Bonjour Meryem,

Vous avez choisi de lancer votre activité dans un domaine artistique.

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

Je suis Meryem Dogan, et je suis professeur de chant depuis quelques mois. A l’âge de 34 ans, j’ai décidé de réaliser mon rêve : vivre de ma passion qu’est le chant.

A  17 ans, je rêvais de devenir coach vocal mais je me contentais de rêver en pensant que ce projet était irréalisable. Après avoir décidé de me lancer, j’ai donc créé Chant Attitude Voix qui est ma fierté.

L’objectif de Chant Attitude Voix est de répondre aux attentes des chanteurs de tous niveaux en proposant des cours de chant moderne personnalisés et adaptés. J’accompagne tous les chanteurs, qu’ils soient débutants et/ou confirmés dans leurs projets musicaux professionnels ou personnels.

Je propose également des stages de chant collectifs pour permettre à ceux qui le souhaitent de progresser en apprenant des autres.

L’écoute de l’autre, le sens de l’engagement, la confiance mutuelle, la convivialité sont les maîtres mots.

Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

Même si j’avais un vieux rêve d’adolescente, c’est en discutant avec ma coach vocal que j’ai découvert mes capacités à enseigner le chant. Avec son soutien, j’ai réussi à exprimer mon souhait de me lancer dans le coaching et elle n’a pas cessé de me soutenir. Je voulais moi aussi travailler à mon compte et transmettre ma passion à ma manière.

Quant à Chant Attitude Voix, c’est une question de développement personnel : si on accepte d’adopter une autre attitude vis-à-vis de soi-même, on libère la voix pour mieux chanter.

Cours de chant à Paris

Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

Et bien, je lui conseillerais de bien préparer son projet en se posant les bonnes questions, de se fixer un objectif bien précis et de le transformer en micro-objectifs pour baliser son chemin.

Je lui conseillerais également de ne jamais baisser les bras car si on accepte de se lancer dans un projet, il faut s’attendre à être confronté à des milliers de difficultés. Même si au départ les prestations qu’on propose paraissent petites, elles ne sont pas pour autant négligeables. Il ne faut pas avoir peur d’interroger les organismes concernés en cas de besoin lorsqu’on est perdu.

Se lancer, oui ! Mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

En ce qui me concerne, j’ai dû faire quelques sacrifices financiers car pour moi, on ne s’improvise pas professeur de chant : la voix est une identité à respecter et une responsabilité à assumer. Donc, il a fallu que j’investisse pour apprendre le métier mais c’est un choix que j’assume totalement.

Je sacrifie également mes soirées et mon samedi mais je suis une passionnée, ça ne me dérange pas : si on veut permettre à tout le monde de chanter, il faut s’adapter.

Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

Elle m’a apporté un bien-être que j’espérais et je suis tellement passionnée par ce que je fais que je pourrais travailler pendant des heures sans me rendre compte que je travaille.

Elle m’a également apporté de l’autonomie, de la flexibilité dans mes horaires.

Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

J’aimerais simplement qu’elle évolue grâce aux chanteurs, ou plutôt aux élèves dans une ambiance chaleureuse et avec une certaine éthique.

Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

Question très originale en effet. Je dirais que les deux solutions se valent : dans mon cas, entreprendre est une manière d’exercer des talents artistiques car je chante seule ou avec les élèves qui en ont besoin.

Sinon, le simple fait d’entreprendre n’a rien à voir avec l’art : il suffit de vouloir, d’espérer, de se motiver et d’avoir un peu d’argent de côté.

Merci Meryem !

Pour contacter Meryem, vous pouvez :

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement