Bonjour Rémi,Vous êtes le co-fondateur d’une entreprise qui a pour but d’aider les dirigeants à gérer leur PME ou leur TPE.

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

Bonjour, nous sommes Frédéric et Rémi et nous avons créé l’entreprise Easy-Développement.  Nous nous sommes rencontrés dans une grande entreprise dans le département finance. Frédéric faisait de la consolidation et du crédit management. J’étais au contrôle de gestion.

Easy-Développement dans sa mouture actuelle est la continuité d’un projet commencé en 2008 par Frédéric avec le premier logiciel de gestion de trésorerie en ligne Easy-Tréso.

L’entreprise a beaucoup évolué et,  depuis 2011, Easy-Développement propose un ERP pour PME, c’est-à-dire un ensemble de logiciels interconnectés pour gérer son entreprise. Il y a donc de la gestion de trésorerie, de la gestion de la relation clients, de la gestion de stocks, de la gestion commerciale notamment.

Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

L’idée est née quand Frédéric et un professeur de finance d’une école de commerce Lilloise se sont rencontrés et ont décidé de mettre en ligne une solution fonctionnant auparavant en local. Après avoir tenté de commercialiser la solution, Frédéric a compris que le logiciel était trop compliqué et qu’il ne répondait pas aux besoins des PME en termes de gestion de trésorerie.

Il a donc décidé en 2008 de créer Easy-Tréso pour permettre aux entrepreneurs d’avoir un logiciel avec lequel ils peuvent suivre au jour le jour leur trésorerie et avec lequel ils peuvent aller voir leur banquier pour négocier des lignes de crédits en ayant des éléments tangibles à leur montrer.

Après nous être rencontrés, nous avons décidé de faire quelque chose ensemble et nous avons repris Easy-Tréso, l’avons modifié, complété, adapté pour qu’il soit encore plus simple, plus rapide et plus proche des attentes des PME.

C’est un projet extrêmement motivant car il nous permet de répondre à toutes les frustrations que nous avons connues lorsque nous travaillions dans d’autres entreprises. En effet, les ERP sont très souvent compliqués, lourds et les entreprises qui les développent ne sont pas réactives. Avec ce projet, ce sont toutes ces frustrations qui se sont envolées.

Nous nous sommes beaucoup ennuyés ailleurs. C’est très motivant de se dire que l’on crée quelque chose à notre image, qui nous permet de nous épanouir, d’être nous-même, de vivre la vie que l’on veut. Se coucher le soir en se disant que nous faisons des choses formidables, c’est ce qui nous intéresse, c’est ce qui nous motive.

Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

D’utiliser nos logiciels :-) Non, sérieusement :  d’être entouré et de croire en soi et en son projet.

Il faut aussi se poser beaucoup de questions. Il y a des enjeux importants dans la création d’entreprise. La situation financière ou personnelle est importante prendre en compte. Il faut être conscient que créer son entreprise est chronophage (la passion et les obligations).

Se lancer, oui ! Mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

Bien sûr que l’on fait des sacrifices. Pas de salaire, plus de vie confortable, pas de vacances, des week-ends bien remplis, moins de temps pour les loisirs, la famille et les amis.

La question qu’il faut se poser, c’est ce que l’on sacrifiait avant la création d’entreprise. Bien souvent on ne se rend pas compte que c’est sa vie que l’on mettait de côté en accumulant les frustrations d’une vie que l’on n’a pas choisi et sur laquelle on n’a pas la main. Cette remarque est vraie pour tous les projets que l’on a.

Les sacrifices que nous faisons sont bien peu face à la promesse d’une vie gâchée à n’être pas soi, à ne pas réaliser ses projets, à être frustré ou à ne pas s’épanouir dans ce que l’on fait…
Nous n’avons peut-être pas de vacances au ski, de belles voitures ou la perspective de nous acheter un appartement dans les prochains mois mais au moins, nous nous réveillons en sachant que notre journée sera formidable. Pleines de soucis, de problèmes à gérer, de clients à rappeler, mais formidable.

Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

Rémi : J’ai toujours eu très peur de savoir ce que j’aurai à raconter quand je serai vieux, de m’être enfermé dans une situation confortable sans avoir jamais eu ni l’audace ni le courage de faire ce que je voulais vraiment faire. En ce sens, je crois que l’entreprise m’a permis d’être la personne dont j’aurai envie de parler plus tard.

Frédéric : La création d’entreprise représente beaucoup de stress, mais c’est aussi beaucoup de plaisir, d’enthousiasme, de joie. Je suis extrêmement fier de ce que nous faisons et je me couche avec le sentiment d’être à ma place. Je ne peux pas être à un meilleur endroit. Je fais ce que j’aime et je me réalise. Je suis heureux d’être resté fidèle à moi même et de ne pas m’être enfermé, par facilité, dans un métier qui n’était pas fait pour moi.

Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

Aujourd’hui, notre entreprise a besoin de se faire connaître donc nous recherchons des financements, des leviers pour être visible au plus grand nombre.
A titre plus personnel, nous recherchons du temps, mais ça, c’est une donnée que l’on ne maîtrise pas…

Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

Entreprendre a sans doute quelque chose à voir avec l’art. On part de zéro, d’une feuille blanche et on construit, patiemment, parfois difficilement, le projet. On définit les contours puis, petit à petit, on améliore, on entre dans les détails. Il y a en effet sans doute une métaphore à filer.

Merci Rémi !

Pour contacter Rémi, vous pouvez :

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement