Pour développer leurs ventes, certains artisans ont choisi de tenter l’aventure du e-commerce, avec plus ou moins de bonheur.  Il n’est en effet pas toujours facile de se former et de dégager le temps nécessaire pour vendre en ligne.

Faut-il pour autant renoncer à atteindre de nouveaux clients potentiels ? Pas du tout ! Il existe un autre créneau pour vous développer : nouer des partenariats avec des prestataires spécialisés, qui vont faire la promotion de vos produits et se charger de les vendre via un e-commerce et/ou de la vente en direct auprès des consommateurs.

Dans le secteur de la gastronomie, il y a par exemple Fenêtre sur Goût, la boutique en ligne de Carole Jeanmet. Cette mampreneur a décidé de créet son e-commerce pour promouvoir les bons produits gourmands “100 % Made in France”.

A l’occasion de la semaine de l’Artisanat, du 7 au 14 janvier 2014 sur Gautier-Girard.com, Carole a accepté de détailler la façon dont elle sélectionne les produits qu’elle commercialise et de revenir sur la perception que ses clients ont de l’artisanat français. 

1) Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise, en quelques mots ?

Bonjour, je m’appelle Carole Jeanmet, j’ai 42 ans, suis mariée et mère de 2 enfants. Après 17 ans d’expériences en agence de communication événementielle, j’ai eu envie de faire autre chose, de changer de vie, de « poser mes valises »….
Fenêtre sur Goût est né d’un constat associé à une passion : amateurs de gastronomie et de “bonnes choses”, lors de nos vacances nous aimions découvrir les “petits producteurs locaux”. De retour chez nous, il nous était difficile de retrouver tous ces produits à proximité ou sur la toile en un seul site. Nous aimons bien manger, connaître la provenance des produits qui sont dans notre assiette, le « 100% made in France » ……

Avec Fenêtre sur Goût , nous voulons montrer que nous pouvons avoir des produits nobles, 100% français, à des prix abordables, qui nous permettent de combattre « l’alimentaire industriel » et faire redécouvrir la richesse gastronomique du patrimoine français.

Artisanat et e-commerce

Comment choisissez-vous les artisans dont vous commercialisez les produits ?

Cela se fait en trois étapes.

Première étape : nous privilégions les producteurs/artisans français et petites structures familiales utilisant des méthodes de fabrication artisanales qui répondent à tous les critères d’authenticité, de qualité et porteur d’un savoir-faire exigeant.

Deuxième étape : comme notre objectif est de faire découvrir des produits authentiques élaborés avec des matières premières françaises de 1er choix, des ingrédients rigoureusement sélectionnés, cuisinés comme à la maison, nous sélectionnons nos producteurs/artisans selon un cahier des charges précis :

  • Les produits doivent être fabriqués de façon artisanale sans colorants, sans arômes artificiels, sans huiles hydrogénées, ni issu OGM ou bien nourrit aux OGM, et élaborées avec des produits frais et de saison.
  • La matière première doit être d’origine française.
  • Leurs méthodes de productions doivent être respectueuses de l’homme et de l’environnement.

Troisième étape : nous rencontrons chaque producteur/artisan et chaque produit est testé et sélectionné après dégustation par un comité de dégustation réunissant les fondateurs de Fenêtre sur Goût, des professionnels de la gastronomie, quelques gourmands afin d’obtenir un avis le plus juste concernant la qualité gustative et organoleptique.

Pensez-vous que les artisans ont intérêt à renforcer leur présence sur le web, notamment en proposant des produits via des boutiques en ligne comme la vôtre, pour développer leur chiffre d’affaires ?

Bien sûr !  

L’idée de créer Fenêtre sur Goût nous est venue grâce à ces “petits producteurs/artisans” passionnés que nous avons rencontrés, qui nous ont font fait découvrir ou redécouvrir des saveurs nouvelles ou oubliées. Ces producteurs/artisans ont en commun perfectionnisme, exigences.

Ils veulent transmettre la passion de leur métier, nous faire déguster et découvrir des saveurs inédites avec des produits naturels, cueillis mains, éthiques, biologiques, sains….  et merveilleusement gourmands. Mais le web ce n’est pas leur métier et ils n’ont pas le temps ni les moyens de s’y consacrer de façon efficace.

Avec la communication autour du Made in France et du « fait main », assiste-t-on à un come back de l’artisanat ?

Je ne parlerai pas d’un comeback de l’artisanat du moins dans ce secteur, mais plutôt d’une prise de conscience sur la nécessité de mieux s’alimenter, d’un retour à la tradition. Par contre je dirai que la communication faite autour du Made in France et du »fait main » permet une meilleure information du consommateur, de faire redécouvrir certains métiers  et de valoriser le travail des artisans avec enfin une vrai reconnaissance de leur savoir-faire.

Comment assurez-vous la promotion de votre e-commerce et des produis que vous vendez ?

Venant de la communication, j’utilise tous les outils de marketing et de communication qui servent à la promotion d’un site web : annuaire, communiqué de presse, affiliation, partenariat, réseaux sociaux….

Mais surtout, compte tenu de la taille de l‘entreprise à ce jour, je ne considère pas le site web comme une source de revenu mais plus comme un outil de communication.

Fenêtre sur Goût privilégie la vente directe auprès des particuliers sous forme de réunion à domicile (un réseau de VDI se met progressivement en place), la vente auprès des associations, entreprises, collectivités.

Les clients sont-ils sensibles à la notion de savoir-faire artisanal ou sont-ils davantage préoccupés par le prix de vente ?

Les deux. D’un côté ils sont sensibles à la qualité du produit, à sa méthode de fabrication, à sa composition et de l’autre le prix de vente a son importance. Même si ils sont prêts à payer plus cher un produit artisanal la notion de rapport/qualité prix reste présente.

Malheureusement on a tendance à croire que l’artisanat coûte cher or ce n’est pas totalement vrai.
Dans le secteur de l’alimentaire certes le prix est plus important que si vous achetez un produit agroalimentaire mais la qualité n’est pas la même ! Du coup, là où vous mettez 3 cuillères de confiture, par exemple, sur votre tartine pour avoir le gout de celle-ci, vous ne mettrez qu’une seule cuillère avec une confiture artisanale donc au final vous vous y retrouvez.

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement