Bonjour Romain,

Vous vous appuyez sur une solide expérience pour aider les entrepreneurs à trouver leurs fournisseurs et à réussir leurs achats en Asie

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

J’habite en Asie depuis 2005 où j’ai résidé à Singapour, en Chine et aux Philippines.

Je dirige un cabinet conseil spécialisé dans l’accompagnement à l’import depuis l’Asie. Mes clients sont essentiellement des PME et PMI françaises et du Benelux.

Cet accompagnement dont le nom est « Solutions Agile Supply » se fait de la phase initiale de réalisation du cahier des charges, à celle du suivi logistique des marchandises importées, en passant bien entendu par de la recherche de produits, de la qualification de fabricants, du suivi de commandes et surtout de l’inspection qualité. Ma société s’appelle Enealys International.

Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

Avant de créer les Solutions Agile Supply, j’ai monté pour le compte d’un industriel italien une usine de production d’accessoires d’isolation électrique pour ligne à haute tension (5000m2 d’installations ).J’ai rapidement pris la direction des achats industriels du site ; j’étais à cette époque en Volontariat International en Entreprise (VIE).

A la fin de mon contrat, j’ai monté avec deux associés une société de négoce basée à Shanghai et Hong Kong de laquelle je me suis désengagé car je souhaitais proposer aux PME des services à grande valeur ajoutée donnant la transparence et l’éthique que ne donne pas le négoce dans les achats, et en proposant d’intervenir d’abord en Chine puis progressivement à Taiwan, Hong Kong, en Thaïlande et aux Philippines. Je me suis alors associé avec un ami, les Solutions Agile Supply sont nées.

Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

Dans mon domaine, l’expérience et l’expertise m’ont été nécessaires pour réussir, au même titre que l’opiniâtreté.

Je conseillerais donc à ceux qui n’ont aucune expérience d’entrepreneur de bien s’entourer pour réussir. Parfois, le simple cadre familial peut suffire pour obtenir les meilleurs conseils et une approche juste de ce qu’est le projet lui-même, ou simplement ce qui est nécessaire de faire pour faire vivre sa boite.

En conséquence : penser et repenser son projet, se poser les bonnes questions, agir et réagir pour grandir.

interview romain garcia

Se lancer, oui ! Mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

Les sacrifices sont in-dis-pen-sables, mais il faut savoir mesurer les conséquences de son implication sur l’environnement familial. J’ai fait l’erreur d’avoir le « nez dans le guidon » et de trop penser à ma boite. Finalement, en levant le pied de temps en temps, on se repose, la famille et les amis sont contents, et bizarrement la société avance plus vite.

Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

Je suis un globe trotter et raffole de la découverte de nouveaux endroits, de nouvelles cultures et de nouvelles personnes. Déjà lorsque j’étais en VIE, mon métier me faisait voyager. Ma propre boite me fait voyager encore plus et donc assouvit ma soif de découverte.

Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

On est toujours à la recherche de clients, comme toute entreprise, donc je ne vais pas le cacher. Par contre au-delà de cette recherche, ce sont de nouveau pays que nous cherchons à ouvrir, le Vietnam ou l’Indonésie par exemple. Mais cela se fera d’ici à 1 an ou 2. Chaque chose en sont temps.

 Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

C’est pour moi tout à fait artistique, car entreprendre c’est apprendre à créer, à bâtir. Mais j’irais plus loin en disant que c’est aussi devenir en quelque sorte le parent d’un enfant qu’il faut élever et faire grandir. Je pense que beaucoup sont en accord avec cette dernière phrase.

Merci Romain !

Pour contacter Romain, vous pouvez :

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement