Bonjour David,

Vous intervenez dans le soutien scolaire, mais en adoptant une approche très différente des autres entreprises présentes sur ce marché.

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

Bonjour je suis David RUGGIERI, 40 ANS, fondateur du Club http://Reussir-En-Math.fr .

Réussir-En-Math propose des services de soutien scolaire en direct, un coaching télé-mathématique (à distance), de l’aide aux devoirs à toute heure, jusqu’à l’accompagnement personnalisé pour Réussir En math. C’est ce qu’on pourrait appeler “un Service de Précepteur Multimédia en Mathématiques “.

Grâce à l’accessibilité multimédia (MMS, e-Mail, Vidéo, Tableau Blanc Interactif), vous choisissez l’accompagnement d’un professionnel 24h/24 et 6j/7.
Depuis votre domicile, fini les soirées bloquées devant une question de math, terminé les disputes pour les devoirs de math non faits, fini les bulletins qui fâchent et sans les contraintes liées aux cours à domicile (horaires figées, coût élevé, disponibilité de l’intervenant) donnez de l’autonomie en math à votre enfant.

Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

En tant que professeur de mathématiques, depuis plus de 15 ans, j’aurai bien aimé trouver ce type de prestation afin que mes élèves en difficultés aient les moyens de s’en sortir et aussi je désirais être en mesure d’aider les parents qui ne s’en sortaient pas entre les difficultés en math et la crise de l’adolescence de leur enfant.

A chaque fois que j’ai dû conseiller un redoublement je m’en voulais de ne pas avoir pu faire plus pour cet élève et pour ses parents. J’ai cherché ce type de prestation et je n’ai pas trouvé.

Seuls les parents aisés ou imposables pouvaient s’offrir un précepteur, pour accompagner l’enfant tous les soirs ou à la demande. Les autres étaient voués à de l’aide ponctuelle, non déclarée, parfois inefficace, ou inexistante.

Travaillant en classe et à domicile et étant passionné par la transmission du savoir mathématique, j’ai étudié le projet pendant mes temps libre depuis 2009, je suis parti un an en Afrique du Sud pour réfléchir à mon projet et j’ai décidé de mener un test grandeur nature en tant qu’auto-entrepreneur en septembre 2012 et me suis lancé dans l’aventure.

Services à la personne : Soutien scolaire en mathématiques

Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

Je lui conseillerai de suivre ce que j’appelle “la voie royale”, attention c’est en dehors des idées reçues !

Phase initiale :

  • vendre son idée tout de suite,
  • valider son projet en interrogeant son/ses clients et modifier son approche jusqu’à connaître exactement ce que le marché veut,
  • mais surtout de s’entourer d’un mentor ou coach
  • et investir en délégant les compétentes qui lui manquent plutôt que dans une étude de marché/business plan.

Deuxième phase :Une fois que l’offre est affinée, réinvestir dans le marketing et le développement des offres dérivées de la première idée.

Se lancer, oui ! Mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

Les sacrifices sont un ingrédient à haut risque mais ils sont souvent ceux qui font ensuite un grand effet de levier pour l’entreprise. Je ne conseille pas de prendre des risques sans mentor, je n’envisage pas des sacrifices qui n’ont pas de ROI (retour Sur Investissement), laissez-vous conseiller par la personne de votre choix et le premier sacrifice est de faire l’achat des formations, ou de prendre la décision de suivre un coach (un entrepreneur est un indépendant, c’est très difficile de suivre ce conseil).

La vie en dehors de l’entreprise est un élément clé également sur le développement de l’entreprise, il faut s’assoir avant de se lancer et calculer ce que l’on peut sacrifier et combien de temps, mais ensuite s’y tenir. En gros fixer des objectifs mesurables permet de voir le sacrifice comme une étape nécessaire, mais pas comme un événement inattendu et subit, et cela est mieux vécu par l’entourage.

Oui j’en fais actuellement, et pendant encore 2 années, puis l’effet de levier se sera mis en place.

Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

L’entreprise m’a permis de découvrir le rôle de chef d’entreprise et la satisfaction de travailler depuis mon domicile et de voir grandir mes enfants, être là pour mon épouse.

J’ai travaillé sur moi-même pour connaître mes désirs et mes projets à court, moyen et long terme pour ne pas devoir me tourner vers un CDI pour faire vivre ma famille, en fixant des actions précises.

C’est encourageant de se sentir à la barre et de ne pas subir les événements. De plus chaque erreur est leçon pour grandir et s’approcher d’un but personnel et pas celui d’un autre, et les erreurs j’en ferai quoi qu’il en soit!

Les décisions ne sont pas toujours faciles à prendre, c’est l’accompagnement que je prêche et je le pratique, pas de décisions hâtives, mais je soumets toujours mes idées à mon/mes coachs, puis je décide à la lumière de leur ‘expérience’ (lisez ‘erreur’) et de leur conseil.

Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

Mon but: avoir entre 20 et 30 étudiants et pouvoir me dégager un salaire. Puis je continuerai avec les autres projets en reproduisant ma théorie de la “voie royale”.

Je serai très heureux de pouvoir aider le plus d’élèves possible à sortir de leur difficultés momentanées et ainsi leur permettre de choisir leur orientation et préparer leur futur, en mettant les mathématiques dans leurs atouts. Je cherche donc à éduquer mes clients/les parents qui doivent voir venir le développement de l’e-learning comme LA solution à notre système éducatif qui s’essouffle et à leur besoin d’éducation scolaire.

Mon innovation consiste à réunir deux concepts en un nouveau : le précepteur à domicile + l’ère du multimédia avec sa technologie de communication = Le Club  Educatif.

Mon conseil : Il vaut mieux choisir un ‘accompagnement’ (lisez ‘Mieux vaut prévenir’) plutôt que de faire appel à un ’soutien’ (lisez ‘plutôt que guérir’) !

Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

Entreprendre, oui, c’est une manière d’exercer des talents artistiques !Cependant comme pour l’art tout dépend de celui qui exerce cet art et du regard porté sur son entreprise.

C’est un caractère souvent créatif que celui de l’entrepreneur, faisant surgir de ses pensées une idée nouvelle (pas toutes) et lui donnant vie. Il projette mentalement sont activité et agit sur lui-même pour lui donner forme.

Le résultat est son œuvre, sera-ce un chef d’œuvre, seul le regard de l’autre pourra le dire ?

Merci David !

Pour contacter David, vous pouvez :

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement