Marie Perse, créatrice d’une entreprise en franchiseMarie Perse est la dirigeante d’une entreprise spécialisée dans un service à la personne : la garde d’enfants. Franchisée BabyChou Services (www.babychou.com), sa société propose des services de baby-sitting, de garde partagée, de relais maman, d’auxiliaire familiale….

A l’occasion de la Semaine Entreprendre au Féminin, du 11 au 18 février 2014 sur Gautier-Girard.com, Marie  vous explique ce qui l’a conduit à quitter le salariat pour lancer sa propre activité.

Qu’est-ce qui vous a motivé à créer votre entreprise ?

Lorsque j’ai annoncé ma grossesse à mon employeur, j’ai eu l’impression d’être un peu mise de côté, de devenir juste “une maman”.

En créant ma société, j’ai eu envie de prouver qu’en tant que femme, on pouvait gérer sa vie personnelle et sa vie professionnelle.

Pourquoi avoir fait le choix de la franchise et tout particulièrement de BabyChou Services ?

Avant de créer ma société, j’étais contrôleur de gestion. Après 10 ans d’expérience, j’ai eu envie de voir des gens plutôt que des chiffres.

Mais c’était un réel changement de métier, dans une activité réglementée, qui ne permet pas l’approximatif. Les parents attendent un service de qualité. J’ai donc choisi un système de franchise pour bénéficier de l’expérience d’un réseau reconnu.

J’ai rencontré plusieurs franchiseurs. Le contact a tout de suite été très bon avec la tête de réseau de BabyChou Services. J’adhère à leurs valeurs : qualité du recrutement, relation de proximité avec les parents, considération des intervenants.

Entreprendre au féminin : créer une entreprise en franchise

La décision de lancer votre activité a t-elle été difficile à prendre ? Quels sont les éléments qui vous ont convaincue de créer votre entreprise ?

Lancer mon activité avait des conséquences sur ma vie personnelle : baisse significative de salaire, report de l’achat d’une maison plus grande, report du projet bébé 2, … mais l’envie d’entreprendre a été plus forte.

Mon mari, ma famille et mes amis m’ont soutenue dans ma démarche. Je n ‘aurais pas pu me lancer sans leur ondes positives!

Entendre mon responsable me dire que si je n’avais pas le temps de faire tout ce qu’il me demandait, je pouvais venir plus tôt le matin a été le déclencheur.
J’ai eu besoin de travailler pour moi, de bénéficier directement de mon investissement temps et énergie.

Considérez-vous qu’il est plus difficile d’entreprendre lorsqu’on est une femme ? (au niveau de l’accompagnement, des solutions pratiques pour concilier vie pro/ vie perso, de la perception des autres…)

La société nous le laisse penser mais je crois que les femmes ont toutes les armes en main pour cette aventure.  Une femme déterminée saura remuer ciel et terre pour faire avancer son projet.
Concilier sa vie personnelle et professionnelle peut être plus facile en tant qu’entrepreneur puisque nous gérons notre temps librement.
Par ailleurs, je ressens beaucoup de respect de la part des hommes entrepreneurs. Je me sens au même niveau. Ni plus haut, ni plus bas. Ce n’était pas le cas en entreprise.

Selon vous, quelles sont les qualités que doit avoir une femme entrepreneure ?

  • Pour réussir, une femme doit être persévérante et polyvalente.
  • Elle doit avoir un bon relationnel pour répondre à ses prospects et développer un réseau.
  • Elle doit être à l’écoute mais doit se faire respecter.

Quels conseils pourriez-vous donner à toutes celles qui veulent tenter l’aventure de l’entrepreneuriat ?

  • Être bien entourée personnellement et professionnellement
  • Bien mesurer les risques financiers et les impacts sur sa vie personnelle avant de s’engager
  • Et croire en son projet à 300% !!
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement