Emilie, vous avez créé votre entreprise, l’Usine à Design, avec 4 autres associés

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

logo unsien a designA l’origine du projet de L’Usine à Design, un e-commerce spécialisé dans les meubles design personnalisables à prix usine, il y a 5 passionnés de Design et d’Internet de tous horizons.
Il y a Emilie et Charles qui se sont rencontrés sur les bancs d’HEC-entrepreneurs et qui y ont rencontré Toni, avec à son actif 30 ans de carrière dans l’industrie du meuble. Ensemble ils ont donné la 1ère impulsion au projet. Ils sont très rapidement rejoints par Vincent et Nicolas, respectivement responsables de la logistique et du service technique.
« Notre objectif est de démocratiser le Design, trop souvent vu comme quelque chose d’inaccessible. Mais également de présenter une offre de produits variés et personnalisables, afin de ne pas se contenter des standards noirs et blancs monotones que l’on trouve partout. »

Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

Nous avions travaillé sur un projet de magasins de meubles lors de notre programme HEC, mais il n’était pas viable. Etant passionnés d’e-commerce et de design nous avons rapidement repris le projet HEC pour en faire une entreprise viable et originale en y intégrant de nouveaux paramètres : être un Pure Player web (pour la structure de coûts et la souplesse), la personnalisation des meubles par le client et l’édition de designers… c’est-à-dire L’Usine à Design que vous connaissez aujourd’hui !

La motivation ? C’était une évidence : un projet passionnant, une équipe très soudée et complémentaire, l’envie d’entreprendre, le bonheur de faire ce que l’on aime avec les gens qu’on aime.

Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

Je pense qu’il faut avoir envie, une envie folle de voir se concrétiser une idée, être convaincue que le projet va créer de la valeur et également connaitre et mesurer la valeur d’une équipe, pour être capable dans les moments de doute de trouver du sens, et de se battre pour eux, ou pour son projet.
Ensuite, cela peut sembler du bon sens, mais il faut avoir une capacité de travail vraiment importante, ne jamais ménager ses efforts et son engagement: être chef d’entreprise et entrepreneur, c’est un choix de vie, et c’est 24h/24h - 7jours/7. C’est avec cette attitude que vous pourrez convaincre les gens de vous suivre, de travailler avec vous et que vous les motiverez…

Se lancer, oui ! Mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

La création et le lancement d’une entreprise requièrent beaucoup de temps et d’énergie… autant de ressources précieuses qui ne sont pas disponibles de façon infinie !
C’est pourquoi il est vraiment indispensable que les personnes qui vous entourent, non seulement comprennent votre démarche, mais la supportent car ce démarrage est très chronophage et peut mettre à mal les relations.

Comme je le disais plus haut, l’entreprenariat ce n’est pas un travail, c’est un mode de vie. Partout, dans les diners, en famille, il y a toujours une forme de représentation, car on incarne son projet. Aussi, il faut savoir s’intéresser à d’autres choses, pour trouver un équilibre et ne pas faire “qu’y penser, qu’en parler”, quitte à se faire violence parfois, surtout quand on a des soucis ou des doutes.

Il faut savoir couper son portable, partir en week-end, faire du sport, et surtout bien dormir, car c’est cela qui permet de tenir la distance.

Ça reste une drogue dure dont il est difficile de se sevrer…

Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

C’est vraiment la richesse de tous les instants ! Surtout humaine d’ailleurs.
Il y a bien évidemment les « impacts » directs tels que la découverte de nombreux domaines  (RH, management, juridique, comptabilité, etc.) mais surtout les apports indirects tel que la découverte d’une vraie team ultra-solidaire et motivée aux personnalités variées.

Se battre pour sa boîte, pour ses salariés, chaque jour, ça fait un peu l’effet d’être un chef de famille qui doit offrir à sa famille le meilleur cadre de vie et le maximum de perspectives. C’est beaucoup de satisfaction de voir les projets émergés se construire, et parfois d’immenses frustrations… quand ça ne va pas assez vite !

Mais ça développe la patience, la tolérance, l’humour, le sens de la négo, de l’écoute … Bref, de beaux apprentissages des relations humaines !

Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

La question est vaste ! Nous cherchons à atteindre un développement intelligent et rapide ! Nous voulons diffuser notre offre auprès de son public et devenir le référent de notre marché ! Nous voulons que notre entreprise réussisse et soit pérenne… et que nos employés s’y sentent épanouis.

Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

La réponse est assez facile ! Entreprendre se rapproche très fortement du métier de chef d’orchestre ! Il faut acquérir rapidement la capacité de coordonner, motiver, entrainer une équipe entière sans perdre de vue l’objectif final : fournir au « public » extérieur une représentation la plus parfaite possible !

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement