Création entreprise | Auto-Entrepreneur | Entrepreneuriat | Conseils entrepreneurs et conseils créateurs entreprise

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur & forum création d'entreprise

Le forum de référence des Entrepreneurs et Auto-Entrepreneurs pour discuter, échanger, apprendre et partager ses meilleurs conseils !

Créateurs d'entreprise, entrepreneurs, passionnés d'entrepreneuriat,

Participez maintenant au forum Entreprise & Entrepreneurs !

Inscrivez-vous gratuitement, présentez-vous et participez aux discussions !

Ce qui vous attend sur le forum Entreprise & forum Entrepreneur :


» Cliquez-ici pour vous inscrire ».

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur, forum création d'entreprise, forum auto-entrepreneur » Conseils et Questions sur la Création d'Entreprise » Sauter sans parachute....

Sauter sans parachute....

Tags :

  1. Jordane B

    Membre habitué
    RENNES (35, France)
    Messages: 36


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,

    Je souhaiterais faire partager l'expérience entrepreneuriale que j'ai vécu ces 5 derniers mois, soldé en "essai-échec"

    J'ai quitté, en rupture conventionnelle, mon emploi fin d'année dernière, bon poste à responsabilité dans l'aménagement extérieur.

    J'ai souhaité mettre à profit ces 6ans et demi d'expérience pour créer mon emploi et ouvrir ma petite entreprise dans le domaine du mobilier sur mesure et petites séries.

    Après un déménagement Angers - Rennes je décide de prendre mes dernières vacances avant peut etre un long moment. Je pars donc en Janvier après m'être mis en indispo chez pôle emploi, en Thailande pour un mois.
    Je vous passe la beauté de ce pays et de ses habitants....
    De retour en France je me donne un mois afin de peaufiner mon projet et de commencer les démarches.

    Sauf qu'entre temps, j'ai eû une auto-illumination... Pourquoi ne pas partir dans le domaine de la restauration, j'ai toujours aimé et finalement cela peut être une bonne solution pour garantir un CA rapide.
    J'oublie donc complètement mes histoires de meubles et passe des heures à réfléchir, cogiter, regarder les locaux et m'imaginer la foule et la bonne odeur de cuisine.
    Après quelque temps mon concept perso est plus ou moins établi... Je décide de commencer par acheter une vieille caravane que je transformerai en petit "foodtruck", pour garantir un retour sur investissement rapide !
    C'est décidé, début Avril je signe le bail d'un grand garage et me met à la recherche de mon futur outil de travail...

    Au bout d'un mois de travaux lorsque je vois que je pourrai vraiment travailler dans ma petite caravane, je me mets à la recherche d'un emplacement privé.

    (mon concept de base était de m'installer à l'heure du petit déjeûner 7h 10h pour des formules à emporter)

    Après quasi 2 mois à passer mes journées à couper, poncer, peindre, visser, adapter... La voilà finie.
    Je passe ma formation obligatoire, m'enregistre en EIRL au réel simplifié, conserve bien toutes mes factures en me disant qu'une fois un peu de chiffre de fait je prendrai un comptable pour m'aider.

    L'emplacement était trouvé ! un parking d'un magasin de vêtements où plus de 3000 véhicules y passaient dans mon créneau. Je voyais déjà les gens affluer avant de partir travailler.

    La date de début est fixée : 12 juin.
    Une semaine avant je venait de finir les derniers réglages de la remorque, et me suis mis à me poser une question.... Je vends quoi ?

    J'avais en amont acheté de quoi cuire, stocker, conserver. Il me manquait à afficher mon menu et faire mes premières courses.

    Pour la boite à emporter j'opte pour un format 3 compartiments classique et bon marché.

    J-1 : C'était un dimanche, je fais le test de mise en place en situation et me chronomètre.
    Jour J : Je viens avec les glacières remplies à raz bord, je n'avait pas encore reçu mes sacs kraft pour donner au client, cela me stressait.
    Mon seul client a été le chauffeur du magasin m'ayant pris un café.
    Bon, pas d'inquiétudes c'est le premier jour....

    Jour 4 : je compte sur les doigts d'UNE main les clients. En accord avec le responsable de me mets devant le magasin , mieux visible de la route. Entre temps j'installe un stop-pub, écris en plus gros sur le toit de la caravane, et distribue des "tracts" aux magasins des environs.

    2 semaines : je compte l'intégralité de ma clientèle sur une main et demie... Je remue le problème dans tous les sens, certains que j'ai prospecté m'ont dis que je devais me mettre le midi, mais je ne peux pas car à 10h je dois partir... Que faire, trouver un autre endroit ? sûrement ! Mais restons positif les gens s'habituent à me voir ça va démarrer....

    2 semaines et demie et l'autre moitié de client de la deuxième main : je décide d'arrêter l'emplacement..
    Me lever à 5h chaque jour pour n'être même pas sûr de vendre un café... Non merci

    Je cogite quelques jours, un peu meurtri par ce premier échec et réfléchis à une solution... Mais oui ! être libre de ses horaires, de ce que l'on vends, la LIRAISON.
    Du mardi au vendredi de 10h à 16h pour les entreprises. Avec montant minimum de commande et zone définie.

    Publisher a bien chauffé, de refais une pub toute belle avec un menu, j'établis ma zone de livraison, et je prospecte les alentours, pendant 2 semaines, avec une motivation sans égal.

    Et je prends (enfin) ma première commande ! Et je me rends compte (trop tard) que je ne suis absolument pas équipé pour faire cela : cuisine personnelle propre mais étriquée, boite 3 compartiments pas du tout adaptée et vilaine, et surtout... un break avec une glacière chauffante dans le coffre pour livrer...
    J'ai eu un peu de mal à comprendre que je ne pouvais absolument pas continuer comme cela.

    Je décide donc de ne rien faire tout de suite. Zut les boites pas adaptées j'en ai eu pour 30 euros et il m'en reste plus de 200 ! on fera avec au début !
    La voiture est pas si mal , il me faut juste une organisation plus carrée !

    Mais mi-juillet fait son oeuvre et les appels sont quasi inexistants.

    Lors de ma venue dans les entreprises pour prospecter, j'adore présenter mes services car je ne suis pas le genre de commercial qui vient pour X ou Y produits que tu n'as pas envie d'acheter ni perdre ton temps à l'écouter, au bout de 5 secondes je rentrai dans mon explications que je me lançai dans la livraisons de spécialités en entreprise, et 90% du temps j'avais le droit à un petit sourire et la prise du tract avec plaisir, même si au fond le fossé entre apprécier l'idée et l'acheter est plutôt important...

    Boosté par cette prospection je continue à imprimer mes tracts sur feuille 250g (RIP mes cartouches d'encre).

    Mais les jours passent, la motivation est toujours là mais je cherche sans cesse une alternative éventuelle causée par l'absence de clients-livraison.
    Puis un jour, 2 livraisons quasi en même temps... Je piétine, je stresse, je prépare avec soin mais grande appréhension la livraison, je manque de cramer un truc...
    Ces 2 livraisons ont sonné la fin de ce que je pensais imparable et "finger in the nose".
    Comment je peux prétendre venir en voiture avec la glacière derrière pour livrer de la nourriture. Oui , enfin, je viens de comprendre que encore plus que d'autres activité, quand tu vends à manger il faut gagner la confiance des autres par les moyens mis en oeuvre. Chez moi il y avait de la phase de progression...

    Et voici que je reçois un appel, vers le 20 Juillet : un magasin que j'avais démarché pour la livraison (et emmené 3 petits pancakes en guise "d'échantillon") qui souhaitais que je vienne si je voulais sur son parking un samedi sur l'heure de midi...
    Bonne occasion de ressortir la caravane qui n'avait pas bougé du garage depuis 1 mois que j'avais mon projet livraison.

    Le jour arrive, je prépare tout consciencieusement, j'attends les premiers chalands, manque de bol il fait pas beau et nous avions prévu des tables pour que les gens puisse s’asseoir.
    Mes seuls clients ont été finalement les connaissances de la responsable; employées dans le grand magasin d'à côté.

    Voilà 3 commandes en même temps ! Panique à bord, je sors les ingrédients de ma glacière 40L, allume mon barbecue à gaz pour la cuisson, fais quelques pas dans le vide, et prépare tant bien que mal ces 3 petites commandes.

    Un vaste froid dans le dos me traverse... Cela ne fait pas pro, mais pas du tout pro, ma caravane, mes meubles fabriqués à l'intérieur, mon barbecue en guise de cuiseur.

    Et le pire dans tout ça, mes "burgers à 7€, vu leurs taille je pouvait en faire 2 autres pour que cela vale le prix. Et on à sû me le dire... Gros coup dur, d'un côté je sais que ma remorque est absolument pas adaptée pour servir plus d'un client à la demi heure et d'un autre mon offre ne tient pas debout.
    La responsable qui m'avait appelé, compassion et tristesse dans le regard me repropose le samedi d'après, j'ai refusé.

    Que me reste t-il ? Une caravane pas adaptée dans un garage qui me coûte cher, une offre à refaire ou à baisser significativement le prix, une voiture fatiguée.

    Qu'à cela ne tienne ! Pourquoi pas me lancer dans le domaine "petit traiteur" pour les événements des entreprises et des particuliers !
    Le concept est un comptoir mobile que j'installe dans les hall ou autres et fais la cuisson sur place de recettes élaborées en amont (pancakes sucrés et salés).

    Je le sentais bien, je fais donc de belles cartes de visite, trouve un nom commercial que je voie déjà arboré sur des petits restaurants dans quelques années, fais le tour des grandes entreprises et enseignes et me décide (enfin) à acheter un véhicule plus adapté, un utilitaire !
    J'ai enfin percuté que l'on ouvre pas une entreprise de déménagement avec une Clio...

    Nous sommes mi août, il n'y a pas grand chose à vendre dans ce que je cherche et dans le budget fixé, si j'avais su avant de me donner à fond dans le concept de livraison me disai-je !

    Vers le 18 Août, je le trouve enfin sur internet : loin d'être tout neuf mais j'ai un budget limité sur mes économies et je ne veux pas contracter de crédit.
    La discussion est cordiale, le vendeur m'affirme qu'il est pro, que le véhicule est une première main avec un bon potentiel...
    Le rdv est pris pour le 22, super hâte !

    Je me vois déjà sortir mon comptoir au pied d'une entreprise dans le cadre d'une porte ouverte !

    Arrivé sur les lieux par les transports en commun (850km de chez moi), je vois le véhicule... Ah, c'est moins bien que ce que je pensais, bon tampis je réfléchis même pas, je fais la carte grise sur place et c'est parti !

    Arrivé chez moi, le mal du pays peut-etre, je décèle pleins de problèmes, un peu tous les jours. Je passe les détails mais je n'ai pas voulu me lancer dans une bataille juridique, le vendeur ne voulant rien entendre sur ses tords, et je me voyais pas refaire la route pour lui ramener sans avoir un gros souci et que le véhicule se retrouve bloqué dans un garage entre le trajet.

    Je n'en dors plus, moi qui pensait que j'aurais à aménager bien propre la caisse et décorer un peu je me demande s'il ne va pas exploser à chaque fois que je démarre.

    Résigné à choisir de le vendre en l'état à un pro plutôt que rentrer en conflit juridique qui peut prendre 6 mois comme 3ans, j'en tire hier 1/3 du prix payé 2 semaines plus tôt... C'est sûr que je suis fou d'avoir fait cela mais je voulais me débarrasser de cette source de cauchemar... Et d'abandon total de ce projet.

    Aujourd'hui, je suis réinscris au chômage, l'EI est bien sûr radiée, je suis encore ébranlé par ces échecs successifs, je ne sais pas encore dans quelle voie je compte partir, si je peux encore me permettre de choisir...

    Cette "entreprise", au sens large du terme m'a fais comprendre beaucoup de choses, au delà de m'avoir fait perdre mes économies....
    Pendant mon projet de caravane je n'en ai parlé à personne, peur que cela ne voie pas le jour.
    Le projet livraison n'a pas été davantage réfléchi.

    Lorsque j'ai ouvert les yeux pour mon dernier projet "traiteur" j'en ai discuté mais c'était déjà trop tard. Plus de revenu depuis 2 mois et aucun CA, et véhicule ayant conduit à ma perte.

    Je n'ai pas su m'entourer, demander, poser des questions, me former (je ne viens pas du milieu de la restauration), poser le pour et le contre plusieurs fois avant de prendre une décision, mettre les moyens, et être humble.

    Je ne veux pas que l'on s’apitoie sur ce qui m'est arrivé, j'en suis pleinement responsable, d'autant plus que dans ma vie personnelle cela a été un gros coup dur vis à vis de mon entourage, et aujourd'hui il y aura des marques.

    Je partage cette expérience car rien est acquis, et lorsque l'on lance un projet, celui ci doit avoir été pétri comme du bon pain et pas lancé à 200km/h de l'idée à la "réalisation".
    Et surtout, le projet, on le fait dans un domaine que l'on connait, c'est mieux.

    Je me demande encore la raison inconsciente m'ayant fait faire demi tout sur mon projet initial mais la chose dont je suis certain est que tout à un sens, cela ne pouvait pas marché en l'état et j'en ai tiré les conséquences.

    Cet "essai-echéc" est d'autant plus compliqué du fait que nous sommes dans une société où on blâme l'échec, depuis l'école. Et je le vois chez quelques amis, et mon ex compagne que la personne qui échoue devient moins fréquentable. Mais je ne leur en veut pas, je serais peut être pareil à leur place.
    Compliqué d'entendre l'échec quand l'on a ses propres problèmes...

    C'est un peu asymétrique comme histoire je ne sais pas trop les raconter, mais merci à celles et ceux qui m'auront lu ,

    Et comme dit Socrate l'échec est lorsque l'on ne se relève pas de là où l'on tombe.

    Bonne journée à tout le monde

    Jordane B
    Posté il y a 1 année #
  2. Claire Ncn comm'
    Sauter sans parachute....

    Membre sénior
    Région Lyonnaise (69, France)
    Messages: 758


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bravo ! Tu as un moral d'acier et une persévérance à l'épreuve !

    Tu peux être carrément fier de toi ! Bon nombre auraient abandonnés bien avant toi.
    Pourtant... Je sens toujours l'envie dans ce que je lis moi...
    N'as-tu pas le moyen d'adapter ton camion ? D'avoir une carte prédéfinie avec une option de commande la veille ?
    Je pense également que la zone de distribution n'est peut-être pas la bonne.

    Ceux qui ont besoin de ton service sont à mon sens et grand pressés du matin (qui ont besoin d'un café à la sorite du métro ?)
    Les repas sur le pouce sur place avec des mange-debout et à emporter pour les + pressés ?

    Le succès de plusieurs clients sur place t'a montrer tes perfectibilités, mais ne penses-tu pas qu'une autre organisation pourrait te permettre d'y arriver ?
    A moins, que tu n'es tout donné et ne veuille vraiment plus ?
    En tout état de cause et quelque soit ta décision, tu as tenté ! et c'est la tentative qu'il faut applaudir, et pas l'échec ;-).

    Tu es allé au delà de la simple idée qu'aurait eu le commun des mortels ! toi tu t'es lancé !
    Alors sois fière et pi c'est tout ;-)

    Encore bravo !

    Claire.

    Posté il y a 1 année #
  3. Jordane B

    Membre habitué
    RENNES (35, France)
    Messages: 36


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Merci Claire pour ton message il fait chaud au cœur.

    Je pense que le moyen le plus rationnel est de repartir vers le métier que je connais le plus, l'aménagement extérieur et mobilier, et une fois remis de continuer la petite restauration à titre récréatif pour les amis et la famille puis qui sait à base de rencontres , peut-être refaire vivre ce projet d'une manière différente et mieux réfléchi...

    Très bonne journée :-)

    Posté il y a 1 année #
  4. Nathalie
    Sauter sans parachute....

    Gentil administrateur
    Vallauris (06, France)
    Messages: 11,268


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Jordane,

    Merci pour votre témoignage :-) C'est très courageux d'oser dire quand ça n'a pas marché. Et je rejoins Claire : au moins vous avez essayé et vous ne resterez pas sur des regrets. Les leçons de cette expérience vous seront utiles pour la suite, notamment sur l'intérêt d'être bien préparé et demander des conseils pour limiter le risque de faux pas.

    2 semaines et demie et l'autre moitié de client de la deuxième main : je décide d'arrêter l'emplacement..
    Me lever à 5h chaque jour pour n'être même pas sûr de vendre un café... Non merci

    Je ne connais pas le potentiel de la zone dans laquelle vous étiez installé mais est-ce que deux semaines et demi est un délai suffisant pour juger de la pertinence d'un emplacement/d'un business ?

    Autour de moi, quand je regarde le fonctionnement des gens, je vois qu'il leur faut souvent du temps pour changer leurs habitudes. Faire un connaître un commerce (y compris un food truck) et attirer des clients prend du temps.

    Arrivé sur les lieux par les transports en commun (850km de chez moi), je vois le véhicule... Ah, c'est moins bien que ce que je pensais, bon tampis je réfléchis même pas, je fais la carte grise sur place et c'est parti !

    Une autre bonne leçon : ne jamais rien faire dans l'urgence (dans la mesure du possible). Cela m'est arrivé aussi et c'est rarement une bonne chose :-) Mais bon, on apprend de ses erreurs :-)

    Cet "essai-echéc" est d'autant plus compliqué du fait que nous sommes dans une société où on blâme l'échec, depuis l'école. Et je le vois chez quelques amis, et mon ex compagne que la personne qui échoue devient moins fréquentable. Mais je ne leur en veut pas, je serais peut être pareil à leur place.
    Compliqué d'entendre l'échec quand l'on a ses propres problèmes...

    J'ai l'impression que la situation commence à changer. De toutes façons, dites-vous bien une chose : ceux/celles qui veulent vous critiquer trouveront toujours une bonne raison de le faire :-) Là vous vous êtes planté, la prochaine fois vous réussirez !

    Nouveau sur le forum ? Envie de vous faire connaître ? Remplissez votre profil
    Posté il y a 1 année #
  5. Jordane B

    Membre habitué
    RENNES (35, France)
    Messages: 36


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonsoir Nathalie, et merci beaucoup pour votre message.

    Pour répondre à votre question le délai n'a pas été suffisamment long pour en juger la pertinence, effectivement.
    Mais c'est dès ce début que j'ai réalisé la mauvaise préparation et au lieu de travailler sur ce point pour l'améliorer je suis passé à un autre système d'offre (livraison aux entreprises) qui a été également sujet à une très mauvaise préparation.
    Auto-persuasion, quand tu nous tiens !

    C'est effectivement une leçon, pour la suite. L'esprit entrepreneurial ne m'a néanmoins pas quitté ! Le temps de se remettre sur les rails, et de davantage réfléchir sur un projet dont je maîtrise mieux le sujet.

    Très bonne soirée

    Posté il y a 1 année #
  6. Odile Danse

    Membre habitué
    France
    Messages: 33


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Jordane,

    Bravo, tu as tout compris.

    Et tes erreurs te serviront pour la suite, mais ça tu le sais.

    Bonne journée.

    Posté il y a 1 année #
  7. Jordane B

    Membre habitué
    RENNES (35, France)
    Messages: 36


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour et Merci Odile pour ton message, bonne journée

    Posté il y a 1 année #
  8. Margot Gibout

    Nouveau Membre
    Antony (92, France)
    Messages: 2


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Magnifique témoignage. Et bravo pour ce partage très courageux !
    A mon sens, vous avez été victime du syndrome du poulet sans tête : vous savez, comme lorsqu'on coupe la tête du poulet pour le tuer et qu'il continue de courir dans tous les sens pendant quelques instants. La métaphore n'est pas très engageante, mais ça illustre bien les choses.
    Quand on crée son activité et que cela ne démarre pas comme prévu, on cherche vite des solutions. C'est un réflexe très sain, bien entendu, mais malheureusement, si on ne garde pas son cap, on risque de s'éparpiller et de s'enfoncer. Vous avez fait preuve de beaucoup de résilience, de persévérance et d'énergie, ce sont de formidables atouts pour un entrepreneur. Avec une meilleure préparation, et un cap solide qui vous permettra de mieux employer cette persévérance en la concentrant sur votre objectif plutôt qu'en la diluant dans différentes directions, vous avez de grandes chances de réussir dans vos prochaines aventures.
    Je vous souhaite de rapidement retrouver votre belle confiance. Ce que vous avez fait est formidable, même s'il a fallu abandonner.

    Margot

    Posté il y a 1 année #
  9. Kader Roussel
    Sauter sans parachute....

    Membre sénior
    France
    Messages: 664


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour.

    L'aménagement intérieur de véhicules et de caravanes est un très gros marché, vous avez déjà de l'expérience, un garage, du matériel et un modèle de démonstration.

    ;-)

    La censure sur ce forum est insupportable.
    Posté il y a 1 année #
  10. Nathalie
    Sauter sans parachute....

    Gentil administrateur
    Vallauris (06, France)
    Messages: 11,268


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Jordane,

    Je viens aux nouvelles :-)

    Il y a 3 mois, vous en étiez-là :

    Aujourd'hui, je suis réinscris au chômage, l'EI est bien sûr radiée, je suis encore ébranlé par ces échecs successifs, je ne sais pas encore dans quelle voie je compte partir, si je peux encore me permettre de choisir...

    Et aujourd'hui ? Avez-vous trouvé votre voie (en tant que salarié ou via une autre aventure entrepreneuriale) ?

    Posté il y a 1 année #
  11. Jordane B

    Membre habitué
    RENNES (35, France)
    Messages: 36


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Margot et merci pour votre message très encourageant !
    Bonjour Nathalie et pour vous répondre et vous donner des news, je suis désormais installé dans la belle région Bordelaise, retourné en tant que salarié dans un négoce bois extérieur. Et à côté j'ai ouvert une micro entreprise dans le gravage de plaques d'immatriculation décorative américaine, que je commence sur les rassemblements automobile le dimanche :)

    Et tout va bien, bonne journée à tous

    Posté il y a 2 semaines #
  12. Nathalie
    Sauter sans parachute....

    Gentil administrateur
    Vallauris (06, France)
    Messages: 11,268


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Jordane,

    Merci pour les nouvelles :-) Je vois que l'envie d'entreprendre ne vous a pas quitté ! On va croiser les doigts pour vous dimanche :-) Tenez-nous au courant de ce que cela aura donné.

    Posté il y a 1 semaine #

Fil RSS de ce sujet.

Ecrire une réponse

Vous devez être connecté pour poster.