Bonjour Gregory,

Au chômage, vous avez décidé avec un ami de vous lancer sur un marché de niche en proposant des bracelets montre sur mesure et cousus main.

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

J’ai commencé en tant que chef de publicité en régie sur les magazines Option Moto et Moto Tuning, puis j’ai évolué et suis passé sur le leader de la presse moto : Moto Journal.
Cet univers de niche m’a permis de me former et après 3 ans d’expériences, j’ai été recruté par Libération.

2 ans plus tard, et quelques désillusions, je décidais de me lancer une première fois à mon compte en tant qu’agent immobilier indépendant en profession libérale.
Après une année d’exercice et un bilan très positif, j’investissais et achetais un pas de porte pour ouvrir ma propre agence immobilière : Au Faubourg de l’immobilier.
L’aventure a duré 2 ans … Mais la crise de 2008 m’a fait beaucoup de mal et ma trésorerie n’était pas suffisante pour l’affronter …
De retour à la publicité à la régie d’RTL, RTL2 et FUN RADIO.

3 années plus tard, mes dettes remboursées, mon envie de reprendre des risques me taraudait et j’ai donc accepté la direction de publicité de titres de niches gastronomiques chez MediaObs.
Malheureusement, cette régie a perdu au moment de mon arrivée un certain nombre de magazines en régie, donc de marge et seulement 4 mois plus tard, j’ai été licencié …
Dernier arrivé, gros salaire, premier parti !

Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

Avec un ami qui comme moi est très en affinité avec l’univers horloger, nous avions déjà constaté que lorsque nous voulions changer notre bracelet de montre, il n’était pas simple de trouver ce que l’on voulait … exception faite des classiques alligators noir et marron !

De plus, aucun “strapper” ne proposait de site suffisamment bien fait pour y avoir envie d’acheter quoique ce soit !
Au chômage, motivé par l’envie de me lancer un nouveau défi, nous nous sommes dits que c’était le bon moment !

La répartition des rôles était évidente : A mon associé toute la partie technique et artistique du site et à moi tout le reste, gestion des commandes, clients, partenariats, développement, communication, RP …

FaberCutis : e-commerce bracelets montre sur mesure

Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

  • De la ténacité,
  • de l’engagement,
  • de la volonté,
  • une bonne dose de courage et d’obstination,
  • sans oublier une forte capacité à être positif ou à défaut à ne pas se laisser abattre à la première difficulté !

Se lancer, oui ! Mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

Marié, 2 enfants, les sacrifices sont de l’ordre financier !

Quand vous êtes directeur de publicité et que vous vous retrouvez au chômage avec comme indemnités 50% de votre brut, le niveau de vie en prend un coup !
Mais l’épanouissement personnel est incomparable … le tout est d’être soutenu par sa moitié et d’aller dans le même sens !

Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

Un épanouissement personnel important … Tous les matins quand je me lève, je n’ai pas l’impression d’aller au bureau et ça c’est exceptionnel !
Je peux enfin gérer mon temps tel que je l’entends … aller là où j’ai envie d’aller … approfondir toutes les idées que j’ai … C’est jouissif !
Et ce même quand c’est une mauvaise idée !

Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

Des clients :-)
Notre principal objectif est de se faire connaitre afin que le bouche à oreille fasse son œuvre car nos produits ont une excellente qualité.

Pour le moment nous n’ouvrons pas notre capital à des investisseurs extérieurs car nous souhaitons d’abord nous installer dans le paysage sur bracelet de montre et pourquoi pas étendre notre marque sur des produits de maroquinerie sur mesure.

Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

Pour moi cela n’a rien à voir avec l’art … en revanche, nos artisans eux, ont de l’or dans leurs mains et possèdent l’art de la maroquinerie.
Mon boulot à moi, est de faire connaitre ce travail, c’est une manière de leur rendre hommage et peut être répondre à un besoin personnel de crée quelque chose de palpable !

Merci Gregory !

Pour contacter Gregory, vous pouvez :

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement