Bonjour Arthur,

Vous êtes un entrepreneur-né !

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

Je suis un entrepreneur passionné par les défis ! Après une expérience enrichissante au sein du groupe Carrefour, j’ai plongé dans le monde de l’entrepreneuriat avec comme première expérience, l’ouverture d’un bar à thème sur Paris (Le Spot Café).

L’aventure se poursuit avec l’ouverture d’un second établissement dans le quartier parisien de Pigalle.

Motivé par les défis, j’ai co-fondé en 2015 La Treebu, la plateforme qui facilite la mise en œuvre de projets digitaux. Vous avez un projet et vous cherchez le meilleur prestataire pour le réaliser ? Alors visitez notre plateforme et lancez votre projet sereinement !

La Treebu, c’est un cabinet de chasseurs de profils pour des missions ou des projets centrés autour du digital. Nous accompagnons nos clients dans leur recherche de freelances, agences ou studios pour répondre rapidement à leurs problématiques, qu’elles soient ponctuelles ou sur le long terme.

Voici quelques exemples de missions que nous avons réalisé pour le compte de nos clients :

  • Recherche d’une agence digitale spécialisée en animation pour le lancement d’une gamme de produit dans 17 pays. Délais de développement : 21 jours. Client : Grand Compte.
  • Recherche d’un freelance en UX/UI design pour concevoir l’interface d’une application mobile. Mission en régie. Client : Grand Compte.
  • Recherche d’une agence spécialisée en objets connectés pour concevoir et développer les premiers prototypes d’une box domotique. Client : Entrepreneur.
  • Refonte d’une application mobile avec une problématique géolocalisation dans un environnement non-couvert par Google Maps. Client : Grand Compte.

La Treebu, une plateforme pour les projets numériques

Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

L’idée nous est venue en discutant avec un ami qui a une agence de communication digitale. Moi en tant qu’annonceur, et lui en tant que prestataire, on trouvait qu’il y avait des pertes de temps de chaque côté, à la fois pour répondre à des demandes clients qui ne correspondent pas ou rechercher parmi des centaines de prestataires qui est le plus compétent.

On a donc décidé d’apporter une solution d’intermédiation qui facilite le rapprochement entre les différents acteurs.

Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

Il faut être persévérant. Vous découvrirez que votre concept existe déjà, qu’il est déjà fait ! Néanmoins, la capacité à délivrer est déterminante et ça, c’est vous qui le maîtrisez.

C’est ce qui va vous différencier de vos concurrents.

Se lancer, oui ! Mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

Oui, entrepreneur c’est faire des sacrifices personnels et professionnels.

J’aurais pu continuer ma vie paisible de salarié, avoir la possibilité d’être muté à l’étranger, d’avoir ma conscience disponible dès lors que je quitte mon travail… Il est ici important de rappeler que le statut de salarié est très protecteur en France, comparé à celui de chef d’entreprise.

Je ne regrette pas ces sacrifices. Toutefois je comprends tout à fait ceux aussi qui décident de rester dans le salariat et de mener leur carrière dans cette direction-là !

Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

Avoir son entreprise, c’est prendre des responsabilités, c’est s’engager sur le long terme. En lançant votre propre entreprise, vous avez la possibilité de lancer les projets comme vous le souhaitez.

Être chef d’entreprise, c’est être avant tout un leader !

Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

Aujourd’hui, je cherche de la visibilité. Notre service plaît, mais nous avons des difficultés à trouver l’attention de nos prescripteurs.

Souvent débordés, ils sont en permanence concentrés sur ce qu’ils font. Une fois qu’on a réussi à leur présenter notre solution, alors ils en sont convaincus !

Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

Oui je pense qu’être un bon entrepreneur, c’est être un artiste.

Un artiste est souvent incompris et a du mal à communiquer sur ce qu’il ressent, sur ses projets. Le bon entrepreneur a toujours un coup d’avance qu’il ne peut pas communiquer…

Merci Arthur !

Pour contacter Arthur, vous pouvez :

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement