Bonjour Kelly,

Le 1er septembre, vous avez eu une Rentrée très spéciale puisque vous êtes devenue entrepreneure !

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

Bonjour, je suis Kelly MEZERAY, j’ai 36 ans, j’habite près de Bordeaux et je viens de créer REDACTUELLE, une micro-entreprise qui propose des prestations d’assistance administrative, d’assistance commerciale et en webmarketing pour les professionnels ainsi qu’une aide à la gestion administrative pour les particuliers.

Je peux travailler avec toutes structures : TPE/PME, artisans, commerçants, professions libérales, comités d’entreprise, associations, indépendants et également avec les particuliers actifs, étudiants, demandeurs d’emploi ou retraités.

Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

Créer mon propre emploi est une idée de longue date, j’ai toujours eu envie de cette indépendance et de la liberté d’action qu’elle permet.

L’idée a mûri et pris forme dans mon esprit au fil de mes expériences professionnelles. Mes employeurs m’ont toujours fait confiance et j’ai toujours été très autonome dans mon travail, alors je me suis dit : « Pourquoi ne pas me lancer à mon compte ? »

Enfin, mon licenciement économique en 2015 m’a permis de sauter le pas. J’ai profité de cette période pour réaliser mon business plan, et également pour suivre une formation en conception Web, afin de compléter mes compétences et d’offrir un « plus » dans mes prestations : un service en communication digitale (indispensable de nos jours)

 Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

En effet ce n’est pas si simple, la création est un long chemin.

Tout d’abord je dirais qu’il faut croire en son projet, être motivé au quotidien par celui-ci. La création d’entreprise est un parcours durant lequel nous nous interrogeons beaucoup et nous pouvons rencontrer des obstacles, mais il ne faut jamais baisser les bras !

A titre personnel, j’ai dû mettre mon projet de création entre parenthèses quelques mois, cela n’a pas été évident mais c’était pour mieux repartir ensuite. Le soutien des proches est essentiel dans ces cas-là !

En termes de conseils, pour la phase de création, je dirais qu’il est indispensable de bien s’informer, se documenter, de consulter un maximum de livres, de lire des témoignages, des interviews, des articles Internet, etc. au sujet de la création d’entreprise elle-même, mais également autour de l’activité que vous avez prévu d’exercer.

Aussi, il ne faut pas hésiter à se déplacer sur des salons professionnels, participer à des réunions informatives, etc. De mon côté, j’ai participé à plusieurs d’entre elles avant de me décider à choisir un statut (coopérative, couveuse d’entreprise, etc.) Le réseau bordelais est dynamique et organise beaucoup d’événements professionnels.

La gestion d’une entreprise n’est pas évidente non plus, au début nous sommes un peu perdus (rien que pour l’établissement du tout premier devis !) Il faut s’imposer une organisation sans faille pour ne pas se laisser submerger. La tenue d’un planning (professionnel + privé) me semble indispensable ainsi qu’une bonne discipline administrative !

Il faut bien structurer ses journées et aussi ne pas oublier que le démarchage client va occuper une place importante au départ.

Interview de Kelly Mezeray, une entrepreneure

Se lancer, oui ! Mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

Durant la création, non. Je me suis organisée pour travailler aux horaires de bureau afin de pouvoir profiter de mon tout jeune enfant.

Actuellement, je suis dans la phase de lancement de REDACTUELLE donc je participe à des réunions, des événements, etc. qui parfois ont lieu en soirée ; ce sont quelques sacrifices de moments familiaux qu’il faut pouvoir assumer au départ.

Ensuite, je pense qu’il faut trouver son équilibre vie privée/vie professionnelle.
Cela passe par l’organisation dont nous avons parlé précédemment. Il faut aussi savoir se déconnecter.

Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

Une fierté et plus d’assurance au quotidien. C’est gratifiant de voir son projet aboutir.

Je ressens un épanouissement à être indépendante, je me sens libérée des contraintes du salariat, même si bien-sûr l’entrepreneuriat peut générer du stress !

J’ajouterais que devenir chef d’entreprise forge le caractère car il faut prendre d’importantes décisions et aussi savoir se vendre.

Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

Comme REDACTUELLE vient d’ouvrir au 1er septembre, je cherche à me faire connaître. J’utilise au maximum les nouveaux moyens de communications (mon site Web, des publications sur les réseaux sociaux, les forums, etc.)

Je cherche également à développer mon réseau en participant aux événements professionnels de ma région et en poussant les portes d’espace de coworking par exemple.

Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

L’entrepreneuriat par définition est l’action de créer une entreprise, laquelle engendre parfois la création d’un produit, d’un nouveau service, et même d’emplois !

A partir du moment où l’on crée quelque chose, j’estime que l’on peut parler de talents artistiques. Être entrepreneur, ce sont de nouvelles idées qui fusent chaque jour, il faut faire travailler son imagination, être original, se démarquer.

Tout cela peut s’apparenter à de l’art.

Merci Kelly !

Pour contacter Kelly, vous pouvez :

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement