Bonjour Marianne,

Vous avez créé votre auto-entreprise en Corse dans le secteur des services aux entreprises.

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

Interview secrétaire indépendante CorseBonjour, je suis Marianne Tomi. Après diverses expériences en secrétariat, j’ai créé avec mon conjoint une société d’externalisation de la paie et de conseils en ressources humaines, Corse Paie Gestion.

Suite à cette expérience, où j’ai géré la partie administrative, prospection et communication clients, j’ai décidé de profiter du statut auto – entrepreneur pour apporter mon soutien aux autres entreprises.

Mon travail consiste, dans un premier volet, à faire face aux débordements et surcroîts d’activité au niveau du secrétariat (permanence téléphonique, rédaction de documents, relance des impayés clients, qualification des fichiers clients…).

Je propose également des solutions pour communiquer efficacement avec la clientèle existante : des clients qui se sentent reconnus sont des clients fidèles ; mes solutions interviennent également au niveau de la future clientèle, à l’aide d’une prospection téléphonique et de la création d’une bonne visibilité.

Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

J’étais déjà « lancée » sur le terrain de l’entreprise et de l’indépendance, avec mon expérience de création de société Corse Paie Gestion.

De plus, devant les besoins de flexibilité du personnel de plus en plus pressants et les offres d’emploi salarié de plus en plus rares, j’ai décidé de mettre à profit mon expérience en cherchant directement des clients, et non plus un patron.

Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

Il faut tout d’abord être rigoureux et organisé, ne serait – ce que pour les formalités administratives de création.

Je pense qu’il faut également faire  preuve d’un esprit schématique – je m’explique : il faut bien délimiter ses offres et services, ainsi que les tarifs proposés et le temps consacré. Cela évite la dispersion, et surtout de se faire « avoir » par les premiers clients qui risqueraient de confier au fur et à mesure des tâches autres que celles initialement établies. Pour éviter ce « glissement », il faut avoir les bons outils, comme un contrat parfaitement au point et qui pose les bases de toute collaboration future.

Se lancer, oui ! Mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

N’ayant pas d’enfants, et ayant un conjoint également très occupé professionnellement, je peux moi – même affecter la majeure partie de mon temps au développement de mon activité. Mais un minimum d’organisation est tout de même capital, par exemple pour séparer les moments relevant de la sphère privée et ceux relevant de la sphère professionnelle…

Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

Je me suis sentie vraiment responsable, ce qui apporte sa dose d’angoisse mais également qui nous force à avoir confiance en soi. Cela nous force à aller de l’avant, à persévérer, en ne perdant plus de temps à se « prendre la tête ».

Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

Je recherche un réseau de professionnels qui pourraient être intéressés par mes offres, mais également avec lesquels nous pourrions échanger sur nos expériences passées et présentes et  qui sont dans la même situation professionnelle que moi.

Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

Cela dépend.

Vis-à-vis de l’activité en elle-même, tout d’abord : l’expression de ces talents artistiques sera à un niveau différent selon qu’on créée, mettons,  une entreprise de graphisme, ou une entreprise de conseils en gestion !

Vis-à-vis des moyens, il est sûr qu’on peut – et qu’on doit- les exercer pour la création de son logo, de sa carte de visite, par exemple, mais d’une façon maîtrisée, en prenant en compte les contraintes et les limites liées au contexte de l’activité elle-même.

 

Merci Marianne !

Pour contacter Marianne, n’hésitez pas à consulter son profil.

 

Crédit photo : merci à neilpomerleau

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement