Bonjour Alexandre,

Vous avez lancé votre activité dans un domaine qui concerne tous les entrepreneurs :  l’informatique et le web.

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre entreprise ?

Elseecom est une jeune entreprise qui a vu le jour il y a maintenant plus d’un an.

La société est spécialisée dans la visibilité d’entreprises, d’artisans, commerçants et indépendants sur le moteur de recherche Google. Experte en référencement naturel, l’entreprise se met au services de professionnels souhaitant accroître leur présence sur le web, notamment à l’échelle locale.

Comment vous est venue l’idée ? Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer ce projet ?

Je suis un autodidacte et un passionné. Ce qui peut être un véritable atout comme un inconvénient dans certains cas.

J’ai toujours eu la fibre de l’entrepreneuriat dans l’âme, et elle ne demandait qu’à se concrétiser au sein d’un véritable projet à la fois personnel et professionnel. C’est en quelques sorte le destin et un coup du sort qui m’a “forcé” à me jeter dans le bain et à créer mon entreprise. Suite à un accident de travail et une inaptitude à mon poste de travail lorsque j’étais encore salarié, j’ai décidé de créer mon entreprise dans un secteur ou je me sentais à ma place : le web.

J’ai donc créé mon entreprise, grâce au statut de l’auto-entrepreneur qui m’a aidé à me lancer. Sans ce statut, je suis certain que je n’aurais pas pris le train en marche. Je soutiens donc au passage ce statut qui ne doit pas être vidé de sa substance mais au contraire doit être amélioré et encadré.

Créer et gérer une entreprise, ce n’est pas si simple. Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui se lance dans la création d’une entreprise ?

Avoir un peu de trésorerie devant soi. C’est malheureux à dire, mais sans trésorerie, il est très très difficile de monter quoi que ce soit de viable, surtout si l’on dot de sortir un revenu décent pour vivre. J’aimerais que les banques fassent leur travail et prennent plus de risques en prêtant aux entrepreneurs !

Aussi, si vous vous lancez dans l’aventure de l’entrepreneuriat, n’oubliez pas d’être à l’écoute de vos clients, de votre cœur de cible. La tête dans le guidon, on en oublie parfois ce que cherche notre cible, ses besoins, ses contraintes … On a tendance à faire de son entreprise ce que l’on souhaite qu’elle soit. Et parfois, on s’éloigne de nos clients, de leur véritables besoins.

Référencement et visibilité sur internet

Se lancer, oui ! Mais on a une vie à côté… avez-vous dû faire des sacrifices pour vous lancer ? En faites-vous toujours actuellement ?

Être entrepreneur, c’est avant tout un risque, du stress et des responsabilités qui ne sont pas toujours comprises par l’entourage. Soit par ignorance, soit par jalousie.

Être entrepreneur c’est aussi savoir gérer sa vie personnelle et sa vie sociale. Soyez à l’écoute de ce que l’on peut vous dire, mais soyez aussi perméables aux interférences de votre entourage. Certaines personnes ne souhaitent qu’une seule chose : que vous vous plantiez. La vie de chef d’entreprise est cruelle.

Concrètement, qu’est-ce que l’entreprise vous a apporté de bien à vous, à titre personnel ?

Mon entreprise m’a sauvé. Au sens propre comme au sens figuré.

Je ne me vois pas ailleurs qu’à ma place actuelle. Être indépendant, avec tous les risques que cela comprend, c’est ma drogue, mon essence, et je suis aujourd’hui épanoui dans ma vie. La création de ma société a été un tournant de ma vie, et je travaille chaque jour afin que cela le reste.

Que recherchez-vous pour votre entreprise à ce jour ?

Beaucoup de choses. Avant tout, ce que je recherche à ce jour c’est de sécuriser au maximum l’activité. Mon activité est déséquilibrée au possible. 20% de mes clients représente 80% de mon CA. Je souhaiterais arriver à un 50/50 d’ici la fin de l’année 2014 et inverser la tendance d’ici 2 ans.

La stabilité de mon entreprise est mon unique objectif à court et moyen terme. Et cela va de pair avec la satisfaction de mes clients actuels et la prospections de nouveaux clients.

Je vais terminer par une question originale : entreprendre, est-ce pour vous une manière d’exercer des talents artistiques ou est-ce que cela n’a rien à voir avec l’art ?

Gérer une entreprise, même très petite, c’est un peu comme être un artiste et un maître d’orchestre. On peut donc considérer qu’entreprendre est une manière d’exercer un talent artistique en effet. Être artiste c’est aussi créer quelque chose de ses mains non ?

Merci Alexandre !

Pour contacter Alexandre, vous pouvez :

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement