Les femmes ne représentent que 29 % des créateurs d’entreprises en France alors qu’elles sont aussi nombreuses que les hommes à déclarer avoir envie de se lancer.

A l’occasion de la Journée Nationale des Femmes Entrepreneures, Gautier-Girard.com a choisi de donner un coup de projecteur sur ces femmes qui ont osé tenter l’aventure de l’entrepreneuriat.

Voici le portrait et les bons conseils de Laurie Giacobi, la co-fondatrice de My Marketing Manager (www.my-marketing-manager.com). Une dirigeante motivée et motivante !

 Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise, en quelques mots ?

Laurie Giacobi my marketing managerJe suis Laurie Giacobi, co-fondatrice de My Marketing Manager que j’ai créée en 2010 avec ma sœur Sandie. My Marketing Manager est une agence de services marketing externalisés.

Nous accompagnons nos clients dans les différentes missions stratégiques et opérationnelles de leur marketing, que ce soit au quotidien ou ponctuellement. Il s’agit de TPE, des PME et des créateurs d’entreprise qui souhaitent développer leur activité en mettant en place une vraie stratégie et des actions marketing performantes et gagner du temps. En 2013, en plus des services d’externalisation marketing, nous avons lancé notre offre de formation marketing.

Notre force est une véritable crédibilité liée à notre connaissance du « terrain », nous connaissons la différence entre la théorie et la pratique.

Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

Toutes deux diplômées en marketing, nous avons chacune travaillé pendant plusieurs années à différents postes marketing. Pendant ces 7 années, nous avons été régulièrement sollicitées pour intervenir ponctuellement sur des missions marketing pour des sociétés et des projets en parallèle de nos fonctions de salariées. Une sorte « d’assistance » marketing en quelque sorte, pour aider des personnes qui faisaient bien souvent partie de notre entourage professionnel.

C’est donc tout naturellement que l’idée de proposer nos services de responsable marketing à plusieurs sociétés en même temps, en temps partagé, est née ! Fin 2009, nous participons à un concours de création d’entreprise dont nous remportons le 1er prix. Dès lors, tout s’enchaine très vite puisque deux semaines plus tard, le premier contrat arrive. My Marketing Manager est née.

L’univers de la communication est souvent perçu comme étant « machiste ». Partagez-vous ce sentiment ? Avez-vous été confrontée, en tant que femme, à des difficultés particulières lors de la création ou du développement de votre agence ?

Très honnêtement, on ne peut pas dire ce que ça n’est jamais arrivé mais nous avons rarement été confrontées à des comportements ou remarques « machistes » ou sexistes depuis les débuts de My Marketing Manager. Nous n’avons pas vécu de difficultés particulières de cet ordre, bien moins que lorsque nous étions salariées en réalité !

Nous n’avons jusqu’à présent pas eu le sentiment que le fait que nous soyons des femmes ait pu représenter un frein (ni même un accélérateur !) au développement de notre société.

Une agence marketing créée par des femmes

Qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

« Monter notre boite ensemble », c’était un projet dont nous parlions depuis de nombreuses années, c’est la réalisation d’un rêve et la fierté de l’avoir concrétisé. C’est une expérience très enrichissante : notre quotidien est tout sauf routinier.

Notre activité nous permet de travailler avec des entreprises de tous secteurs d’activité, de rencontrer des personnes passionnantes et de faire ce que l’on aime. Nous apprenons énormément et, pour les grandes curieuses que nous sommes, c’est inestimable.

Le grand plus de l’entrepreneuriat, c’est d’être autonomes dans nos décisions, de gérer notre temps comme on l’entend, de ne compter que sur nous-mêmes pour réussir, parfois même repousser nos limites : voilà pourquoi on se lève tous les matins depuis pour aller travailler depuis 5 ans.

Avec le recul, quel a été la plus grosse erreur que vous avez commise ? Et votre plus grande réussite ?

La plus grosse erreur a probablement été de penser pouvoir tout faire au sein de la société, notamment en termes de gestion comptable et juridique. Cela nous a fait perdre du temps, parfois même de l’argent sans compter que cela a été à l’origine de plusieurs crises de nerf !

Heureusement, nous nous en sommes vite rendues compte et avons vite fait appel à un expert-comptable pour gérer cette partie-là. Aujourd’hui, externaliser les tâches les moins « productives » qui ne sont pas notre cœur de métier est un réflexe intégré.

Au-delà d’avoir aujourd’hui des clients fidèles et d’être régulièrement recommandées pour nos services en marketing, notre plus grande réussite en tant qu’entrepreneurs est d’avoir dépassé le cap fatidique des 3 ans avec succès et de voir notre entreprise poursuivre son développement tel que nous l’avions envisagé dès le départ, nous permettant de recruter notre premier salarié. Créer un emploi en plus des nôtres est une grande fierté.

Quel conseil pourriez-vous donner à toutes celles qui ont envie de tenter l’aventure de l’entrepreneuriat ?

Se faire aider / accompagner : on ne peut pas savoir tout faire et on ne doit pas tout faire. Les journées ne comportent que 24 heures, il faut apprendre à se concentrer sur son métier, son activité, bref, ce qui nous permet de créer de la valeur.

Adopter des bons réflexes : consacrer 30mn par jour au développement commercial, s’astreindre toutes les semaines à éditer les factures clients ou encore relancer les éventuels paiements en retard. Garder à l’esprit qu’outre le fait de faire ce que l’on aime, le but est de vendre et de faire rentrer l’argent.

Valoriser chaque petite victoire : on a souvent l’impression d’être face à une montagne ce qui peut en décourager plus d’un. Avant d’arriver au sommet, il y a des étapes, minimes parfois. Ne pas hésiter à se féliciter de chaque petit pas, même infime !

Ne pas rester seul
: l’isolement ne permet ni de vendre, ni de s’épanouir. Activer son propre réseau, adhérer aux réseaux professionnels, rencontrer des gens permet bien souvent de trouver de l’aide et de déclencher des opportunités.

Merci Laurie !

Et vous, avez-vous franchi le cap de la création de votre entreprise “au féminin” ?

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement