemple ?

La tablette est comme un nouvel outil qui complète une base existante.  Ce n’est pas l’unique moyen. Je pense que toute activité est bonne à partir du moment où elle est envisagée comme « une aide à la vie » pour l’enfant. Qu’il s’agisse de la lecture, du sport, de l’apprentissage de la natation ou des algorithmes, l’enfant curieux est attiré par des activités qui satisfont ses besoins propres et personnels. Chaque enfant est différent mais ils ont tous des phases communes de croissance c’est-à-dire qu’ils ont des « périodes sensibles » qu’il nous incombe de satisfaire si nous voulons les voir grandir et s’épanouir sereinement.

Par exemple, nous devons comprendre qu’un enfant de 3 ans répétera souvent la même activité car la répétition enclenche le processus de la « concentration ». Plus il fera, plus il développera son temps de concentration et sera capable de faire des activités qui lui demanderont de plus en plus de temps.  Ce postulat posé, nous percevons que tous les enfants ne prennent pas le même chemin pour arriver à leur fin…A nous de nous adapter. C’est ce que permet la pédagogie Montessori. Elle permet à l’enfant de progresser à son propre rythme.

Mais attention, nous devons mettre les limites qui lui permettent de grandir dans des conditions que nous estimons bonnes pour lui. C’est en ce sens que l’éducation que nous donnons à nos enfants varie d’une famille à l’autre et d’un établissement scolaire à l’autre. Si nous permettons à nos enfants d’utiliser la tablette, le cadre doit être défini au préalable. Elle peut utilisée dans des conditions que nous établissons et uniquement celles-là. Nous mettons en place les mêmes bases que pour les autres activités : le sport c’est de telle heure à telle heure le mercredi, la tv, le we ou pas…peut importe le règlement, il faut juste qu’il soit respecté.

Comment voyez-vous l’évolution du numérique ? Pensez-vous que ces nouvelles technologies vont avoir un impact dans la vie quotidienne de chacun ?

L’évolution numérique est tel que notre quotidien en sera transformé, dans tous les domaines. La puissante de cette révolution sera obligatoire, elle est déjà en route!! A nous d’être responsable et de faire en sorte qu’elle se passe pour le mieux, qu’elle soit favorable au monde de demain.

Mais changer les chose d’hier demande du temps. Nos habitudes sont si fortes…. Elles sont sécurisantes car nous les maîtrisons..Nous ne savons pas comment tout cela va évoluer, certes.. mais à nous d’être acteurs et de faire en sorte que ces nouvelles technologies comblent les manquements que nous avons dans certains domaines.

Par exemple l’éducation : Elle peut être valorisante pour tous, et elle doit l’être car l’enfant d’aujourd’hui est l’homme de demain. Il faut utiliser les nouvelles technologies comme une aide à la vie, aide positive pour tous les enfants, les petits, les grands, ceux qui ont des difficultés et ceux qui en ont moins, bref une sorte de niveau qui régule les différences. J’espère que nous saurons en faire un outil qui facilitera la vie de manière générale..

Et cette vision n’est pas utopique!! Elle est réalisable, il faut juste y croire et le faire.

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement