Comment continuer à développer votre entreprise lorsque vous n’avez pas une grosse trésorerie ? Grâce au réseautage ! En activant un réseau de professionnels, vous pouvez multiplier les échanges de bons procédés et obtenir des avantages conséquents.

Mais comment faire lorsque vous ne connaissez personne ? C’est justement tout l’intérêt de certaines plateformes réservées aux professionnels, comme celle créée par Damien Durleman : avec Be2Biz, l’idée est de mettre en place des échanges gagnants-gagnants pour toutes les petites entreprises.

Découvrez cette initiative qui va vous permettre de réseauter à l’occasion de la Semaine Créer son Entreprise en 2014 du  4 au 11 février 2014 sur Gautier-Girard.com.

Réseautage et échanges entre professionnels

 Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise, en quelques mots ?

Je suis Damien Durrleman. Je suis en train de créer Be2Biz (www.be2biz.fr), qui est ma deuxième entreprise. Le principe de Be2Biz est de permettre aux professionnels de réaliser des échanges entre eux … en limitant les mouvements de trésorerie.

Grâce au web, nous modernisons la notion de troc et l’adaptons aux échanges interentreprises. Be2Biz permet ainsi à chaque utilisateur de développer ses ventes et d’optimiser ses achats tout en préservant sa trésorerie.

Concrètement, chaque utilisateur propose ses produits et/ou services aux autres membres de la communauté. Pour règlement, il obtient un produit ou un service d’un autre utilisateur. Pour fluidifier les échanges, il est également possible d’avoir recours à une monnaie complémentaire.

Pourquoi devenir l’ambassadeur du réseautage ? Estimez-vous que les entreprises ne sont pas assez solidaires entre elles ? Concrètement, qu’est-ce que cela peut leur rapporter ?

Le réseau doit être considéré comme un élément clé du développement commercial de l’entreprise. A ce titre, il doit s’intégrer totalement dans la stratégie globale des dirigeants. Du temps et un budget doivent y être consacré.

L’objectif principal est de favoriser le bouche-à-oreille. En effet, l’homme est un être communiquant. Il parlera en priorité des personnes avec lesquelles il a déjà eu l’occasion d’échanger.

Les dirigeants de TPE/PME sont souvent excellents dans leur cœur d’activité. En revanche, beaucoup d’entre eux négligent parfois de se reposer sur leur réseau pour développer leur entreprise. Une grande partie des entrepreneurs n’ont pas le temps ou l’envie de le travailler ou ne savent pas forcément comment s’y prendre.

Pourtant, les avantages sont nombreux :

  • le réseau permet d’échanger sur des problématiques similaires,
  • de mettre en valeur son entreprise et ses valeurs,
  • de découvrir de nouveaux fournisseurs ou clients,
  • tout simplement de se faire connaitre.

Le notion de solidarité est justement très présente dans ces différents réseaux. L’entraide en est leur raison d’être.

Le service que vous proposez est-il gratuit ou payant ?

Be2Biz est actuellement en phase de lancement. Nous ajustons encore certains éléments avant de proposer un système payant.

Nous allons nous orienter vers une adhésion annuelle de l’ordre de 300 à 400€. Un pourcentage sur les échanges sera également prélevé. Notre étude de marché nous a montré qu’une majorité d’utilisateurs préférait ce modèle et surtout, étaient en attente d’une nouvelle solution pour écouler leurs stocks, identifier de nouveaux marchés, etc.

Notre objectif est réellement de permettre à nos adhérents de préserver leur trésorerie et de développer leur chiffre d’affaires. Nous faisons donc en sorte de rester le plus accessible possible !

Comment est-ce que cela se passe d’un point de vue légal ? Y a t-il des obligations particulières à remplir ? (factures, responsabilité de l’entreprise, TVA…)

Contrairement à ce que nous pourrions imaginer, ce système de troc entre professionnels, également appelé barter, est totalement légal en France. Il a même récemment été validé par le Ministère du Redressement Productif.

Concrètement, lors d’un échange, il y a, comme dans une transaction classique, émission de facture. Les responsabilités et les engagements sont donc totalement identiques à une transaction classique. De la même manière, la TVA est également déclarée, payée et déduite. Seul le mode de règlement évolue.

Tous les entrepreneurs peuvent-ils participer à ces échanges ? Pourriez-vous nous donner quelques exemples des prestations/produits qui sont proposés ?

La plupart des entreprises sont concernées. Actuellement, 75% des groupes du CAC40 profitent depuis de nombreuses années de ce système. Be2Biz s’adresse principalement aux TPE/PME. Notre objectif est de rassembler un maximum d’utilisateurs et de devenir un véritable relais de croissance à leur activité. Nous leur simplifions la manière de créer du business !

Nous constatons que nos premiers utilisateurs cherchent principalement à écouler leurs stocks. Une entreprise de mobilier de bureau a ainsi équipé un peintre qui, en échange, a rénové ses locaux. Nous avons également accompagné une société proposant des objets publicitaires contre un accompagnement commercial. Ainsi, les échanges de produits sont possibles mais également les échanges de compétences.

Quels conseils pourriez-vous donner aux entrepreneurs pour créer les conditions d’un échange réussi ?

En matière d’échanges interentreprises, il est important que chaque dirigeant sache précisément ce qu’il a à vendre autant que ce dont il a besoin en échange. Il est évident qu’il n’y aura aucun intérêt à proposer un produit ou un service en échange d’une prestation dont on n’a pas besoin !

En outre, ce système permet de développer un chiffre d’affaires complémentaire. Il serait donc dangereux de réaliser une majeure partie de son business grâce aux échanges interentreprises. Nous conseillons donc de consacrer 10%  des achats en échange interentreprises.

Enfin, nous sommes attachés à faire en sorte que chaque échange soit gagnant-gagnant. Un climat de confiance est indispensable à un échange réussi. Il ne faut pas non plus oublié qu’il peut s’agir d’une première étape à une relation commerciale classique.

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement