Bonjour Alexandre,

Vous avez créé une société qui permet de réduire sa facture de bureautique.

 - Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

Alternative bureautique : réduire les dépenses de bureautiqueBonjour, j’ai 29 ans, je vis maritalement et j’ai 2 enfants.

J’exerce le métier de chasseur de coûts bureautiques depuis 1 an et demi.

J’ai créé, avec mon associé, Alternative Bureautique qui a pour vocation la réduction et la rationalisation des dépenses bureautiques en entreprises et collectivités.

- Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

L’idée nous est venue alors que nous étions vendeurs de photocopieurs. Mon associé et moi-même en avons eu “marre” de nous faire notre salaire sur “le dos” des clients.

En effet, dans ce domaine, il n’est pas rare de vendre ses produits avec 200, 300 voire même 400% de marge…

Les contrats sont flous, et le techniques de vente bien rodées.

Nous sommes parti d’un constat simple : un chef d’entreprise est spécialisé dans son coeur de métier mais n’a, à la base, pas toutes les prédispositions techniques et financières pour négocier au mieux son ou ses contrats bureautiques. Et ce n’est pas faire injure aux chefs d’entreprises que de dire cela !!!

Notre réelle motivation a été le fait de se mettre au service de nos clients afin de réduire leurs dépenses qui, dans ce domaine, peuvent représenter 6 à 10% des charges d’une entreprises ou d’une collectivité.

Notre principe de fonctionnement est on ne peut plus simple et transparent : nous nous rémunérons uniquement en pourcentage des économies que nous faisons faire à nos clients.

- Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

Effectivement il n’est jamais simple, tant administrativement que dans la gestion quotidienne de créer son entreprise.

On gagne beaucoup en qualité de vie, mais le stress est différent, plus constant, plus pesant au jour le jour. On mange, on dort, on travaille avec son entreprise et ça, c’est un réel changement.

Je dirais que pour créer son entreprise, il faut vouloir avoir son destin en main, se construire soit même, se battre, lutter et enfin ne pas avoir peur de se tromper.

On estime qu’une entreprise sur 2 ne passe pas le cap de la première année…pour ma part, je me suis lancé en me disant on verra bien…mais je ne voulais pas rester sur un projet inaboutie, donc je pense qu’il vaut mieux se lancer et risquer de se tromper que de ne rien faire si on en a envie !!!

- Se lancer, oui ! Bien, mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

Certaines choses deviennent plus faciles en créant son entreprise.

Pour ma part, et ayant une activité le permettant, je peux partir quand bon me semble au cours de l’année. Mais (car il y a un mais), toujours avec le cartable, toujours avec l’ordinateur portable, toujours avec le téléphone…

C’est certes avantageux pour la famille, mais il y a aussi un revers à la médaille car même si la présence est meilleure au quotidien, c’est l’absence morale qui est le plus dur à gérer pour l’entourage.

Mais bon, il faut bien consentir à quelques sacrifices pour se donner les moyens de réussir…

- Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

Cette création d’entreprise m’a apporté ce que je recherchais : être seul maître de mes décisions de A à Z.

Pouvoir réussir (mais aussi se tromper parfois), mais en ayant cet avantage de se dire qu’on l’a fait et qu’on l’assume seul (en l’occurrence avec mon associé).

- Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

Ce que je recherche à l’heure actuelle pour ma société… qu’elle se développe.

Le marché est difficile.

Le monde de la bureautique est fermé et aborder un client sur ce sujet est délicat. La facilité vient de la qualification : “oh ! encore un vendeur de copieur !!!” Alors que non, au contraire justement, on ne vend aucun produit ! On est là pour se mettre du côté du client !!!

Faire évoluer les esprits et faire connaître ce métier (nous ne sommes que la deuxième société à faire ce métier en France).

- Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

La question est délicate…mais je dirais que le seul art dont il faut faire preuve pour créer son entreprise, c’est l’acrobatie !!!

Ne pas avoir peur de revenir en arrière, avancer, éviter esquiver, contrer… bref un art sportif en somme.

Après, … je pense qu’entreprendre relève plus de l’audace et du courage que de l’art pur.

Merci Alexandre pour le partage.

Pour contacter Alexandre Jacquet:

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement