Connaissez-vous le portage salarial ? Ce statut juridique un peu particulier vous permet d’exercer en tant qu’indépendant tout en étant salarié de la société de portage. Il y a environ de 30 000 à 50 000 salariés portés chaque année (un chiffre en progression en France de 15 % par an en moyenne depuis 2004).

Patrick Levy-Waitz, le Président d’ITG (le leader du portage salarial), vous explique quels sont les avantages du portage salarial.

Portage salarial : interview du fondateur d’ITG

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise, en quelques mots ?

ITG est le leader français du portage salarial. Notre Groupe anime une communauté de 3500 personnes qui ont fait le choix de devenir autonomes dans leur activité tout en étant salariés

Le Groupe est implanté dans toutes les régions de France et a réalisé un chiffre d’affaires 2014 qui dépasse les 70 millions d’euros, gage de sa solidité financière, si importante dans l’activité de portage.

Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est le portage salarial ?

C’est extrêmement simple : lorsqu’un indépendant trouve une mission auprès d’une entreprise cliente, il choisit d’héberger son activité auprès d’une société de portage. Tout en restant autonome, il devient le salarié de cette société de portage qui le décharge de toutes les tâches administratives et de la gestion.

Il bénéficie alors de la même protection sociale qu’un autre salarié :

  • cotisation à la retraite,
  • droit au chômage,
  • sécurité sociale,
  • etc…

La société de portage facture en direct l’entreprise cliente et reverse à l’expert indépendant, le fruit de sa mission.

Tous les créateurs d’entreprise et les dirigeants peuvent-ils utiliser ce statut juridique ?

Potentiellement oui. Il faut simplement qu’ils justifient de prestations dans le domaine intellectuel qui recouvre donc un champ très large : conseil, formation, marketing, ingénierie, numérique, communication.

En effet, la réglementation sur le portage , qui est en cours d’évolution, ne prévoit aucun seuil maximal de chiffre d’affaires pour avoir recours au portage.

En revanche, l’entreprise qui a recours à un expert porté doit s’assurer que la société de portage qui héberge son activité respecte toute la réglementation relative au portage.

Est-ce qu’un salarié porté fonctionne comme un indépendant (recherche des clients, négociation des contrats notamment au niveau de la facturation…) ou l’entreprise de portage a t-elle un droit de regard ?

Il est complètement autonome dans la prospection commerciale, la définition de ses tarifs, et l’exercice de ses missions. L’entreprise de portage a un rôle d’appui à son activité, d’accompagnement et de formation s’il le souhaite.

Par ailleurs, l’entreprise de portage assure la facturation et le recouvrement, dégageant ainsi du temps utile à chaque expert ou consultant. Il existe également un accompagnement des salariés portés pour les aider à adopter les meilleures outils marketing pour présenter leur offre.

Est-ce qu’il n’y a pas une certaine lourdeur administrative lié à l’ajout d’un intermédiaire dans la conclusion du contrat ? Imaginons par exemple qu’un salarié porté se mette d’accord avec un futur client concernant le déroulement d’une mission et ses honoraires. Combien de temps faut-il en moyenne compter avant que les différents contrats (contrat de prestation de services et contrat de travail) ne soient formalisés et signés ?

Bien au contraire, les milliers d’experts qui font appel aux sociétés de portage le font pour se simplifier leur activité, se faciliter la vie. Il faut à peine 48 heures pour produire un contrat de travail relatif à la mission exercée.

Une fois en portage, la lourdeur administrative est totalement déportée sur les épaules de la société de portage qui gère toute cette partie, comme elle le ferait pour un salarié classique d’une entreprise.

Le portage salarial coûte relativement cher puisqu’il faut régler à la fois les cotisations salariales et les cotisations patronales + les frais de gestion. Quels sont les avantages dont bénéficie le salarié porté en contrepartie ?

Vous avez eu raison de préciser « relativement ». En effet, si on calcule à moyen terme ce qu’aurait coûté à un travailleur indépendant de créer sa propre structure, il est gagnant avec le portage.

Payer des frais d’enregistrement, payer un comptable, gérer de nombreuses obligations administratives et fiscales, régler l’impôt sur les sociétés puis sur les dividendes, revient à « relativement » cher.

En plus de la simplicité et de la souplesse, le porté bénéficie de tous les avantages classiques d’un salarié, cette protection sociale – retraite, chômage, sécurité sociale- qui lui couterait bien plus cher en indépendant.

De plus, il bénéficie de nombreux services pour accompagner son activité.

Quels sont les critères à prendre en compte pour choisir une bonne société de portage ?

Les indépendants confient à la société de portage la gestion de leur argent et ils délèguent les obligations légales pour un temps donné. Le premier des critères pour choisir sa société de portage, c’est de s’assurer de la solidité financière et juridique et du sérieux de l’entreprise de portage. A cet égard, ITG a une garantie de 1,5 millions d’euros sur les salaires des indépendants.

Ensuite, il faut bien vérifier que la société de portage soit en capacité d’apporter des garanties éthiques et de bonnes pratiques métiers répondant à la législation. L’appartenance au PEPS (syndicat des entreprises de portage) c’est-à-dire le respect des règles juridiques et des bonnes pratiques est très important et à la CINOV qui s’appuie sur une charte de gestion et garantie notamment une totale transparence est à cet égard un point déterminant.

Regardez également si l’entreprise vous apporte des avantages financiers et sociaux comme un salaire conventionnel, le remboursement des frais, un PEE, ou une mutuelle.

Assurez-vous aussi que la société prodigue des formations accessibles pour les consultants car rappelons que la formation est une obligation légale pour toute société de portage.

Par ailleurs, les services apportés par la société de portage sont aussi un critère de choix important.

Merci Patrick !

Et vous, que pensez-vous du portage salarial ? Est-ce une solution qui vous semble satisfaisante ?

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement