Bonjour Alfred,

Vous avez créé votre boutique en ligne dans un domaine très spécifique : la vente de plantes d’intérieur.

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

Bonjour.

Je suis Alfred, jardinier depuis toujours, décorateur et styliste depuis la fin de mes études de Beaux Arts, webmaster/e-designer depuis 1998 et e-commerçant de  plantes depuis le 1er septembre 2013.

Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

Mon site de plantes a été mis en ligne en 2000, né de la volonté d’être acteur du Web et non simple utilisateur.

A l’époque il s’agissait du site d’un passionné voulant transmettre sa passion au travers de la toile. Les technologies Web ont évolué, il a fallu les suivre. Est donc né en parallèle un vif intérêt pour ces avancées techniques et les nouvelles possibilités qui s’offraient : plus de dynamiste et d’interactivité, plus de puissance et d’ouvertures sur le monde.

Est venue très vite l’idée de commercialiser les plantes que je décrivais. Mais de trop nombreuses difficultés m’en ont empêché pendant 13 ans : gestion et stockage difficiles, fournisseurs multiples, choix incomplet, qualité douteuse des produits, transport délicat puisqu’il s’agit d’organismes vivants.

2013 est une année bénéfique puisque le hasard m’a fait rencontrer un grossiste. Nous sommes parvenus tous deux à nous mettre d’accord sur une manière de fonctionner et sommes devenus de véritables partenaires. J’ai donc pu ouvrir mon propre commerce le 31 août 2013 à minuit avec environ 5 000 références grâce à ce partenariat novateur.

 Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

Ce n’est même pas simple du tout. On ne s’improvise pas créateur d’entreprise, ce n’est pas une improvisation. Soit on est créateur d’entreprise dans l’âme car on a cette fibre naturelle, soit on ne l’est pas.

La conjoncture actuelle fait que de plus en plus d’éventuels créateurs d’entreprises en herbe germent de tous côtés. Faut-il créer sa propre entreprise car le marché du travail se réduit ou parce qu’on a une idée à laquelle on croit et pour laquelle on se sent capable de tout donner ? Je vous laisse répondre à cette question fondamentale…

Se lancer, oui ! Mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

Oui, tout. Je le savais à l’avance et je l’ai accepté, mon entourage également. Je travaille en moyenne 15 heures par jour et il m’est impossible actuellement de réduire ce temps de travail.

Combien de temps cela durera t-il, je n’en ai aucune idée. Mon activité est en perpétuel développement et me demande donc chaque jour plus de temps et d’investissement personnel. Je tiens le choc, il faut croire que je n’ai pas encore atteint mes limites…

Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

Un total épanouissement. Une totale légitimité de moi-même par rapport à mon propre regard. Une sorte de consécration d’un travail qui aura duré 13 ans.

Quand durant toutes ces années on a songé à quelque chose qui semblait utopique et qu’enfin un jour cela devient possible, c’est en quelque sorte un miracle dont il faut tirer tous les bénéfices quel qu’en soit le coût par ailleurs.

Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

E-commerce spécialisé dans les plantes d’intérieurLe développement bien entendu. Toujours plus de développement. Puis-je me développer seul ? Non. Je recherche donc des partenaires, des associés plus exactement qui acceptent de continuer ce développement avec moi. Des associés qui croient en mon concept et qui y adhèrent totalement. Ce concept repose sur une seule idée : l’unicité.

Tous les sites de plantes sont dans les tons verts, je suis dans le jaune. Aucun n’a d’agent virtuel, moi j’ai Alfred depuis 2005 et rien ne me fait plus plaisir quand mes clients m’appellent Mr Alfred le plus naturellement du monde. Personne dans la vente de plantes en ligne ne travaille directement avec un grossiste. Personne ne répond directement à ses clients même un dimanche s’ils sont inquiets à propos d’une feuille jaune qu’ils viennent de découvrir sur une plante. Personne ne va jusqu’au point de conseiller ses clients sur la plante exacte qu’il faut en fonction de l’ambiance, du mobilier et du style d’un intérieur – sauf Alfred. Personne n’a envie de se développer et d’être à la pointe de la technologie Web autant qu’Alfred…

Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

Cela à voir quelque chose avec l’art dans le sens où il faut être créateur dans l’âme. Certaines structures accompagnatrices s’appellent bien “Couveuses d’entreprises”, n’est ce pas ? Cela sous-entend qu’il y a naissance et éclosion, tout comme une œuvre d’art.

Un artiste quel qu’il soit va aller jusqu’au fond de ses tripes pour extirper la matière, les idées et le message qu’il va faire passer au travers de son œuvre. Un créateur d’entreprise va suivre les mêmes étapes pour réaliser son objectif et se réaliser lui-même.

Merci Alfred !

Pour contacter Alfred, vous pouvez :

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement