Bonjour Nicolas,

Vous faites partie de ces Français qui ont créé leur entreprise à l’étranger. Votre boutique en ligne vise pourtant spécifiquement le marché français.

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

Je suis ingénieur de formation et passionné sur le tard par internet.

À l’époque de mes études, le net commençait à peine à prendre de l’ampleur et je n’ai pas vu venir l’explosion du net qui s’annonçait.

J’ai monté avec ma femme une bijouterie en ligne proposant des bijoux en argent aux particuliers français, directement issus des ateliers des artisans mexicains. Le projet a commencé en France, puis nous avons déménagé au Mexique.

Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

J’ai beaucoup voyagé à des fins personnelles et je suis tombé amoureux de l’Amérique Latine. De plus j’ai remarqué, que le marché des biens de luxe et de beauté pour les femmes n’avait pas de limite dans les pays d’Amérique Latine, cela m’a donné l’idée de monter une bijouterie en ligne pour vendre en France, des produits directement issus de l’artisanat local.

Le projet est né lorsque ma femme mexicaine ne pouvait pas travailler en France, son diplôme n’étant pas valide pour l’état Français, cela nous a impulsé pour lancer le projet.

Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

Effectivement, travailler est facile, mais obtenir les résultats escomptés est bien plus dur, c’est d’ailleurs ce qu’il y a de plus démotivant au début, travailler sans résultats.

Il faut travailler son efficacité et travailler par objectifs. Faire un bilan de compétence peut être un bon point de départ pour augmenter ses performances.
C’est ce que j’ai fait et en parallèle de mon activité je suis un cours via internet avec des professeurs américains sur le thème du référencement.

Boutique en ligne : bijoux mexicains

Se lancer, oui ! Mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

Oui, des sacrifices il y en a. Je travaille maintenant bien plus que lorsque j’étais employé, mais j’ai trouvé mon équilibre en travaillant pour moi. C‘est une sensation qui donne des ailes et une vraie volonté.

J’ai laissé tomber pas mal de loisirs, mais je continue à pratiquer le sport, c’est un défouloir et un relaxant.

Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

Mon entreprise actuelle me donne des compétences qui me serviront par la suite. J’ai d’autres projets web en tête et je considère ma première entreprise comme un tremplin d’essai, les erreurs faisant malheureusement partie du jeu.

J’ai aussi appris à prendre bien des casquettes, technicien, commerçant, marketeur et assistance à la clientèle, cela me plaît d’embrasser l’ensemble de la chaîne logistique: fournisseurs, ventes, livraison et après vente.

Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

Je cherche lune couverture médiatique, rencontrer ma clientèle dont je ne touche qu’une toute petite partie à l’heure actuelle. Le défi étant d’y arriver avec un budget de 0, cela peut sembler impossible, mais c’est le défi actuel de mon projet et prendra certainement un peu de temps. Mais j’y travaille.

Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

L’art consiste souvent à coordonner les formes, les matières, les contours et les couleurs. De la même manière selon moi, gérer une entreprise ne consiste pas à être excellent dans un domaine mais à savoir coordonner tous les savoir-faire intervenants dans le fonctionnement de l’entreprise.

Il faut graisser les rouages pour que la machine fonctionne correctement. Négligez la partie fournisseur et vous n’aurez plus rien à vendre ou alors plus de bénéfices, sous-estimer la relation client et ceux.-ci vous feront une mauvaise pub.

L’entreprise est un tout et c’est effectivement de l’art que de la faire prospérer.

Merci Nicolas !

Pour contacter Nicolas, vous pouvez :

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement