Bonjour Christine,

Vous parcours montre que vous avez l’âme d’une entrepreneure : face aux difficultés rencontrées, vous avez su montrer une vraie capacité d’adaptation et une solide détermination pour rebondir et continuer à avancer.

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

Interview Christine Rizzi, télésecrétaireJe m’appelle Christine et j’ai 33 ans.

Secrétaire pendant 8 ans et demi à l’accueil d’un institut pour enfants sourds, j’ai du mettre fin à mon contrat en août dernier suite à des problèmes de santé.

Ma société “RIZZI Christine Secrétariat” a vu le jour le 2 janvier 2013.

Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

J’ai toujours souhaité être un jour mon propre patron mais je ne pensais pas réaliser cette envie si tôt. La maladie invalidante qui m’est tombée dessus m’a permis de transcender cet espoir en réalité.

Le fait de travailler à mon domicile me permet ainsi de concilier la santé et la vie professionnelle donc être toujours socialement reconnue et en plus fière de moi, de mon parcours.

 Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

Il faut bien se renseigner bien sûr, multiplier les contacts notamment sur les réseaux sociaux, mais aussi tout autour de soi, les voisins, familles, anciens collègues de travail, amis etc….

Toutes les informations sont bonnes à prendre mais avant tout il faut être très déterminé, car ce n’est pas rien d’assumer tout seul la création d’une entreprise, les débuts difficiles et la faire pérenniser.

On est seul maître à bord, il faut avoir confiance en soi et en l’avenir..

Se lancer, oui ! Mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

Pour ma part, c’est un peu différent de mes autres collègues, car les plus gros sacrifices que j’ai à faire sont supporter la maladie, les douleurs, la fatigue et cela avec ou sans société.

Ensuite sacrifices financiers car il faut avoir un minimum de ressources (achat du matériel informatique, impression des flyers, timbres, etc..).

Sur un plan plus personnel, je dirai que le sacrifice est de ne pas trop empiéter sur la vie privée car il est tentant de regarder ses mails à la maison, le week-end, et de se faire “avoir”…donc je m’oblige à respecter des horaires pour préserver au maximum ma vie de couple qui en souffre un peu quand même notamment avec le stress lié à l’ouverture d’une société…

 Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

Une reconnaissance sociale, ne plus être considérée comme une personne malade ou handicapée, mais bien comme une personne capable d’oser se lancer dans l’aventure de la création d’entreprise avec même une idée de développer à terme avec plusieurs autres personnes si cela est possible.

Un énorme enrichissement personnel, une confiance en soi retrouvée, et je dirai même une dignité.

Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

A l’heure actuelle, c’est une toute jeune société donc mon impératif c’est la prospection de la clientèle avec un espoir de dégager un petit salaire dès 2014.

Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

A partir du moment où c’est une création, je trouve que l’on pourrait l’assimiler à une forme d’art. En effet, on peaufine son projet, on le modifie, on crée, recrée, adapte, tout comme un modelage par exemple d’une sculpture..donc oui quelque part c’est artistique et donc j’en suis l’artiste…

Merci Christine !

Pour contacter Christine, vous pouvez :

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement