Bonjour Jonathan,

Vous avez décidé de lancer votre propre business il y a maintenant deux ans.

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

Bonjour, je suis Jonathan Pak et j’apporte mon aide aux particuliers qui souhaitent se remettre en forme.

J’ai créé mon entreprise en 2014 afin de pouvoir apporter une solution complète à ceux et celles qui cherchent à se faire accompagner dans le secteur du sport, de la nutrition et du bien-être. Je propose en effet à la fois des prestations de coach sportif, de diététicien-nutritionniste et de professionnel de massage.

L’avantage pour mes clients ? Un professionnel qui les connaît et les comprend vraiment.

Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

Créer son entreprise, c’est se donner la possibilité d’agir selon ses convictions. Et c’est exactement pour cette raison que j’ai voulu me lancer dans cette aventure.

Avant d’être indépendant, j’ai eu l’opportunité de découvrir le monde du coaching sportif, mais j’ai toujours souhaité être capable d’en faire plus pour les clients que mon poste ne me le permettait.

Enfin, à la fin d’un stage de fin d’études qui m’a permis d’accumuler une expérience significative dans ce domaine, j’ai décidé de me mettre à mon compte et de continuer à me former pour finalement proposer une offre complète telle que je la concevais.

Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

C’est vrai qu’on ne réalise pas forcément toute l’ampleur du travail administratif, de prospection et de marketing qui font vivre une entreprise, autant que les produits et services vendus.

Mais si l’on veut se lancer dans la création d’entreprise, il faut avoir conscience que c’est une aventure au cours de laquelle vous avancerez seul et sans personne pour vous tenir la main.

Certes, l’expérience est grandissante, mais il faut avoir confiance en soi pour rester capable d’avancer et de traverser les difficultés. Surtout quand personne ne sera là pour vous encourager. Les proches, la famille et les amis ne comprennent pas toujours votre motivation et auront parfois à tendance à vous décourager par peur de l’échec.

Entourez-vous d’autres entrepreneurs, partageant vos convictions, qui eux pourront vous comprendre et vous aider à garder la tête haute.

Jonathan Pak, coach sportif

Se lancer, oui ! Mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

Les premiers mois d’activités ne sont pas forcément ceux où l’argent coule à flots. En tant que travailleur indépendant, mon chiffre d’affaires est une activité en dents de scie, avec des hauts et des bas.

Alors oui, il y a eu des sacrifices à faire financièrement parlant. Surtout qu’une fois devenu entrepreneur, il faut vous habituer à l’idée que vous ne pouvez compter que sur vous-même.

Même si je n’ai plus ce sacrifice à faire aujourd’hui, je me retrouve toujours à terminer mes journées tardivement et il m’est par exemple impossible de m’inscrire dans un club de judo comme je le souhaiterais, les cours ayant toujours lieu entre 19h et 22h.

Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

Ce que mon entreprise m’a apporté de plus grand : un sentiment d’accomplissement personnel !

Aujourd’hui, je suis fier des services que je propose et du travail que j’accomplis au quotidien. Quand je me lève le matin, je ne rechigne pas à aller au travail et je suis content de la journée à venir. J’ai confiance en l’avenir et j’ai hâte de voir mes nouveaux projets se réaliser.

Chaque jour est une nouvelle aventure que j’aborde avec le sourire.

Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

J’aimerais que mon entreprise soit le reflet de mes convictions. Bien sûr, je souhaite voir le chiffre d’affaires croître et les offres se développer, mais par-dessus tout, j’ai envie que la qualité de service ne cesse de s’améliorer.

Ce que je souhaite, c’est pouvoir continuer à être fier de ce travail, et de plus tard, pouvoir servir de modèle à ceux souhaitant faire le même parcours.

Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

Je n’ai malheureusement aucune prétention artistique, mais j’aime jouer. Selon moi, entreprendre c’est plutôt jouer avec les codes, les règles et défier les difficultés. Chaque obstacle est un challenge, qui, une fois surmonté s’ajoute à notre liste de trophées personnels.

Si entreprendre est un art, alors c’est un art de vivre.

Merci Jonathan !

Pour contacter Jonathan, vous pouvez :

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement