Bonjour Jonathan,

Cela fait un an que vous avez lancé votre nouvelle activité.

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

Jonathan Vignon, 36 ans – Rennes.

J’ai tenu un restaurant pendant 10 ans avec ma femme, à Rennes, et j’ai créé RadioSparx (Ex MazikFree) en 2015.

Nous proposons une alternative à la Sacem pour tous les lieux diffusant de la musique. Nous sommes une société de gestion des droits d’auteurs indépendante, nous gérons les droits d’artistes qui ne sont pas à la Sacem.

Avec ces musiques, nous avons créé RadioSparx.com, et ses 171 playlists thématiques. Nous apportons une solution complète, adaptée et très économique ; nous faisons économiser environ 60% à nos clients par rapport à la Sacem et la Spré.

Une alternative à la Sacem

Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

Quand j’étais restaurateur, je diffusais mes CD ou la radio, et je payais la Sacem et Spré. Je pensais que c’était obligatoire, une taxe ; et le jour où j’ai su que c’était une entreprise privée, j’ai cherché à aller voir la concurrence.

Et là, grosse surprise, la Sacem n’avait aucune concurrence, elle profite d’un monopole de fait…

J’ai été motivé à mettre en place une concurrence à ce monopole, car cela représente un gros marché. En tant qu’ancien commerçant, il y a une méconnaissance des droits d’auteurs, je tiens à rétablir cela en expliquant aux gens qu’ils ont le choix.

Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

Mon conseil est d’être persévérant et de croire en son projet.

Il est très important d’être bien entouré et conseillé.

Se lancer, oui ! Mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

Oui, j’ai fait quelques sacrifices (j’en fait encore) :

  • Au niveau rémunération, les débuts sont compliqués, il faut prévoir un bon prévisionnel,
  • L’entrepreneuriat demande également beaucoup d’heures de travail.

Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

L’entreprise m’apporte une grande motivation à réussir ce challenge que je me suis lancé.  J’ai un objectif, qui est de rendre viable mon entreprise sous 3 ans, et cela me motive.

Je rencontre aussi beaucoup de personnes très intéressantes.

Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

Aujourd’hui, je cherche à mettre en place mon développement commercial, afin d’atteindre mon objectif.

Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

Je ne sais pas si entreprendre est un art, mais c’est une façon de fonctionner et d’avancer qui ne peut pas forcément convenir à tous le monde.

Je dirais plutôt qu’entreprendre c’est faire une très longue course, que la ligne d’arrivée est très loin, et qu’il faut également du mental.

Merci Jonathan !

Pour contacter Jonathan, vous pouvez :

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement