Bonjour Elodie,

Vous étiez salariée mais vous avez préféré tenter l’aventure de l’entrepreneuriat.

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

Bonjour, je m’appelle Erika KISSENBERGER et j’ai 29 ans. Je suis secrétaire indépendante.

Je viens de lancer mon activité, EKSecrétariat, je propose du secrétariat sur site ou à distance :  du secrétariat juridique, de la retranscription audio ainsi que des conseils en organisation.

Interview d’Erika, une secrétaire indépendante qui vient de lancer son activité

Comment vous est venue l’idée ? Qu’est ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

Je suis secrétaire juridique depuis 7 ans.

C’est un superbe métier, qui demande beaucoup d’investissement, d’anticipation et de patience sauf qu’en retour il y a peu, voire aucune reconnaissance et dans ce métier la reconnaissance est très importante. Aussi, ma vision du métier, ne correspondait pas du tout avec ce que je vivais en cabinet et la relation salariée/employeur ne me convenait plus.

J’ai donc décidé de me mettre à mon compte afin de travailler d’égal à égal, mais également afin de partager mes compétences avec le plus grand nombre et d’aller à la rencontre d’autres cœurs de métiers.

Le fait de pouvoir m’épanouir dans mon métier, d’échanger et de continuer à apprendre, m’a motivé à aller jusqu’au bout de ce projet.

Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

Si je devais conseiller une personne qui souhaite créer son entreprise, je lui dirais avant toute chose d’être bien entourée, soutenue, c’est la base et le plus important.

Ensuite je lui conseillerais de bien préparer son projet, de ne pas hésiter à se mettre en contact avec des personnes qui pourront répondre à toutes ses questions car se lancer dans l’aventure en ayant des questions essentielles sans réponses n’apportera rien de bon.

Croire en son projet, du début à la fin et une fois lancée, ne rien lâcher, tenir bon. Il y aura des hauts, des bas mais le plus important c’est la fierté qu’elle aura d’y être arrivée et de réussir à la faire évoluer et perdurer.
Certes c’est une prise de risque mais il faut croire en soi et en son projet.

Se lancer, oui ! Mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

Mon cerveau ne cesse jamais de fonctionner, matin, midi, soir et même la nuit, c’est non stop ! Des idées, des questions…

Cependant, même si j’adore ce que je fais, quand je sens que je suis fatiguée, je m’octroie une pause. Je préfère m’arrêter, souffler, aller prendre l’air et reprendre un peu plus tard.

Et lorsqu’il faut travailler le week-end et que l’on est en couple, que l’on a une famille, il faut réussir à ne délaisser personne, car ils sont notre soutien au quotidien. Lorsque je dois travailler le soir ou de temps en temps le week-end, j’en parle avec mon conjoint avant. La communication est vraiment essentielle.

Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

Malgré le fait que mon activité soit toute nouvelle, elle m’a beaucoup appris sur moi-même. Se lancer dans l’inconnu fait toujours peur mais d’y être arrivée malgré tout, c’est déjà génial et ce n’est que le début.

Après je sais que cela ne va pas être rose tous les jours mais j’ai cette force en moi qui me dit que si on veut vraiment y arriver, on peut y arriver.

Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

Me faire connaître. Rencontrer et collaborer avec d’autres professionnelles que ceux du monde du droit.

Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

Chaque œuvre d’art est née à partir d’une idée, d’un projet, d’une envie.
Dès lors, je pense en effet qu’entreprendre est une forme d’art.

Merci Elodie !

Pour contacter Elodie, vous pouvez :

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement