Bonjour Mathieu,

Vous êtes un développeur d’entreprises puisque vous êtes en charge du marché européen pour une entreprise américaine.

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

Bonjour. Je me nomme Mathieu Demot et je suis originaire de la région toulousaine.

Je suis en charge du marché européen pour la société Neosources International Inc dont le siège social est aux États-Unis.

Je travaille avec un ami sino-américain qui possède cette même société spécialisée dans le sourcing (approvisionnement), l’ingénierie et la fabrication sur mesure de tous types de produits publicitaires et promotionnels, ainsi que de tous types de pièces industrielles à destination des entreprises et des grossistes en particuliers.

Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

Malgré toute l’offre qui existe sur le marché, il est souvent difficile pour les entreprises de trouver exactement ce qu’elles recherchent en termes de produits ou de prestations ou d’entrer en contact avec des personnes qui offrent ces services.

Sur un marché où il est toujours plus important de continuellement se démarquer et de proposer quelque chose de novateur à ses clients afin de rester compétitif et de sortir son épingle du jeu, proposer un service sur mesure aux entreprises nous a semblé un choix judicieux. Cela fait maintenant 12 années que ça dure!

Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

Lorsque l’on crée une entreprise, ou que l’on travaille, comme moi, à son développement, il ne faut surtout pas se laisser abattre par les échecs.

Quoi qu’il arrive, il y a toujours quelque chose à apprendre qui permet de rebondir et de repartir sur de bonnes bases, même si ce n’est pas toujours facile. Il faut savoir faire preuve d’esprit critique et constamment se remettre en question.

Il faut par ailleurs accepter et ne pas oublier de se donner du temps. A l’heure ou l’impatience domine, il est important de bien garder à l’esprit qu’une entreprise ne se construit pas en un jour. Cela implique de bien structurer son projet et de faire les choses par étapes et sans trop de précipitation. C’est ce que nous avons fait!

Développer une entreprise : un exemple concret

Se lancer, oui ! Mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

Oui concilier la vie de famille et la vie professionnelle n’est pas toujours évident. Il ne faut surtout pas délaisser sa famille malgré l’investissement personnel que cela représente car sans soutient on ne va pas loin, même si l’on a un caractère d’acier!

De mon point de vue, ce qu’il faut, c’est vraiment aimer ce que l’on fait afin de pouvoir y passer tout le temps que l’on ne consacre pas à son entourage. En somme il faut que le travail devienne l’équivalent d’un loisir, ce qui permet d’y consacrer beaucoup plus de temps sans que cela ne soit un fardeau. Sans cela, je pense que l’on part déjà avec un handicap. Évidement c’est au début que c’est le plus contraignant, mais des sacrifices, ou plutôt des choix, il me faut et faudra toujours en faire.

Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

Gérer une entreprise apporte une grande diversité d’expériences et de rencontres en ce qui me concerne.

Chaque jour amène également son lot de nouveautés et de situations imprévues à gérer, d’échec parfois, mais aussi et souvent de succès. Contrairement à d’autres types d’emplois, cette activité est, en ce qui me concerne, une assurance contre la lassitude!

Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

Comme beaucoup je pense, nous souhaitons la faire grandir, évoluer, progresser afin de toujours avoir quelque chose de novateur à offrir à nos clients et surtout de les satisfaire à 200%.

Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

C’est une vaste question qui pourrait longtemps être débattue. Tout dépend de ce que l’on considère un « art ». Si par « art » on sous-entend une liberté créatrice, je ne pense pas que cela s’apparente à un art, car tout entrepreneur et son entreprise évoluent dans un cadre juridique plus ou moins rigide et contraignant sur lequel ils n’ont qu’un pouvoir tout relatif.

Cela dit, je considère qu’entreprendre est néanmoins assez similaire à un art, dans le sens ou, comme tout artiste, il faut commencer par bien connaitre ses forces et ses faiblesses pour en tirer le meilleur parti afin de rester cohérent et de limiter les prises de risques inutiles, tout en repoussant sans arrêt ses limites et en restant novateur.

Merci Mathieu !

Pour contacter Mathieu, vous pouvez :

Crédit photo : Shutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement