Bonjour Rida,

Vous avez réussi un joli parcours dans le secteur de la beauté et du bien-être puisque vous êtes passé de la création d’une entreprise à la mise en place d’un réseau de franchises.

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

Bonjour, je me nomme Rida BOUGHANMI, je suis entrepreneur et créateur de l’enseigne de Beauté et de bien-être Rufafish, leader sur le marché du Fish SPA en France.

Rufafish est une enseigne créée en 2009 spécialisée dans le Fish SPA. Nous avons importé en France en exclusivité en 2009 des soins de beauté des mains et des pieds totalement inédits. Il s’agit d’une technique des gommages cutanés à l’aide de petits poissons nommées les Garra Rufa. Ces poissons raffolent des peaux mortes et procèdent à leurs décollement par un procédé de micro sucions ou encore de micros aspirations.

Cette technique est particulièrement efficace : les résultats du gommage sont beaucoup plus probants et durent plus longtemps que si le gommage avait été effectué avec une rappe ou une pierre ponce.

Nous avons crée notre concept en 2009 avec l’ouverture d’un premier établissement à Paris dans le 5eme arrondissement. En Septembre 2010 nous avons ouvert un second établissement à Marrakech et en Mars 2012 nous avons innové en créant la Fish Bodycure, un gommage corporel avec les poissons en créant un 3 ème établissement dans le 16eme arrondissement de Paris.

Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

J’ai découvert le Garra Rufa en 2000 lors d’un voyage en Turquie où ce poisson est utilisé pour ses vertus thérapeutiques dans le cadre du Psoriasis.

En Mars 2007 lors d’un voyage en Asie, j’ai découvert que ce poisson était utilisé pour le gommage des pieds. En Asie ce soin est destinée plus particulièrement à une clientèle touristique de passage et il est présenté comme un soin ludique et conviviale à effectuer à plusieurs pour les nombreux fous rires qu’il procure.

De retour à Paris je me penche sur ce concept et m’aperçoit qu’il n’existe pas en France:  je décide de le créer en le modifiant quelque peu pour :

  • être mesure de proposer à nos clients un soins certes innovant mais qui répond aux exigences de sécurité sanitaires (encore inexistantes à l’époque)
  • apporter un soin qui présente une réelle valeur ajoutée (pour fidéliser la clientèle).

En Asie la Fish Pedicure consiste à tremper ses pieds dans un bain de poissons alors qu’en France la Fish Pedicure est un soin à part entière et le bain de poissons n’est qu’une étape d’un protocole de soins bien ficelé.

Chez Rufafish une Fish Pedicure consiste à :

  1. Gommer durant 20 ou 30 mn (selon la formule choisie) les peaux mortes des pieds
  2. Effectuer une beauté des ongles (limage et repousse des cuticules)
  3. Effectuer un modelage des pieds à l’aide d’huile appaisantes

Si bien que le client à la sensation d’avoir reçu un soin complet équivalent voire plus efficace qu’une pédicure traditionnelle effectuée à l’aide d’une rappe ou d’une pierre ponce.

Rufafish

Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

  • De croire en son projet et de ne jamais douter
  • D’analyser le marché
  • S’armer de courage et de faire preuve d’acharnement et d’audace
  • S’organiser  pour être en mesure d’aller jusqu’au bout.

Se lancer, oui ! Mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

Oui, être son propre patron présente des avantage mais compte bon nombre d’inconvénients. L’un des principaux inconvénient ce sont les sacrifices que cela implique :  un engagement personnel sans limite, des heures à n’en plus finir et une polyvalence accrue.

Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

L’entreprise m’a permis de grandir, de mûrir plus vite, de prendre conscience de ma force de travail et des réalités auxquelles doit faire face un chef d’entreprise.

Des réalité parfois très difficiles que l’on est loin d’imaginé lorsque l’on est salarié…

Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

Aujourd’hui, je poursuis mon projet et je souhaite le faire grandir.

Depuis mai 2012 notre concept est disponible en Franchise. Notre prochaine objectif est de se développer en réseaux sur le territoire français.

 Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

Cela peut s’apparenter à de l’art : il faut pouvoir être suffisamment perspicace, doué et souvent faire preuve de minutie et de goût pour que notre œuvre (notre entreprise) puisse combler le cœur des gens  (nos potentiels clients).

Merci Rida !

Pour contacter Rida, vous pouvez :

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement