Bonjour Eric,

Vous venez de créer votre seconde entreprise pour proposer un service utile à la fois aux anciens dirigeants et aux porteurs de projets/créateurs d’entreprise.

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

Bonjour, je suis Eric LECOCQ j’ai trente-quatre ans et je viens de fonder Récupidée.com.

Il s’agit de la première plateforme sur laquelle les créateurs d’entreprise peuvent acheter des documents issus d’abandons de projets ou de cessations d’activités. C’est en quelque sorte un “recyclage” qui bénéficie aux deux parties :

  • pour l’un, vente de documents n’ayant plus d’utilité,
  • pour l’autre, accès à des documents à prix attractifs.

Les cessations sont souvent le signe de pertes financières ; la vente de ces documents via la plateforme peut permettre de les limiter. La création d’entreprise nécessite un budget non négligeable et beaucoup de temps, le créateur peut économiser sur ces deux points en achetant des documents de seconde main.

Documents et idées de business à récupérer

Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

En 2012, j’ai dû cesser mon activité de conciergerie pour particuliers et entreprises. Depuis, je suis régulièrement contacté par des porteurs de projet voulant se lancer dans ce domaine. Je donne donc volontiers des conseils et un retour sur mon expérience.

Un jour, on m’a demandé des documents de type contrats de partenariat et suite à cette recherche, je me suis rendu compte qu’il me restait de nombreux documents dont je n’avais plus l’utilité. L’idée a donc fait son chemin pour devenir : pourquoi ne pas créer une plateforme où les porteurs de projet de création d’entreprise pourraient acheter des projets abandonnés ?

Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

Prendre le temps de faire mûrir son projet.

Pour ma première entreprise, il m’a fallu moins de six mois entre la naissance de l’idée et l’immatriculation. Je voulais faire vite car je craignais que l’on me prenne de cours sur mon créneau. Cependant, au bout de deux mois d’activité, je me suis rendu compte que mon site internet était à revoir et que j’avais mal ciblé ma clientèle.

Certes, il est difficile de se positionner sur une activité novatrice mais ces deux erreurs importantes m’ont fait perdre du temps au démarrage, qui est une période décisive pour une entreprise.

Se lancer, oui ! Mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

Il faut en effet être organisé pour pouvoir allier vie de famille et vie professionnelle.

Pour ma part, je ne regarde plus de film le soir à 21h mais je travaille, je ne considère pas cela comme un sacrifice sachant que la plupart du temps on est déçu des programmes à cette heure-ci. Par contre, cela me permet de me consacrer à ma fille de 17 à 20h.

Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien, à titre personnel ?

De l’épanouissement, par la multitude de sujets à apprendre.

C’est cela qui est motivant, car toutes les journées ne se ressemblent pas : un jour, c’est marketing, le lendemain, c’est réseau, ensuite de la comptabilité… En effet, lorsque l’on crée une entreprise, même si on sous-traite ou délègue une partie du travail, il faut suivre énormément de tâches différentes.

Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

Je cherche à faire connaître cette plateforme et ce concept innovant pour pouvoir aider les porteurs de projets ainsi que les personnes devant cesser leur activité. Pour cela, jusqu’au 31 mars 2016, les trente premiers dépôts de documents vous permettent de recevoir jusqu’à 200€ de virement directement sur votre compte bancaire.

Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

Selon moi, un entrepreneur est un artiste sachant user de différents talents :

  • équilibriste : être sur le fil entre vie personnelle et professionnelle,
  • jongleur : jongler entre différents métiers,
  • dompteur : ne pas avoir peur de se retrouver au milieu de la cage aux lions,
  • monsieur Loyal : savoir présenter correctement ce que l’on vend.

Tout cela s’apprend et se travaille si l’on ne veut pas que cela devienne un cirque…

Merci Eric !

Pour contacter Eric, vous pouvez :

Crédit photoShutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement