Création entreprise | Auto-Entrepreneur | Entrepreneuriat | Conseils entrepreneurs et conseils créateurs entreprise

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur & forum création d'entreprise

Le forum de référence des Entrepreneurs et Auto-Entrepreneurs pour discuter, échanger, apprendre et partager ses meilleurs conseils !

Créateurs d'entreprise, entrepreneurs, passionnés d'entrepreneuriat,

Participez maintenant au forum Entreprise & Entrepreneurs !

Inscrivez-vous gratuitement, présentez-vous et participez aux discussions !

Ce qui vous attend sur le forum Entreprise & forum Entrepreneur :


» Cliquez-ici pour vous inscrire ».

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur, forum création d'entreprise, forum auto-entrepreneur » L'entreprise au quotidien : conseils et problèmes » Soutien scolaire à domicile, l'envers du décor...

Soutien scolaire à domicile, l'envers du décor...

  • Lancé il y a 10 années par Franck Toubalem
  • Thèmes : soutien scolaire, service à la personne
  • Dernière réponse par Sylvie Russillo

  • »
  1. Franck Toubalem
    Soutien scolaire à domicile, l'envers du décor...

    Membre passionné
    Messages: 216


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonsoir,

    Je me permets de mettre le doigt sur un point qui me tient à cœur. Les remarques qui suivent portent sur la loi Borloo permettant de réduire 50% d’impôts dans le cadre des services à la personne et qui a favorisé l’explosion d’organismes d’aide à la personne dont le soutien scolaire.
    Personnellement, et c’est l’enseignant qui parle… pour être capable de faire « au pied levé » n’importe quel cours ou exercice de lycéens, cela m’a demandé plusieurs années de travail à plein temps. Actuellement le mode de recrutement de ces organismes de soutien scolaire est de Bac +3. En théorie, les candidats passent une audition (généralement par des RH qui ne comprennent pas grand-chose à la matière…) et compte tenu du fait que la demande de cours d’élèves est supérieure à l’offre, je vous laisse deviner qu’il est vraiment difficile pour eux de ne pas être pris. Ce qu’il faut savoir, c’est que la plupart de ces organismes sont mandataires, c'est-à-dire, que ce n’est pas l’organisme mais le parent qui est employeur pour un contrat renouvelable d’une heure (via des coupons). Quand l’organisme facture 30 euros l’heure de cours, le prof touche environ 13 euros. Mais à cela, il faut déduire les frais d’essences, de parcmètres, et surtout le temps pour aller donner un cours d’une heure. Cela revient pratiquement à diviser les 13 euros par 2 !!! De plus, le nombre maximum qu’un « pseudo enseignant » peut donner par jour est de 2 heures ouvrables compte tenu que le reste du temps, l’élève n’est pas disponible puisqu’ à l’Ecole (à l’exception du mercredi et samedi où il peut dispenser 4h). Calcul à l’appui, un enseignant ne pourrait gagner plus de 600 euros par mois s’il travaillait à temps plein (on est loin du smic… pour ce bac +3). Autrement dit, j’ai du mal à concevoir qu’un prof qui a vraiment de l’expérience puisse accepter un tel travail. D’autant plus s’il est bon dans le public, il y a foule à la sortie du lycée pour le solliciter directement ; surtout que, dans ces conditions, les cours sont dispensés au sein de son établissement, faisant ainsi disparaître la perte de temps du transport.
    Ce que je veux vous faire comprendre, c’est que je reste perplexe quant à la certitude d’obtenir un enseignement de qualité (ou du moins trouver un répétiteur avec beaucoup d’ancienneté…) en passant par un organisme. A ma connaissance, la plupart du temps, seuls des étudiants (sans réelle expérience professionnelle de l’enseignement) acceptent ce type d’emploi , qui à mes yeux n’en est pas vraiment un. Actuellement, le ministre de l’éducation se bat pour rentrer en concurrence avec ces officines privées en organisant à son tour des stages intensifs pendant les vacances scolaires; mais ce qui n’est pas très logique, c’est qu’en fait, le gouvernement a crée ces organismes de toute pièce en mettant en place cette loi de réduction d’impôts. D’autant plus dans un contexte économique de crise, le gouvernement est-il toujours en mesure de se refuser 50% des recettes fiscales qui auraient dû rentrer sans cette loi. Faire baisser le chômage à tout prix, oui ! Mais pas à n’importe quel prix …
    Si quelqu’un a un éclaircissement sur le sujet il sera plus que bienvenu…

    Franck

    Quand l'appât vaut plus cher que le poisson, il vaut mieux arrêter de pêcher !
    Posté il y a 10 années #
  2. Gautier Girard
    Soutien scolaire à domicile, l'envers du décor...

    Fondateur du forum
    Cholet (49, France)
    Messages: 13,941


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Franck,

    Si je vous suis bien ce crédit d'impôt a des effets pervers à la fois à l'encontre des élèves et des professeurs ?

    Est-ce que la solution est dans la suppression de ce crédit d'impôt ? Je pense que cela mérite réflexion car à vouloir vaincre un "mal", on risque d'en créer un autre (suppression d'officines privées, chômage).

    Hum... d'ailleurs, ces officines privées de soutien scolaire ne sont pas contrôlées par le gouvernement en fait ?

    Gautier Girard
    - Rédacteur en chef de Gautier-Girard.com
    - Dirigeant de la société Edissio
    Posté il y a 10 années #
  3. Franck Toubalem
    Soutien scolaire à domicile, l'envers du décor...

    Membre passionné
    Messages: 216


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonsoir Gautier,
    Vous avez tout à fait raison; ce sont les élèves et les enseignants qui sont victimes de cette loi. D'une part, comme je vous l'ai expliqué, la plupart du temps, les répétiteurs (compte tenu du salaire proposé) sont inexpérimentés, et donc l'élève en pâti et d'autre part, le prof (qui travaille...) ne profite pas de cette loi. Seul l'organisme mandataire (intermédiaire) profite de cette loi.
    Selon moi, cette loi créé une concurrence déloyale par rapport aux organismes sédentaires (où l'élève se déplace et non l'élève). Soit elle est appliquée pour tous les organismes de soutien scolaire ou pour aucun; mais pas un poids et deux mesures. J'ai du mal à comprendre la chose suivante : faire travailler des jeunes (pour un salaire mini)est beaucoup plus rentable que de travailler soit même (sans profiter de cette loi) et de marger à 20% de bénéfice... Encore une aberration du système.
    En ce qui concerne le contrôle de l'état, il n'en est absolument rien. Comment voulez vous quantifier la qualité d'un service. Cela dépend tellement d'un enseignant et non d'une enseigne...

    Franck

    Posté il y a 10 années #
  4. Gautier Girard
    Soutien scolaire à domicile, l'envers du décor...

    Fondateur du forum
    Cholet (49, France)
    Messages: 13,941


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Franck,

    Maintenant que vous le dites, effectivement quantifier la qualité d'un enseignant, ce n'est pas la panacée... là où je voulais en venir, c'est au fait que l'État verse de l'argent "à l'aveugle", sans contrôle/critère.

    On sait qu'à la base c'est une bonne intention, mais ce dont vous parlez, ce sont bien d'effets pervers voire d'abus. On peut toujours faire mieux, comme on dit.

    Selon moi, cette loi créé une concurrence déloyale par rapport aux organismes sédentaires (où l'élève se déplace et non l'élève). Soit elle est appliquée pour tous les organismes de soutien scolaire ou pour aucun; mais pas un poids et deux mesures.

    Moi non plus. Vraiment, je ne vois pas. Cela favorise peut-être un certain type d'entreprises ? Mais lesquelles ? De ce que je connais de ce secteur, il y a vraiment tous types. Des très petites, comme des très grosses.

    Cela me fait penser à la minoration de TVA sur la restauration pour les plats à emporter alors qu'en consommant sur place, on paie l'intégralité. Je n'ai jamais compris pourquoi non plus...

    A vous lire,

    Posté il y a 10 années #
  5. Franck Toubalem
    Soutien scolaire à domicile, l'envers du décor...

    Membre passionné
    Messages: 216


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Gautier,

    Je viens d'entendre aux infos, que l'état pensait à sérieusement supprimer les niches fiscales. Et je réalise que la loi de réduction d'impôts à hauteur de 50% en est une... Je pense très sérieusement, que le jour où cette loi tombe, le soutien scolaire à domicile déclarer va tomber en chute libre. Le succès de ces boîtes s'explique uniquement par l'incitation fiscale. Comme quoi, dépendre d'une loi peut-être risqué... la loi disparaît et l'entreprise avec.
    Je vous suggère de taper sur Google "Arnaque ..." (les points de suspensions seront remplacés par une grande enseigne du soutien scolaire très connue; et vous serez surpris de lire les réponses.
    Comme quoi, quand on est consommateur, on ne pense pas à tout!

    Posté il y a 10 années #
  6. Gautier Girard
    Soutien scolaire à domicile, l'envers du décor...

    Fondateur du forum
    Cholet (49, France)
    Messages: 13,941


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Franck,

    Très risqué de dépendre d'une loi oui.

    Au final si suppression il y a... comme il n'y a déjà pas de contrôle par l'État, c'est le marché qui s'auto-régulera. Cette fois sans la distorsion de concurrence actuelle...

    Posté il y a 10 années #
  7. Franck Toubalem
    Soutien scolaire à domicile, l'envers du décor...

    Membre passionné
    Messages: 216


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bravo Gautier pour votre pertinence; vous avez tout compris.
    Le seul hic réside dans le fait, que la plus grande enseigne de soutien scolaire est côtée en bourse, et j'imagine mal les actionnaires subir une "contre" loi de plein fouet. Ca me fait un peu penser à ces médecins qui introduisent des députés pour faire des lois qui les arrangent bien...

    Je suis quand même étonné qu'aucun politique n'ait condamné la perte sèche pour l'état qui consiste à laisser la loi de réduction d'impôts dans un contexte économique qui frole la récession.

    Franck

    Posté il y a 10 années #
  8. Franck Toubalem
    Soutien scolaire à domicile, l'envers du décor...

    Membre passionné
    Messages: 216


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour à tous,

    Pour corroborer mes dires, je vous suggère d'écouter l'émission Capital (du 16/11), en particulier sur le mode de recrutement des étudiants...
    http://www.m6.fr/guide-tv/capital/de-la-maternelle-a-la-fac-faut-il-payer-pour-reussir-jsp.html?id=gdp2_807695

    Tout y est dit.

    Franck

    Posté il y a 10 années #
  9. Gautier Girard
    Soutien scolaire à domicile, l'envers du décor...

    Fondateur du forum
    Cholet (49, France)
    Messages: 13,941


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Franck,

    Peut-être est-ce parce que cela représente des emplois et des sous pour les étudiants... genre comme les "jobs de l'ère Clinton" (impossible de retrouver leur nom!) il y a 15 ans au Etats-Unis, mais... subventionnés...

    Posté il y a 10 années #
  10. Franck Toubalem
    Soutien scolaire à domicile, l'envers du décor...

    Membre passionné
    Messages: 216


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Gautier,

    Certes, celà représente des emplois pour des étudiants pour un salaire inférieur au Smic, mais que ces enseignes ne se vantent pas d'avoir 80% des intervenants profs. C'est mathématiquement impossible ou alors, le QI de ces enseignants ne vole pas très haut...
    Je fais aussi remarquer que depuis le début de ce topique, pas un centre de soutien scolaire à domicile n'est venu contredire mes propos...

    Franck

    PS: j'en profite pour vous féliciter pour ce site très bien fait et surtout très interessant. Longue vie au site...

    Posté il y a 10 années #
  11. Franck Toubalem
    Soutien scolaire à domicile, l'envers du décor...

    Membre passionné
    Messages: 216


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,

    Je constate ne pas être le seul à être choqué quant au mode de recrutement des étudiants pour les cours à domicile ; je vous suggère de regarder ce lien... http://www.lepost.fr/article/2008/11/20/1331963_les-cours-prives-le-bon-plan.html

    Bonne journée à tous,

    Franck

    Posté il y a 10 années #
  12. Papapoule

    Nouveau Membre
    Messages: 1


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour à tous,
    en dehors des considérations économiques que vous avez développées, et également du débat sur la qualité des "profs" qui n'en sont pas toujours, je voulais juste témoigner ici du côté moins obscur de ce secteur.
    Je suis papa comme vous l'avez compris et mon expérience du soutien scolaire est plutôt positive. Ma fille a eu de sérieuses difficultés dès son entrée en primaire. Les "pros" appellent ça phobie scolaire. Ce que je sais moi, c'est que les parents sont assez désemparés et que les profs des écoles presque autant. Et c'est une aide extérieure qui a permis à ma fille de ne pas perdre pied, dans un premier temps à domicile et petit à petit en retournant en classe. Nous n'avons trouvé ni écoute ni à fortiori réponse auprès de l'institution scolaire. C'est une petite équipe, scolamania pour ne pas la nommer, qui nous a écouté et a trouvé une étudiante en psycho qui a suivi notre fille et lui a permis de franchir ce cap. Alors, oui, le soutien scolaire est utile, il y a des organismes sérieux, des intervenants compétents. Le reste, c'est une petite querelle de chapelle.

    Posté il y a 8 années #
  13. Georges

    Nouveau Membre
    France
    Messages: 1


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour à tous, si vous voulez des professeurs particuliers qui viennent à votre domicile, qui soient de qualité, il ont besoin d'être payés au juste prix, et ce prix, aucun organisme n'est en mesure de le payer compte tenu de ses frais de structure. Par contre, en surfant sur le net, j'ai vu des places de marché sur lesquels l'inscription est simple et gratuite pour les professeurs.
    Et les professeurs particuliers inscrits définissent leur tarif de cours particulier en fonction des niveaux, leur zone d'intervention et même leurs centres d'intérêt pour donner des cours particuliers à des élèves qui leur ressemble. La plateforme de soutien scolaire *** permet ce fonctionnement en place de marché, en plus les professeurs peuvent passer gratuitement une certification pédagogique qui valide qu'ils ont bien les fondamentaux pour dispenser des cours particuliers.
    Voici ce qui me semble être une réponse juste à vos problématiques évoquées ci-dessus.

    Message de la modération : Les publicités & promotions ne sont PAS permises. Respectez cette règle. Pour vous faire connaître il suffit 1- de remplir votre profil puis 2- d'ajouter une signature à vos messages. Et de participer. Croyez-nous, cela marche.

    Posté il y a 7 années #
  14. Sylvie Russillo
    Soutien scolaire à domicile, l'envers du décor...

    Membre sénior
    Saint Ouen l'Aumône (95, France)
    Messages: 529


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Voilà une discussion intéressante :-)
    Franck l'essor des structures de soutien scolaire privés est une volonté politique du gouvernement actuel. Comme l'a dit M Chatel dimanche dernier "nous avons engagé la révolution de la personnalisation : une école pour chacun" et ceci depuis plus de 5 ans.
    Un sujet éminemment politique et polémique Gautier, je m'en excuse. C'est ce que l'on a laissé faire en pensant, pour les plus malins comme vous Franck, que vous pourriez tirer votre épingle du jeu. Tout le monde a voulu jouer perso y compris dans les écoles, collèges, lycée...
    Tout à bien marché: diminuer les effectifs de fonctionnaires en favorisant la prise en charge par le privé. Vous faites un travail sérieux, Franck, à vous de le prouver, vous avez choisi d'évoluer dans le monde régit par la loi du marché.
    C'est ce que nous voulions éviter à tout pris, nous prof du public.
    On s'est fait tirer dessus , et si on montre son nez.... réduit au silence. http://resistancepedagogique.blog4ever.com/blog/index-252147.html
    Nous les plus vieux, inviter à partir en retraite tout de suite ou dans x années, mis de côté par tous les dispositifs si malades, handicapés...
    Moi je regarde maintenant, avec un p'tit sourire amer et j'attends la suite....

    sylvie95
    Posté il y a 7 années #

Fil RSS de ce sujet.

Ecrire une réponse

Vous devez être connecté pour poster.