Bonjour Jonathan,

Parce que vous aimez les défis et les journées bien remplies, vous avez décidé de vous appuyer sur votre expérience professionnelle pour devenir entrepreneur.

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

Je m’appelle Jonathan Maurin, je suis auto-entrepreneur, freelance dans le marketing web.

Jonathan Maurin, fondateur de Growth MindsetJ’ai précédemment travaillé pour une agence web spécialisée dans la croissance (growth) chez les jeunes pousses (startups) pendant deux ans. Si je devais définir mon activité aujourd’hui, je dirais que je fais du Growth Hacking. Un terme un peu barbare qui signifie en résumé, et sans rentrer dans le détail, que je suis expert en acquisition web.

J’utilise tous les canaux d’acquisition web pour faire connaitre votre site (SEO, ADS, Social, Emailing, Direct, Refferal) puis pour convertir vos visiteurs en clients puis en clients fidèles qui parlent de vous et sont eux-mêmes sources d’acquisition dans votre stratégie.

Je décompose ma prestation en 3 temps tout en m’adaptant aux besoins de mes clients :

1) Je réalise une étude stratégique du secteur du point de vue web. J’analyse le marché, trouve des leviers pour faire grossir rapidement votre business, trouve les points faibles de vos concurrents, etc. A terme, je vous remets un document opérationnel vous permettant de mettre en place votre stratégie sur Internet de manière claire et rapide. Je vous fournis aussi un certain nombre d’autres documents comme des tableurs de données pour savoir où trouver vos cibles ainsi que des expériences à mener pour faire croître votre business rapidement.

2) Je mets en place opérationnellement la stratégie que nous avons défini si vous n’avez pas les ressources humaines pour le faire en interne.

3) Je vous forme, vous ou votre équipe, à prendre le relais lorsque le moment est venu pour vous de reprendre le flambeau.

Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

Comme je l’ai dit plus haut j’ai travaillé dans une agence spécialisée en Growth Hacking, alias stratégie web pendant à peu près deux ans. Avant cela, j’ai travaillé pour Orange dans une section indépendante qui avait pour vocation de lancer de nouveaux modèles et services dans des pays où Orange était présent mais ne faisait pas de business (des business digitaux).

Ainsi, j’ai baigné depuis mon arrivée dans le monde du travail dans deux secteurs : le digital et l’entrepreneuriat. Après avoir accompagné une dizaine de startups cette dernière année, j’ai voulu me lancer moi aussi pour donner un peu plus de sens à mon activité.

Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

Commencez petit et ne cherchez pas à griller les étapes. Il est plus important de faire les choses bien que de faire les choses vite. Bien sûr, si vous êtes capable de lier les deux, c’est mieux.

Autre petit conseil : restez calme quand vous aurez le RSI, l’URSSAF ou autre organisation au téléphone :)

Se lancer, oui ! Mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

Aujourd’hui, je travaille depuis mon domicile, ce qui me permet une certaine flexibilité. D’un autre côté, c’est aussi très difficile car les journées deviennent des soirées ; il est difficile de décrocher (surtout lorsqu’on est passionné)

L’inverse est aussi vrai, travailler chez soi n’est pas chose facile car on peut rapidement se laisser aller et se lever plus tard par exemple. Je me suis donc imposé un rythme de travail et des règles à suivre pour trouver un juste équilibre entre travail et vie perso :

  • Des horaires de travail clairement définis (9h-19H30)
  • A la fin de ma journée de travail je sors de chez moi et coupe mon ordinateur pendant au moins une heure pour décrocher.

Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

J’avais ce besoin d’indépendance et besoin de me prouver que je pouvais le faire. Je suis quelqu’un qui aime vivre dans l’excitation, dans un monde qui bouge, dans des journées remplies et j’avais surtout besoin de défis.

L’entrepreneuriat, en est un très beau. J’ai lancé ma première association au lycée, puis une seconde pendant mon école de commerce. Aujourd’hui je suis freelance et également associé dans un projet digital, j’y apporte mon expertise en stratégie, organisation et en web de manière générale.

Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

Ayant lancé Growth Mindset il y a quelques mois, je cherche à me créer un réseau de contacts qui travaillent dans le même milieu que moi mais sur d’autres disciplines (développeur, graphiste).

J’ai recherche aussi d’autres clients.

Dès lors, je suis disponible pour discuter avec chacun d’entre vous, afin d’échanger sur nos métiers respectifs et/ou pour vous aider dans votre stratégie de croissance/d’acquisition.

Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

Je ne pense pas qu’entreprendre soit une forme d’art mais plutôt une forme de courage. Ce qui définit l’art ensuite c’est ce que vous en fait. Quand je vois les graphistes avec qui je travaille ou les développeurs, j’y trouve une certaine forme d’art car je trouve que leurs compétences sont réellement d’une très grande qualité ; peut-être est-ce ça l’art !

Merci Jonathan !

Pour contacter Jonathan, vous pouvez :

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement