Bonjour Frédéric,

Vous avez créé un cabinet de conseils et stratégies en communication.

- Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

Frédéric Pintiau, dirigeant d'Anna conseils en communicationJe suis Frédéric Pintiau, 35 ans. J’ai été, durant plus de 10 ans, cadre dans des fonctions de responsable communication dans diverses entreprises (PME, grandes sociétés).

Je viens de fonder à Mulhouse (en Alsace) AnnA Conseil en Communication, un cabinet de conseil en communication qui intègre les compétences d’une agence de publicité, mais propose principalement du conseil et de la stratégie.

Anna est ma petite fille et la porte-parole symbolique de ma société. Elle véhicule la fraicheur, la jeunesse et l’enthousiasme. La porte-parole idéale pour une nouvelle entreprise.

- Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

Issu du monde des entreprises et donc des annonceurs, j’ai souvent été déçu des prestations de Conseil que proposent les agences de publicité. Si elles savent proposer de belles créations, elles ne savent pas forcément bâtir un vrai plan de communication efficace, dénicher les opportunités, et bâtir des messages percutants.

Etre percutant ne signifie pas pour moi attirer l’œil ou l’oreille. Un message percutant est un message qui a pour résultat un acte de consommation, une décision d’achat.

- Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

Tout d’abord de bien fouiller toutes les possibilités en termes de création d’entreprises : exonération de charges, versement des indemnités Assedic en capital, financement à 0%, formations gratuites.

L’information n’est pas centralisée, il faut donc aller la chercher à différents endroits. On trouve beaucoup de renseignements sur internet, plus que dans les organismes officiels.

Je pense également qu’il faut soigner sa communication. Etre une jeune entreprise sans expérience, sans passé, sans références, c’est souvent ne pas avoir accès aux clients qui ne jurent que par la solidité d’une entreprise.

Il faut donc une communication qui sache rassurer le client : en se différenciant par exemple (sur le prix, les prestations, le produit ou les services), en sachant présenter son activité de manière professionnelle et soignée, et en jouant sur la corde sensible des acheteurs (le prix, les solutions clés en main…).
La communication des petites entreprises est hélas souvent bâclée.

- Se lancer, oui ! Bien mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

Le plus difficile est au début : on tâtonne, on hésite… on perd du temps car on n’est pas un professionnel de la création d’entreprise. Lorsque tout cela est bouclé, on se concentre enfin sur son cœur de métier, ses vraies compétences.

Forcément il y a quelques sacrifices à faire au début, j’avoue moi-même en avoir fait. Maintenant ça va beaucoup mieux.

Pour y arriver, il faut :

  • Savoir s’organiser, allouer des plages de temps à la prospection, d’autres aux taches administratives par exemple
  • Il faut savoir prioriser : en faisant une liste des taches classées de la plus importante (vitale pour l’entreprise), à la moins importante (qu’on peut différer ou déléguer)
  • Savoir s’entourer et déléguer : si vous démarrez votre entreprise à plusieurs, sachez bien définir les règles de fonctionnement et les rôles de chacun

- Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

Forcément c’est une aventure qui a de fortes répercussions dans votre vie privée. Pour les personnes qui vous entourent, vous n’êtes plus l’employé X, mais un chef d’entreprise, qui a su prendre des risques. Vous véhiculez l’image d’un battant.

J’ai gagné en assurance et en confiance, je suis davantage respecté.

- Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

Des clients, forcément ! Je suis dans un secteur très concurrentiel, mais ma vraie valeur ajoutée est celle du conseil et de la stratégie. Et je pense que de nombreuses entreprises en ont besoin.

L’agrandissement de ma structure n’est pas encore à l’ordre du jour, mais j’y songe. Je cherche également parmi mes clients des créateurs d’entreprise, afin de les accompagner dans leur projet de création d’entreprise.

Je leur propose un pack de démarrage qui leur permettra de démarrer leur prospection avec tous les outils nécessaires : identité graphique, argumentaires, documents publicitaires.

- Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

Je ne rapprocherai pas cela de l’art, mais plutôt de la créativité. Pour bien démarrer et réussir, il faut savoir jouer de sa différence, se forger une image, être malin.

Il faut débusquer les bonnes idées et les bons plans. Il faut savoir faire travailler sa matière grise avant la calculette.

Merci Frédéric pour cet entretien.

Pour contacter Frédéric Pintiau :

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement