Bonjour Ludovic,

Vous étiez salarié mais vous avez décidé de mettre à profit votre expérience en devenant entrepreneur.

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

Je m’appelle Ludovic Berteau, je suis issu d’un d’IUT HSE et d’une licence professionnelle QSE de l’Université Bordeaux 1.

Après 6 ans d’expérience dans le domaine de la qualité et de la santé, sécurité du travail au sein de grandes entreprises industrielles, de recherches et une entreprise familiale du BTP, j’ai décidé de créer ma propre société : EFC Prévention.

EFC Prévention a pour vocation d’accompagner les entreprises quelle que soit leur taille, les collectivités et les associations dans leur démarche de prévention des risques professionnels, qu’elle soit réglementaire ou volontaire.

Interview Ludovic Berteau, dirigeant EFC Prévention

Concrètement, les services proposés par EFC Prévention sont :

  • La mission de référent Santé Sécurité du Travail externalisé car la réglementation impose la nomination du référent SST qui soit interne à l’entreprise ou externe,
  • L’étude de poste par des mesures in situ (bruit, vibrations…)
  • Le conseil & l’accompagnement dans la mise en place de l’évaluation des risques professionnels et la rédaction du document unique (un état des lieux de la pénibilité au travail), l’accompagnement dans la rédaction et la mise en place des Plans de Prévention (PdP) ou Plan Particulier de la Sécurité de la Protection de la Santé (PPSPS), l’accompagnement dans la rédaction des fiches de poste etc.,
  • Le conseil & l’accompagnement aux entreprises souhaitant obtenir une certification par rapport à des référentiels de la qualité et/ou de la sécurité (MASE …),
  • La réalisation d’audit interne en fonction des référentiels et/ou procédure interne du client,
  • La formation des collaborateurs de nos clients par : la formation de sensibilisation à l’évaluation des risques professionnels, l’analyse des accidents du travail et/ou la formation des Sauveteurs Secouristes du Travail (SST) en initiale ou recyclage (MAC). La formation des SST est organisée en collaboration avec un organisme de formation habilité par l’INRS.

Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

Lors de mes postes en tant que salarié en entreprise (surtout lors de mes quatre dernières années au sein de l’entreprise du BTP), je me suis rendu compte que les entreprises n’avaient pas ou ne voulaient pas donner de moyens supplémentaires aux services de prévention afin d’assurer leurs missions. Elles font de plus en plus appel à des prestataires extérieurs pour des missions ponctuelles et pour des études de poste approfondies ou de certification.

Fort de ce constat, et après m’être aperçu que la concurrence locale est peu importante, j’ai décidé de me lancer et ne regrette rien aujourd’hui, même si mon activité est très récente.

De plus, une nouvelle réglementation impose aux entreprises employeurs salariant au moins une personne de nommer un référent santé sécurité du travail. Comme la plupart des TPE et PME n’ont pas les moyens de salarier une personne dédiée aux tâches de la sécurité, mon entreprise leur permet de pouvoir respecter la réglementation et d’améliorer les conditions de travail de leurs employés.

Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

Personnellement, je n’ai pas connu de difficulté lors de la création car je me suis préparé au moins un an à l’avance sur les démarches à suivre et les interlocuteurs à contacter.

Pour la gestion, il est essentiel de s’entourer de partenaires de confiance (pour sa comptabilité avec un expert-comptable, pour sa banque et son assurance…) qui doivent être à l’écoute de nos problématiques. Ce fut pour un moi un critère de choix très important.

Se lancer, oui ! Mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

En tant que salarié, j’ai fait des sacrifices sur le temps de travail, sans avoir de reconnaissance.

Aujourd’hui, je ne pense pas faire plus de sacrifice à ce niveau et j’ai l’impression de profiter plus de ma famille.

Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

La création de mon entreprise m’a enlevé un point qui se nomme stress. On peut l’avoir en tant que salarié de la part de ses supérieurs hiérarchiques ou de sa direction.

La seule pression que j’ai désormais est une pression positive pour répondre à mes propres objectifs et mes ambitions de réussite.

Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

Aujourd’hui, après un mois de création, je prospecte afin de promouvoir mes services auprès de mes futurs clients.

Mon entreprise intervient au niveau national, donc je suis à la recherche de mes premiers clients.

Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

Entreprendre, à mon sens, n’a rien à voir avec l’art, cela me permet d’être maître de moi-même et d’assurer mon bien-être physique et mental avec le soutien de ma famille (un élément très important).

Merci Ludovic !

Pour contacter Ludovic, vous pouvez :

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement