Gregory Beyrouti, co-fondateur de WizishopGrégory Beyrouti est le co-fondateur de Wizishop, une solution ecommerce de type SaaS  (c’est-à-dire qu’elle est accessible en ligne). L’originalité de Wizishop est notamment de proposer un tarif unique, tout-compris et basé sur le CA mensuel réalisé.

A ce jour, 2100 boutiques utilisent les services de sa société et 600 nouveaux comptes sont créés chaque mois.

Un programme Partenaires (Wizishop Business Partner) vient également d’être lancé pour proposer une alternative aux CMS open source aux professionnels du web (agences web, webdesigners, freelances..) et leur permettre d’être commissionnés sur le chiffre d’affaires des boutiques qu’ils ont réalisé.

A l’occasion des 3 jours e-commerce sur Gautier-Girard.com (du 24 au 26 septembre 2013), Grégory Beyrouti a accepté de nous livrer sa vision du e-commerce et de donner des conseils à tous les futurs e-commerçants.

Dans une interview, Bruno Guyot (plastifieuses.com) a expliqué à nos lecteurs que « pour vendre réellement, et faire du e-commerce sérieusement, avoir un site marchand ne suffit pas. » (voir l’interview). Partagez-vous cette analyse ?

Oui totalement…

Il est vrai que se lancer dans l’e-commerce et créer sa boutique en ligne est, et c’est une bonne nouvelle, accessible au plus grand nombre aujourd’hui, aussi bien techniquement que financièrement. Ceci grâce, notamment, à des solutions comme WiziShop, basées sur des modèles de type SaaS, et qui permettent ainsi de bénéficier d’un ensemble d’outils et de services (hébergement, espace d’administration, support technique..) sans avoir besoin ni de compétences techniques ni de réaliser des investissements financiers importants.

Mais réussir à développer sa boutique en ligne requiert au e-commerçant d’avoir de nombreuses compétences :

  • bien connaître son marché (ses produits, ses concurrents…)
  •  savoir gérer et/ou se faire accompagner dans son référencement naturel
  • savoir communiquer sur son site, avec sa communauté
  • connaître et savoir analyser ses metrics (nb de visiteurs, taux de conversion, stats produits..)
  • gérer sa logistique, son SAV
  • faire du multicanal (comparateurs de prix, places de marché, m-commerce)

De nombreux autres facteurs entrent en compte, il est donc évident qu’il ne suffit pas d’avoir  une visibilité sur le web pour vendre, la concurrence est féroce, et les meilleurs e- commerçants  de chaque catégorie sont ceux qui arrivent à appréhender le mieux cet  environnement.

Conseils pour développer sa boutique en ligne

Quels sont les 3 principaux conseils que vous pourriez donner à tous ceux qui envisagent de créer un e-commerce ?

Si je devais synthétiser et donner mes 3 principaux conseils, je dirais :

1 ) La base de votre réussite reste le produit, le produit, le produit !

Étudier parfaitement le secteur d’activité qui vous intéresse afin de bien choisir les produits que vous allez vendre !

Vous pouvez avoir le budget que vous souhaitez, si votre positionnement n’est pas bon, vous ne vendrez pas !

2) Choisissez une solution SaaS !

Pour 90/95% des projets e-commerce qui n’ont pas de spécificités particulières, ils doivent se concrétiser sur ce genre de solution.

Pourquoi ? Parce que dans le mot « e-commerçant », il y a « commerçant », et que votre métier et votre but est de vendre et réfléchir à comment faire pour vendre le plus, pas de vous occuper ni de vous soucier de problématiques techniques.

L’hébergement de votre site, l’évolution et les mises à jours de la solution e-commerce, le support technique, les bugs… tout ceci est de la responsabilité de votre prestataire, et ça tombe bien il est là pour ça. De plus, grâce à ces solutions qui comprennent une multitude de fonctionnalités et, où l’investissement financier de départ, est dérisoire, vous pouvez immédiatement investir votre budget, quel qu’il soit, dans des actions productives et rentables tel que le Marketing, le design et le référencement naturel.

3) Prévoir du budget pour vos opérations de communication : marketing, design et référencement !

Ces 3 grands pôles d’investissement et de leviers potentiels, sont indissociables, il est donc primordial de répartir son budget de façon équilibré.

Créer et développer un e-commerce

Lorsqu’un entrepreneur envisage de faire créer sa boutique en ligne, il se heurte à un véritable casse-tête : face à la quantité d’agences web existantes,il n’est pas toujours évident de s’y retrouver. Quels sont, selon vous, les critères à prendre en compte pour choisir un prestataire ?

Internet est à la fois un univers riche et passionnant regorgeant d’une multitude d’informations, mais Internet peut être également une véritable nébuleuse tant il est difficile pour un novice d’apprécier les nombreux termes techniques que l’on peut lire ou entendre, de comprendre les différences entre les différents prestataires et les prestations proposées.

De nos années d’expérience et de nos échanges avec nos e-commerçants qui se sont retrouvés dans cette situation de devoir débuter dans cet univers inconnu et impitoyable, il est important de répondre aux questions par étape :

  •  Différences entre une solution open source et une solution SaaS : Quels sont les avantages et inconvénients de chacune d’elles, et quel est le modèle technologique le plus adapté à mon projet ?
  • Dans le choix de votre solution e-commerce, les deux seuls moyens qui vous aideront à choisir sont de tester la solution, et de vous renseigner le plus possible en échangeant avec d’autres e-commerçants,
  • Dans le choix d’une agence qui va vous accompagner dans votre projet (développement, référencement, marketing..), il est important également d’essayer de vous renseigner le plus possible, de contacter plusieurs agences et de comparer leur discours et leur devis.

Internet a cette qualité de transparence tant il est facile de trouver des renseignements sur  une agence web ou une solution e-commerce.

Le e-commerce est en constante évolution : si la croissance est toujours là, les attentes des clients sont plus élevées et la concurrence est plus dure. Quelles sont selon vous les tendances à venir pour l’année 2014 ?

En effet, le commerce en ligne évolue et se professionnalise. Et c’est une très bonne chose, notamment pour les acheteurs !

Coté marchand, le coût d’acquisition d’un nouveau client est de plus en plus important, il est donc primordial d’optimiser au mieux son taux de conversion et son taux de fidélisation. Techniquement, les solutions e-commerce s’améliorent sur ce plan : tunnel d’achat plus simple (comme notre Smart Check-Out par exemple), segmentation de plus en plus fine de ses clients, système de chat intégré…

Les autres grandes tendances qui se dessinaient ces derniers mois se confirment :

  • multicanal c’est-à-dire vendre sur d’autres canaux, autres que son site, notamment les Places de marché du style Amazon, eBay, Rueducommerce, La Redoute…,
  •  le mobile,
  • le social commerce
  • et la Big Data  : c’est à dire la possibilité de traiter un énorme volume de données en temps réel afin de pouvoir l’exploiter commercialement, par exemple, en recommandant le bon produit à la bonne personne.
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement