Bonjour Gill,

Vous avez créé une société de community management, de réputation internet et de web marketing.

Entrepreneur du web 2.0 : interview de Gill d'Elia

- Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

Je suis Gill d’Elia, J’ai 28 ans une femme magnifique et une petite fille de 6 mois.

J’ai décidé de créer Sentsy, qui accompagne les entreprises dans leur désir d’avoir une présence sur internet.

L’idée est d’apporter une véritable aide aux entreprises qui ne connaissent pas bien internet. Mon projet sera donc de proposer un état des lieux chez le client en terme de présence internet pour savoir ce qu’il y a à faire et ce que le client souhaite faire.

Je propose ensuite une solution complète à travers un cahier des charges précis validé avec le client, qui est basé sur les trois grands axes de la présence internet :

  1. e-reputation : la réputation sur internet de l’entreprise, très importante, car aujourd’hui plus d’un internaute sur deux va sur internet pour se renseigner sur une entreprise avant de prendre contact avec elle.
  2. e-marketing : L’e-marketing regroupe simplement toutes les techniques de marketing pour faire connaitre l’entreprise et attirer de nouveaux clients (bannière publicitaire, buzz, marketing viral, etc…)
  3. community management : Le community management s’adresse à des clients désireux de participer à la vie de l’entreprise par divers moyens de communications internet : forum, groupe facebook, blog, etc… Cela permet de fidéliser la clientèle facilement et permet également de faire marcher le bouche à oreille de manière exponentielle.

Mon entreprise est actuellement une société unipersonnelle mais je compte bien devenir une PME au niveau national, et plus tard international.

- Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

Cela faisait longtemps que je souhaitais devenir entrepreneur, les aléas de la vie ont fait que ce n’était jamais le bon moment pour que je me lance dans cette aventure.

Maintenant j’ai du temps pour le faire, et j’ai plus envie que jamais d’offrir mon aide aux autres et d’apporter une vie passionnante à ma famille.

Pour ce qui est de l’idée, j’ai toujours fait de la veille web et donc je connais parfaitement ce domaine, mais le marché était restreint à quelques grands acteurs. A l’heure actuelle, l’explosion des réseaux sociaux à permis d’amener plus d’un tiers de la population vers internet, qui devient donc une véritable référence pour trouver des clients.

Il était donc nécessaire à mes yeux d’apporter une solution pour aider ces entreprises qui souhaitent être présentes dans cette grande sphère pour rester compétitive.

Et pour ce qui est de ma motivation, j’en ai beaucoup à revendre, je suis tenté de dire “qui ne tente rien n’a rien”.

Mais la réalité est que c’est ma petite fille Jade qui m’a motivé, sa venue au monde m’a montré que je suis capable de grandes choses et je veux lui apporter ce qu’il y a de meilleur en ce monde.

Le blog du community management

- Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

Le principal conseil que je donnerai est qu’en tant qu’entrepreneur on est sûr d’une chose : c’est qu’on est sûr de rien.

Cela peut paraitre étrange mais quand j’ai commencé c’est la première chose qui m’a frappé.

Nous sommes les façonneurs de notre entreprise, ce qui est très bien car nous choisissons véritablement ce que décidons de faire mais à contrario cela a le défaut de nous mettre dans le flou le plus total. Il y a toujours un delta qui restera inconnu.

Un autre conseil que je peux donner c’est de choisir son projet par rapport à son rêve, ne pas regarder ce qui fonctionne car la motivation pour réussir une entreprise est telle que seules les personnes croyant en leur projet jusqu’au plus profond d’eux-mêmes peuvent réussir.

- Se lancer, oui ! Bien mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

Eh oui, nous avons une vie à coté, et ce n’est pas simple du tout, difficile d’expliquer que l’on doit travailler aussi le week-end, que l’argent ne rentre pas dès qu’on choisi son statut.

Personnellement j’ai justement choisi de ne rien sacrifier car je sais qu’il est possible d’être père de famille et dirigeant d’entreprise à part entière.

- Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

L’entreprise m’a apporté un vrai changement de vie : terminé les horaires de bureaux et le travail monotone.

Je suis maître de mon avenir, quand j’accompagne une entreprise, j’accomplis véritablement quelque chose. Je n’ai pas l’impression d’être au travail mais d’aider des personnes pour améliorer leur entreprise.

Personnellement je dirais pour finir que cela m’a apporté un véritable équilibre de vie, je me sens bien dans mes baskets maintenant.

- Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

Ah, je vais être très matérialiste. Je recherche principalement des clients et ensuite des financements qui me permettront d’embaucher pour faire grandir l’entreprise jusqu’à sa forme standard, la PME.

- Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

Je pense qu’ont pourrait assimiler cela à de l’art… jusqu’à ce qu’on plonge son nez dans le bilan (prévisionnel pour le début).

Là il n’y a plus aucun rapport avec l’art ;).

Mais en effet, tout comme l’art vous ne savez pas si votre « tâche de rouge sur fond bleu » va devenir l’œuvre du siècle ou juste une idée qui finira au placard…

Vous donnez des coups de pinceaux sans véritablement savoir si l’ensemble sera cohérent. En prenant du recul sur son œuvre on se rend compte finalement que la cohérence est bien là, et il ne faut pas hésiter à prendre du recul de temps en temps pour s’en rendre compte car le nez dans le pinceau on ne s’en rend pas toujours compte.

Merci Gill pour cet intéressant entretien !

Pour contacter Gill d’Elia :

Crédit photo : merci à Daan.

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement