Création entreprise | Auto-Entrepreneur | Entrepreneuriat | Conseils entrepreneurs et conseils créateurs entreprise

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur & forum création d'entreprise

Le forum de référence des Entrepreneurs et Auto-Entrepreneurs pour discuter, échanger, apprendre et partager ses meilleurs conseils !

Créateurs d'entreprise, entrepreneurs, passionnés d'entrepreneuriat,

Participez maintenant au forum Entreprise & Entrepreneurs !

Inscrivez-vous gratuitement, présentez-vous et participez aux discussions !

Ce qui vous attend sur le forum Entreprise & forum Entrepreneur :


» Cliquez-ici pour vous inscrire ».

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur, forum création d'entreprise, forum auto-entrepreneur » Actualités Entrepreneurs et Économique & sociale » Soutien Scolaire en ligne / à distance

Soutien Scolaire en ligne / à distance

  • Lancé il y a 7 années par Sophie F
  • Thèmes : cours en ligne, soutien scolaire, prof particulier, mooc
  • Dernière réponse par Jean-yves Rollin

  • »
  1. Sophie F
    Soutien Scolaire en ligne / à distance

    Membre passionné
    LE CANNET (06, France)
    Messages: 123


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,
    Il faut se préparer à l'arrivée de l'enseignement massif « en ligne ». Ce modèle se développe ailleurs (voir Coursera, Khan Academy, Mooc and co).
    Cela va mettre du temps (encore que!) car les mentalités vont devoir s'adapter à apprendre sur le web. L'effet secondaire, c'est que les élèves auront encore plus besoin d'un soutien individualisé pour s'adapter à cet enseignement de 'masse' online.
    Mais alors, ce soutien individualisé pourra aussi se faire en ligne en utilisant des plateformes adaptées. La plus simple est « Skype » qui permet notamment de converser en langues étrangères et donc de se faire corriger en live. Et d'autres plateformes, plus complexes, qui permettent l'usage d'un tableau blanc.
    Il est possible que le soutien scolaire se diversifie: parfois chez/avec l'élève, et parfois "online", à distance...Les profs particuliers vont devoir aussi s'adapter pour tutorer avec de nouveaux outils, créer leur entreprise/activité puisqu'il s'agira d'une activité économique, sans déduction fiscale, et soumise ou non à Tva selon la structure juridique adoptée.
    Pour les profs de langue, notamment, et compte tenu de la place que l'oral va prendre au Bac, cela peut être une belle opportunité!
    Qu'en pensez-vous?

    Posté il y a 7 années #
  2. Estelle Fle&glish
    Soutien Scolaire en ligne / à distance

    Membre habitué
    Bayonne (64, France)
    Messages: 90


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonsoir Sohpie, je vous ai posté une réponse à votre question sur votre site .
    Concernant ce post, j'en pense que les profs de langues auront toujours du travail en France et surtout avec les cours particuliers quand on voit l'enseignement des langues qu'il est fait à l'école....Tant mieux pour nous: Il suffit de s'ajuster aux nouvelles technologies même si le cours particuliers an face à face reste de loin le système préféré des clients!!!

    Posté il y a 7 années #
  3. Jean-yves Rollin
    Soutien Scolaire en ligne / à distance

    Membre coutumier
    Paris (75, France)
    Messages: 19


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Estelle et Sophie!

    Souhaitons, oui, rassembler les péronistes en langues* de chattes et de chats (et les scientifiques aussi, pourquoi pas?): Miaou, miaou, et miaou!

    *: Celles des tuteur(trice)s chômeur(euse)s et des actif(ve)s aussi.

    Préparons nous à secouer le Franchouillard quand il sera à mur à point, pour le récolter en E-TUTORAT... Mais, les grandes nouvelles de E-CONTENU, E-ORAL, le tsunami narré par Sophie... Il est encore tellement loin de nos côtes... Mêmes européennes!

    Pour tacler en vrai: Aller regarder dans le site ANNUAIRE D'E-TUTEUR(TRICE)S http://tutors-live.fr : Vous y verrez une proportion de 'demande' insignifiante (une dizaine, à tout casser - et encore, on ne sait pas le degré de sérieux de ces demandes.) en comparaison de l'offre, du volume des tuteurs inscrits: Plusieurs dizaines de MILLIERS (dont une majorité d'offreurs qui se vendent à 3 €/h. Oui, vous avez bien lu: TROIS EURO PAR HEURE!).

    Estelle, par exemple, ou tout autre contributeur d'ici, -COMMENT faites vous pour trouver des ÉLÈVES?
    Et, puisque c'est le sujet spécifique et '"à la mode", -COMMENT FAIRE pour trouver AUJOURD'HUI des E-ÉLÈVES?

    Jean-Yves Rollin, tuteur et e-tuteur en math et langues, Paris / tutor and e-tutor in math and languages, Paris, France. Skype scolaire75
    Posté il y a 7 années #
  4. Estelle Fle&glish
    Soutien Scolaire en ligne / à distance

    Membre habitué
    Bayonne (64, France)
    Messages: 90


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonsoir Jean Yves,

    3€ de l'heure... je n'ai pas été vérifié sur le lien que vous avez communiqué mais à ce prix là,cela n'en vaudrait même pas la peine. A moins d'avoir 5élèves par heure au minima, je ne vois pas comment ces personnes peuvent s'en sortir... mais bon, je leur laisse.
    Pour ma part, je ne suis pas prête pour le cours par Skype (par exemple) même si cela m'a déjà été demandé.

    Enfin pour répondre à votre question,j'utilise exclusivement des sites d'annonces sur internet gratuits ( leboncoin /profeleve/UnBonProf/cherchecours/annonceetudiant/professeurparticulier...).

    De plus, je travaille aussi avec des organismes de cours à domicile ( à chaque rentrée, je fais une recherche sur google pour chaque organisme et j'envoie mon CV +LM <== mais ça c'est parce que perso je souhaite rester salarié)

    J'ai eu à une époque mis des annonces dans les commerces de proximité mais cela n'a pas marché: je pense que l'air de l'annonce papier est finie dans ma région.

    J'ai aussi déposé des cartes de visites dans les commerces fréquentés par les anglophones dans ma région ( je suis prof d'anglais et FLE)

    Et pour finir, le bouche à oreille marche beaucoup!!J'avoue que dans ma région, il a été difficile pour moi de me faire une place . Les Basques sont longs à faire confiance: cela m'a bien pris 1 ans /1 an et demi. J'ai même reçu un appel anonyme me disant que je ferais mieux de rentrer à l'éducation nationale car je n'aurais jamais ma place dans la formation et le cours particuliers ...
    Mais bon, je crois que pour que le bouche à oreille marche, le rapport de confiance est super important avec chaque famille, même si cela reste logique pour certain, voilà quelques exemples:

    - j'ai pour habitude de proposer un RDV d'une demi heure avant chaque premier cours pour rencontrer les parents / l'élève, écouter les attentes/besoins de chacun mais aussi , pour présenter mes diplomes et un extrait de casier judiciaire, et parfois le CV surtout pour les lycéens. Je demande aussi si les parents acceptent que je donne ou non des devoirs.

    Lors de cette rencontre, il est important d'écouter les attentes de chacun et de ne jamais comparer le nouvel élève avec un précédent: les parents ont ce besoin de sentir que leur enfant et ses difficultés sont uniques aux yeux du prof.

    - Bien souvent, après le cours, les parents me posent des questions et il m'arrive de rester 5 voire 10 minutes plus tard, sans leur demander une rémunération supplémentaire.

    - A la fin de chaque année scolaire, je leur demande s'ils veulent continuer durant l'été ou l'année suivante afin de leur "réserver un créneau" dès le mois de juin pour septembre.
    S'ils ne savant pas en juin pour septembre, je les appelle mi aout pour savoir,tout en prenant des nouvelles .

    Voilà. Espèrant avoir répondu à vos questions,

    Bonne soirée

    Estelle

    Posté il y a 7 années #
  5. Jean-yves Rollin
    Soutien Scolaire en ligne / à distance

    Membre coutumier
    Paris (75, France)
    Messages: 19


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Merci Estelle pour ta rédaction, et merci aussi - plus largement - car elle me plonge dans une réflexion beaucoup plus large: Celui/celle qui prendrait le prénom avatar "Estelle" (ou "Sophie" ou "Jean-Yves") à valeur d'échantillon lambda, représentatif d'un corps de métier "tuteur/trice" risquerait d'apprendre que son inclinaison (paresseuse) à vouloir comprendre en fabriquant des amalgames virtuels... est une gageure.

    Je fais soi-disant-le-même-métier-que-toi, et en simultané je ne partage quasiment aucun des moyens que tu utilises, ni des appréciations issues de ton exploitation, de ta pratique, voire de ton expérience, ni des incidents/anicroche.

    Thème à développer... Dans un autre billet.

    - - -

    Sans parler de l'analyse des questions exogènes - par exemple l'analyse de la pression du monde, i.e. des millions de tuteur/trice-s, -qui SONT (INFINITIF PRÉSENT) là. Pas qui seront! Et qui se vendent à 3 € / h. En éclairage additionnel: En restant dans l'antre de TA MATIÈRE, ils/elles parlent l'ANGLAIS MIEUX QUE TOI, par principe (ils/elles sont des EMT, English Mother Tongue.). Comme pareillement mes concurrents qui se vendent DIX FOIS MOINS CHER que moi, dans la matière MATH... sont des gens dont beaucoup ont un niveau académique supégal au mien.

    Au lieu de considérer ce sujet, tu causes sur un autre, qui, en plus, ne peut intéresser personne: Tu t'interroges sur "Est-ce que mon nombril aime le e-tutorat" ou "Est-ce que les Basques... ;-) ... [Soit une des tribus les plus retardée et cloîtrée de France] sont intéressés par ça?". Dommage pour le lectorat du forum!

    Je pense avoir posé là la problématique. Si je l'ai posée dans un FORUM, ce présent forum, ce n'est pas pour raconter ma vie. C'est parce que cette situation dramatique AU PRÉSENT, pour l'emploi dans les nations occidentales, et encore plus alarmante (donc dans une perspective de FUTUR, comme Sophie l'a posée en dévoilant le tsunami initialisé par les entreprises COURSERA, KHAN, MOOC, et consorts.)... Cette situation, je ne sais pas la gérer. Mais attention! Ça ne veut pas dire que je zapperais la question ou que je me permettrais de la dévoyer à la buissonnière, comme t'as fait.

    Je conserve espoir dans la capacité du cerveau des autres (le tien inclus) à apporter des analyses et des éléments qui pourraient nous aider tous/toutes et chacun(e) à NOUS ADAPTER à cette réalité nouvelle, mouvante, énorme en volume comme en qualité. Nous, groupe hétérogène, comme je l'ai signifié plus haut, mais pas poulailler à autruches, quand-même!

    Posté il y a 7 années #
  6. Estelle Fle&glish
    Soutien Scolaire en ligne / à distance

    Membre habitué
    Bayonne (64, France)
    Messages: 90


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonsoir Jean-Yves,

    Je ne pense pas m'être détournée de TA question qui était de "COMMENT faites vous pour trouver des ÉLÈVES". Au contraire , je T'ai répondu, et même en détails,en parlant de ma "voire" propre expérience <== n'est ce pas là l'un de but d'un forum : l'entraide ET le partage d'expériences??
    Explique nous donc comment TOI, TU fais pour trouver des élèves ? Et comment TU T'adaptes à cette "réalité nouvelle"?

    Posté il y a 7 années #
  7. Jean-yves Rollin
    Soutien Scolaire en ligne / à distance

    Membre coutumier
    Paris (75, France)
    Messages: 19


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonsoir Estelle!

    Dans mon dernier billet, je ne pointais pas MA question [ Comment les tuts se débrouillent-t-ils(elles) pour trouver des clients, avec leurs petites mains et leurs petits moyens? ] , mais la question en titre, celle initialisée par SOPHIE, lanceur du forum [ Le soutien scolaire à distance ].

    Je resterai encore aujourd'hui dans ce sujet titre.
    Pour répondre à ta dernière question [ Comment je m'adapte... à cette réalité nouvelle? (sic) ], je t'invite à relire mes phrases de fin: Cette situation, je ne sais pas la gérer. [...] Je conserve espoir dans la capacité du cerveau des autres (du tien inclus)... (sic).

    Si j'étais conseiller du Ministre (de l'Éducation, ou de l'Emploi, par exemple.), je mentirais: Pour justifier ma fonction et mon salaire, j'inventerais des moyens de réponse. Mais ici où je ne dois rien à personne, ici où nous sommes juste et heureusement réunis dans l'espoir de nous entraider en analyse et réflexion, dans le but honorable d'essayer de sauver nos emplois... Je préfère accepter le fait qu'on en est juste au stade "Poser l'énoncé" d'un problème. C'est un pas important. Ground 'Works in process'.

    Et d'attendre aussi que chacun(e) s'y mette! Je veux dire: Pas seulement à analyser et réfléchir à une virtualité, mais à en faire, du e-tutorat! En exploitant le moyen, même comme des nuls, même gracieusement, pour apprendre, comme des apprentis normaux, on se donnera, sûr, des moyens décuplés d'invention.

    Ancillairement - une adaptation classique, en économie, à une offensive ou un bouleversement (exemples: O.P.A, crack boursier, dépression économique, ...) n'est pas de la/le combattre. En général, la victime est prise de cours, et n'a pas la compétence ou la force ou les alliés nécessaires. Cette "adaptation classique" de l'attaqué consiste - dans le concept du judo - à utiliser la force de l'attaquant et/ou les opportunités d'activité ou de produit (profit) amenées par son mouvement.
    Exemple: Quand il y avait disons 100 K tuts en France, répondants à une demande potentielle de 1 M, du genre Les-Fr-parlent-aux-Fr, ça créait un certain besoin de communication entre leur "offre" de service et la "demande" (les demandeurs de tutorat, leur marché.). Ça ouvrait déjà des opportunités d'activité (de communication notamment), et donc de profit. Créneau dans lequel SOPHIE [et pas seulement elle (1)] s'est installée en créant un ANNUAIRE de ces travailleurs du dimanche: http://scolaprof.fr (1): Je recense douze annuaires spé tuts, rien que dans les étroites limites de l'hexagone. Un autre, au hasard, parce qu'il m'est proche: http://tutors-live.fr

    Maintenant dans la donne de la globalisation planétaire de l'offre et de la demande, le volume des pékins concernés est multiplié par un coefficient énorme. Itou du volume du besoin de communication. Un tut entrepreneur pourrait y voir un eldorado.
    D'ailleurs, aux antipodes du foufou-activiste-tut&entrepreneur, une banque (quoi de plus molasse, académiquement bas, sage et sécuritaire qu'une banque, hein!) - française, de surcroit - vient d'investir des M d'€ dans ce segment. T'en entendras prochainement parler car la campagne de com sera lancée en mai, comprenant de la télé.

    Je n'étend pas l'exemple. Il sert seulement à montrer que dans l'adaptation à une situation nouvelle, il n'y a pas seulement comme voie la réponse directe: protection, lois, interventionisme des États, consolidation, transformation, diminution... Et que concernant l'ad hoc, qui attaque sur le TARIF, la réponse, pareillement, n'est pas forcément à chercher "dans la couleur", comme on dirait au poker.

    - - -

    Concernant "les moyens" de com6 du tut... Juste un mot casse-"rêves-de-geek": Le moyen qui reste le plus prolifique en feedback, aussi le plus rentable comptablement, est... La com papier, d'affichage et de tracts, dans les commerces de proximité.

    Le reste, qui prend la tête et le temps, et qui fait croire qu'on va décrocher la lune... J''en parlerais un autre jour.

    Posté il y a 7 années #

Fil RSS de ce sujet.

Ecrire une réponse

Vous devez être connecté pour poster.