Trois jeunes entrepreneurs de moins de 30 ans ont décidé de se lancer dans la consommation collaborative en proposant la location de bateaux entre particuliers.

L’idée de l’économie collaborative est de permettre à tout le monde de s’y retrouver :

  1. Le propriétaire du bateau, qui diminue les frais liés à l’entretien annuel de son bien
  2. Le  locataire du bateau, qui profite de ce bien sans avoir à l’acheter, et généralement pour un coût inférieur aux tarifs de location dans les circuits traditionnels
  3. La plateforme de mise en relation, qui prélève une commission sur le montant des transactions.

 Edouard Gorioux, associé fondateur, vous présente le fonctionnement de Click&Boat (www.clickandboat.com) :

Consommation collaborative : louer des bateaux à des particuliers

Pourriez-­vous vous présenter, ainsi que votre entreprise, en quelques mots ?

Je m’appelle Édouard Gorioux, j’ai 26 ans et j’ai récemment fondé Click & Boat avec Jérémy Bismuth (27 ans) et Amir Reza­Tofighi (29 ans).

Click & Boat est aujourd’hui le leader sur le marché de la location de bateaux entre particuliers en France avec presque 250 bateaux inscrits (Marseille, Bretagne, Corse, PACA, Dom­Tom, Italie, Espagne,…).

La plateforme web a été lancée en Décembre 2013 lors du salon nautique de Paris. Nous sommes donc tout jeune mais sur un marché d’une croissance extraordinaire.

Qu’est­-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

Nous sommes partis du constat simple que les bateaux sortent trop peu (on parle en moyenne de 10 journées par an en France) et coutent très cher à leurs propriétaires. Beaucoup de personnes aiment naviguer mais n’ont pas forcément les moyens d’acheter ou d’entretenir leur bateau.

Témoin de l’engouement en France et à l’international pour la consommation collaborative, l’idée de Click & Boat était ensuite évidente : aucune plateforme ne permettait de rentabiliser en toute sécurité et en toute confiance son bateau, il fallait donc foncer.

Les sites de consommation collaborative se multiplient : Blablacar, AirBnb… A votre avis, s’agit­-il d’un phénomène de mode, en partie lié à la crise économique, ou au contraire d’une tendance de fond ?

Nous sommes convaincus que la consommation collaborative est un changement profond de la société.

De la même façon que l’e­-commerce a révolutionné la manière de consommer des gens, nous sommes convaincus que la consommation collaborative n’est pas une vague ou une mode mais bien un changement de mentalité du consommateur boosté par les nouvelles technologies et leur portabilité ainsi que la crise économique et le ralentissement de la croissance.

L’économie collaborative est à la fois un antidote à la crise et un moyen écologique, économique et convivial de consommer.

Comment ont réagi vos différents interlocuteurs (clients, partenaires financiers…) face à ce nouveau concept ?

Tous les sites d’économie collaborative sont basés sur la confiance. Il est donc primordial d’instaurer cette confiance du côté du propriétaire comme du côté des locataires. Notre plateforme est loin d’être terminée et nous contribuons tous les jours à son amélioration afin de faciliter la location de bateaux entre particuliers.

Aujourd’hui nous avons d’excellents retours de nos utilisateurs sur le service. Côté investisseurs, la levée de fonds que nous avons réalisé pour 200k€ a été rapidement bouclée et aujourd’hui nos actionnaires sont ravis puisque nous sommes en avance sur notre business plan.

On touche du bois mais pour l’instant le développement se déroule idéalement, nous ne pourrions rêver mieux !

Comment procédez-­vous pour assurer la sécurité de ce type de locations, tant pour le propriétaire que pour le locataire ?

Le locataire doit remplir un CV nautique avant d’effectuer sa demande de location. Le propriétaire est ensuite libre d’accepter ou de refuser la demande du locataire.

Nous proposons aussi un contrat d’assurance à la journée, en partenariat avec une agence AXA.

Pour les plus grosses unités la location est proposée avec un skipper afin de rassurer le propriétaire et le locataire, c’est le cas de ce magnifique voilier presque centenaire à Cannes (voir ici).

Pour les plus petites unités à moteur, la détention du permis mer par le locataire suffit à rassurer les deux parties lors de la location. C’est aussi un gage de connaissance de la mer et de la sécurité.

Combien ça coûte ? Prélevez­-vous une commission sur les transactions ou y a t­-il un coût d’inscription ?

Nos propriétaires sont libres de fixer le prix qu’ils souhaitent. Une étude de prix réalisée en avril 2014 montrait que nos prix étaient en moyenne 30% moins cher que dans des circuits de location traditionnels, c’est donc une vraie source d’économie pour nos locataires.

L’inscription est 100% gratuite, notre commission qui s’élève de 12% environ est prélevée lors de la réservation.

Les particuliers peuvent­-ils légalement louer leur bateau et faire des bénéfices sans créer une entreprise ?

Tout à fait, la location de biens mobiliers ou immobiliers est parfaitement libre entre particuliers, à partir du moment où cette activité n’est pas une activité professionnelle et vient réduire un budget de fonctionnement annuel (en aucun cas générer du bénéfice).

C’est le cas pour les appartements (AirBnb) et les voitures (Ouicar, Drivy), c’est aussi bien sûr le cas pour les bateaux sur Click & Boat.

Merci Édouard !

Et vous, que pensez-vous de ce concept ? 

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement