Bonjour Frédérique,

Vous avez créé une société d’externalisation des Services Généraux.

- Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

effisg78_thumbnail.jpgBonjour !

Je m’appelle Frédérique PATARIN et j’ai créé Effi-SG en Avril 2006.

Pourquoi le secteur des services généraux ?

A partir des constats que la plus grande partie du tissu économique français est représentée par des TPE/PME, qu’en dessous de 250 salariés environ les chefs d’entreprise n’ont personne dédié à la direction des Services Généraux, après 20 ans d’expérience au poste de DSG dans plusieurs entreprises, j’ai souhaité leur proposer une gestion professionnelle, flexible et adaptée à leurs entreprises.

- Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

Seule une infime fraction des entreprises françaises – moins de 1 % sans doute – intègre un poste de responsable des services généraux.

Ailleurs, cette tâche est répartie, ou tout simplement négligée, au risque de faire perdre beaucoup de temps ou d’argent aux professionnels mal organisés.

- Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

Avant la création : Si on croit à son projet, il faut de la ténacité et de la persévérance.

Après la création : Durant toute la vie de l’entreprise, il faut toujours de la persévérance car les débuts ne sont pas toujours roses, et toujours avoir un œil sur la trésorerie, surtout dans des périodes économiques tendues comme aujourd’hui.

Petites ou grandes, aujourd’hui aucune entreprise n’est à l’abri du lendemain.

- Se lancer, oui ! Bien mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

Forcément… L’aventure de la création d’entreprise est tellement passionnante qu’elle peut devenir obsessionnelle.

D’abord, cela prend beaucoup de temps, surtout si on monte son projet en même temps qu’une activité salariée (avant de faire le grand saut), cela veut dire : le jour on est salarié, le soir un minimum d’intendance et de vie familliale (surtout pour les femmes avec enfants) et la nuit… on est sur son projet de création.

Pour moi cela a duré un an, et en tant que femme seule avec (à l’époque) un adolescent de fils… les nuits furent courtes !

Dans cette période, il est important d’avoir le soutien des proches, mais ce n’est pas toujours évident d’avoir leur compréhension permanente !!

Il faut savoir ménager la chèvre et le chou comme on dit.

Et c’est toujours vrai aujourd’hui.

- Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

Des tonnes !

Souvent, on crée dans le métier qu’on connaît, mais il y a tout le reste : gestion, compta, création de sites internet. Et au-delà : les rencontres faites au gré de l’aventure.

Intellectuellement, c’est hyper riche !

- Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

Je suis une vorace : rencontrer de nouveaux fournisseurs, trouver des partenaires avec lesquels je peux rentrer en synergie, aider à la création…

J’ai un partenariat avec plusieurs Maisons de l’Emploi et de l’Entreprise sur « Comment accueillir physiquement son activité » pour les créateurs, et d’autres thématiques pour les chefs d’entreprise en place comme l’accessibilité des locaux pour les collaborateurs à mobilité réduite, ou sur les gestes écolos en entreprise etc… et bien sûr, gagner en notoriété et de nouveaux clients !

- Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

La création est l’essence même de l’Art… sinon c’est du plagiat… non ?

  • Art graphique : Trouver le nom de sa future société, créer son logo, développer sa charte graphique, imaginer sa plaquette ou monter son site internet…
  • Art théatral : Monter son argumentaire commercial, convaincre (ou séduire ?) son banquier, séduire (ou convaincre ?) ses prospects…
  • Art du cirque …. Jongler avec les chiffres !

A bientôt !

Merci Frédérique pour cet intéressant entretien.

Pour contacter Frédérique Patarin :

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement