Jules Minvielle, fondateur de Mozoo et expert en marketing mobileJules Minvielle est le dirigeant et le fondateur du groupe Mozoo (www.mozoo.com).

Ce spécialiste du marketing mobile est en première ligne pour observer les modifications du comportement des utilisateurs de smartphones et de tablettes.

A l’occasion de la Semaine Entreprise du Futur du 14 au 19 octobre 2014 sur Gautier-Girard.com, il  vous présente les grandes tendances du marketing mobile de demain et vous donne les clés pour créer des communications publicitaires efficaces.

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise, en quelques mots ?

Le groupe Mozoo est composé de 50 experts mobile dont la mission est d’élaborer des expériences publicitaires uniques sur smartphones et tablettes. Les solutions développées par le groupe Mozoo s’attachent à toujours placer le mobinaute au cœur de toute stratégie mobile déployée. C’est réellement ça notre vision.

Ainsi, Mozoo englobe 2 activités :

  • Surikate, qui est l’entité performance du groupe, spécialisée dans l’acquisition d’audience mobile,
  • et Numbate, qui est elle l’entité branding du groupe. Numbate apporte une réelle innovation créative sur le marché, en proposant des formats uniques, complètement customisés et extrêmement engageant pour le mobinaute.

Si la croissance du marché des mobiles et des smartphones commence à ralentir (voir ici), l’engouement pour ces supports mobiles est devenu un véritable phénomène de société. Pensez-vous qu’ils modifient en profondeur les habitudes d’achats et les comportements des consommateurs ?

En ce qui concerne les comportements des consommateurs, c’est certain.

La preuve la plus concrète de ce changement étant le phénomène dit de « show-rooming », qui consiste à regarder les prix en ligne directement sur son smartphone alors qu’on est tout simplement en magasin. Les comportements des consommateurs sont radicalement changés puisque cela offre la possibilité au mobinaute de trouver des prix différents sur des sites comme Amazon ou eBay, et ce extrêmement rapidement, parfois juste en scannant le code barre.

Au delà de ça, je pense qu’on peut affirmer que les habitudes d’achats ont été modifiées et qu’elles le seront de plus en plus. Lorsqu’on constate qu’Apple a sécurisé des partenariats avec des entreprises comme Visa, American Express et Mastercard pour faciliter les paiements via mobile lors du lancement de leur nouvel iPhone, on est en droit de penser que l’industrie du mobile va radicalement changer les habitudes d’achats de beaucoup d’entre nous.Cependant, c’est quelque chose qui a commencé relativement tôt avec notamment des entreprises comme PayPal, qui après avoir facilité les paiements digitaux se sont vite attaqués au mobile et permettent aux mobinautes de payer de manière sécurisée, depuis leur mobile, en à peine quelques clics.

Aussi, pour confirmer ce changement dans le comportement d’achat, il suffit de voir le succès mobile d’entreprises comme Domino’s Pizza et ASOS, le site de vente en ligne de vêtements. Ces deux entreprises voient aujourd’hui plus d’un tiers de leur trafic total venir des media mobiles et tablettes (ce sont leurs propres chiffres).

Selon vous, quelles vont être les grandes tendances du marketing mobile de demain ?

Elles sont nombreuses mais celle qui se dégage le plus significativement est celle qu’on appelle communément « le programmatique ». Ce sont majoritairement des technologies (comme AppNexus, qui avec sa dernière levée de fonds de plus de 60 millions de dollars, est maintenant valorisée à plus d’un milliard de dollars) qui permettent de faire de l’achat d’espace publicitaire de manière très optimisée grâce à un système d’enchères en temps réel (le temps de réponse des serveurs étant seulement de quelques millisecondes).

L’essor de cette tendance sur mobile va apporter un réel boost sur le marché et favoriser les dépenses dans ce domaine car le retour sur investissement sera accru, les possibilités d’optimisation en temps réel multipliées et le reach (la capacité à bénéficier d’un très large inventaire) largement augmenté.

Malgré cela, d’autres tendances comme ce qu’on appelle le « cross-device » [NDLR : c’est la procédure qui consiste à suivre et à identifier un utilisateur lorsqu’il se sert successivement de plusieurs écrans ou appareils connectés] deviennent de plus en plus importantes pour les clients et agences, notamment dû à la versatilité du consommateur aujourd’hui, qui navigue de manière déconcertante entre sa TV, son smartphone, sa tablette, son ordi perso, son ordi de bureau, son eReader, etc. Plus l’utilisateur est susceptible d’être exposé à de nombreux écrans, plus il est essentiel pour les annonceurs et leurs agences de coordonner leurs campagnes sur les différents media. On ne peut plus aujourd’hui raisonner media par media comme s’ils étaient indépendants les uns des autres.

Une troisième tendance, qui elle s’est consolidée récemment est l’évolution des formats publicitaires mobiles. La nature même, très personnelle des terminaux mobiles, oblige à plus d’innovation pour améliorer l’impact des messages des annonceurs, tout en limitant l’intrusivité pour les mobinautes. De nouveaux formats publicitaires dits « rich media » apparaissent, notamment grâce à l’évolution des technologies disponibles et des terminaux mobiles, dont les capacités sont de plus en plus importantes.

Les tendances de demain du marketing mobile

Pouvez-vous nous donner quelques exemples de formats innovants qui permettent de communiquer sur mobile en offrant une expérience unique à l’utilisateur pour augmenter son engagement vis-à-vis de l’annonceur ?

Nous avons développé un format que l’on appelle « overslide ». Il apparaît sur le coté de l’écran mobile, pour occuper une place inhabituelle et ainsi capter l’attention du mobinaute.

Nous avons également créée ce que nous appelons le « control ad » qui consiste en un élément placé sur la page web qu’on peut faire glisser au sein d’un autre élément publicitaire sur la même page web (souvent une bannière customisée) afin d’enclencher une action ou tout autre type d’engagement de la part du mobinaute.

Au cœur de notre innovation dans les formats se trouve la volonté de permettre, malgré la taille de l’écran, de transmettre le message de l’annonceur sans perturber le parcours utilisateur et surtout d’apporter à celui-ci une expérience intéressante et engageante avant tout.

Par exemple, nous avons mis en place deux nouvelles fonctionnalités très intéressantes au sein des publicités mobiles :

  • l’Event inAd :  elle permet au mobinaute d’ajouter un événement à ne pas manquer directement dans son agenda, depuis la publicité
  • le Picture inAd. : elle permet d’accéder aux fonctions caméra du téléphone depuis la publicité afin de favoriser une interaction unique de la part du consommateur.

Les formats vidéo sont également largement facilitateurs d’engagement. Grâce aux vitesses de connexions de plus en plus importantes, avec la généralisation de la 4G. C’est pourquoi nous avons développé toute une gamme de formats permettant de diffuser du contenu vidéo sur mobile.

Il faut savoir que l’ensemble de nos publicités ont un comportement unique. Celles-ci disparaissent quand l’utilisateur touche son écran et n’apparaissent (ou ne réapparaissent) que quand celui-ci lâche l’écran, toujours dans la volonté de ne pas perturber les utilisateurs pendant leur navigation.Cela nous permet donc de toujours afficher notre publicité lorsque l’utilisateur est pleinement concentré sur le contenu web mobile qu’il regarde et donc d’éviter d’inutilement perturber son parcours utilisateur.

Les petites entreprises ont-elles une carte à jouer pour se démarquer de la concurrence via la publicité mobile ? L’investissement de départ est-il accessible pour les petites structures ?

Tout dépend de la nature de leur activité, mais aujourd’hui la plupart des plates-formes publicitaires mobiles offrent des capacités de ciblage très variées, que ce soit pour des cibles BtoC, comme BtoB. Ainsi, les investissements requis pour des premières campagnes mobile ne sont pas nécessairement très élevés et donc accessible à la plupart des start-ups et autres PME en devenir.

Les budgets tests s’élèvent rarement au-dessus de 10 000€ et génèrent régulièrement de bons résultats afin de pouvoir planifier une stratégie mobile sur le long terme qui correspondra aux attentes de l’entreprise.

En ce qui concerne une simple présence mobile, au delà d’une activité publicitaire, je peux vous garantir que cela est primordial étant donné la croissance de ce marché et ce dont nous avons parlé plus haut notamment : la montée en puissance des vitesses de connexion, les comportements d’achats sur mobile et tablette qui changent.

Ainsi, il devient logique (voire nécessaire) que de plus en plus de PME aient la possibilité de se démarquer grâce à une activité intelligemment menée sur le média mobile.

Un conseil que je donnerais et qui représente bien notre vision à Mozoo, est de ne jamais oublier que l’utilisateur doit être au cœur de la stratégie marketing sur mobile. C’est le cas sur tous les médias, mais encore plus sur celui-ci car les utilisateurs ont une relation quasi fusionnelle avec leur téléphone, qu’ils n’ont pas avec leurs autres terminaux.Lorsque l’on constate à quel point le téléphone mobile est un objet personnel, parfois intime, pour la plupart des mobinautes, il en devient crucial de placer l’expérience utilisateur au premier plan.

Merci Jules !

Et vous, qu’en pensez-vous ? Êtes-vous prêt à saisir toutes les opportunités du marketing mobile ?

 Crédit photoShutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement