Bonjour Nolwenn,

Suite à une perte d’emploi, vous avez décidé de créer votre propre emploi dans un secteur que vous connaissez très bien puisque vous aviez déjà 7 ans d’expérience  quand vous vous êtes devenue freelance.

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

Je suis ou à Combourg, en Ille-et-Vilaine. Mes 7 années d’expérience dans le me permettent de proposer des services administratifs variés aux entreprises, professions libérales, associations et particuliers.

Les prestations sont réalisées à distance ou sur site selon le choix du client, et je propose une facturation à l’heure pour les besoins ponctuels et sous forme de forfaits pour les besoins réguliers.

Mon métier ? Simplifier celui des autres !

Exemples de services proposés :

  • Retranscription, saisie de masse, relecture, correction, mise en page…
  • Création de bases de données
  • Saisie des devis, factures, relance d’impayés…
  • Reprographie, reliure (anneaux plastiques).

Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

J’ai travaillé durant 6 années comme juridique dans une étude d’avoués sur Rennes.

Malheureusement, le gouvernement a supprimé cette profession. Il y a donc eu des licenciements économiques et, en février 2012, je me suis retrouvée au chômage. J’ai donc décidé de créer mon propre emploi à ce moment-là et l’entreprise a ouvert en octobre.

Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

Je pense que le plus important est d’être bien accompagné dès le départ. Il ne faut surtout pas hésiter à prendre conseil dans les Coopératives d’Activités et d’Emploi, par exemple, et même  à en faire partie.

S’ouvrir aux autres, rencontrer un maximum de gens et parler de son activité (le bouche-à-oreille fonctionne toujours !).

A part ça, il faut bien sûr positiver, être très persévérant et croire en soi.

Se lancer, oui ! Mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

Pour ma part, j’ai eu la chance d’avoir le soutien de ma famille et, en particulier, de mon conjoint. Je n’ai pas encore d’enfant, ce qui rend les choses un peu plus faciles pour l’organisation.

J’avoue que les débuts sont difficiles. Les aides du Pôle Emploi ont également été une aide financière précieuse à l’ouverture de la société.

Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

La liberté de choisir :

  • gérer ses horaires de travail,
  • accepter une mission ou pas,
  • proposer uniquement les services qui me plaisent et ne plus dépendre d’un patron.

Le patron, maintenant, c’est moi.

Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

Comme je le disais, les débuts sont un peu difficiles. Je suis à la recherche de nouveaux clients, afin de pouvoir vivre vraiment de mon métier. Faire connaître mon activité dans ma région, faire profiter les autres de mes compétences, leur apporter mon soutien…

Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

Bien sûr ! En tout cas, pour créer une entreprise de services, il faut être un peu artiste.

Il faut non seulement être doué et professionnel dans ce que vous proposez mais également devenir comptable, commercial, organisateur, graphiste et j’en passe… Il faut donc savoir jongler avec à peu près tout ! Et la jonglerie est un art !

Merci Nolwenn !

Pour contacter Nolwenn, vous pouvez :

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement