Création entreprise | Auto-Entrepreneur | Entrepreneuriat | Conseils entrepreneurs et conseils créateurs entreprise

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur & forum création d'entreprise

Le forum de référence des Entrepreneurs et Auto-Entrepreneurs pour discuter, échanger, apprendre et partager ses meilleurs conseils !

Créateurs d'entreprise, entrepreneurs, passionnés d'entrepreneuriat,

Participez maintenant au forum Entreprise & Entrepreneurs !

Inscrivez-vous gratuitement, présentez-vous et participez aux discussions !

Ce qui vous attend sur le forum Entreprise & forum Entrepreneur :


» Cliquez-ici pour vous inscrire ».

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur, forum création d'entreprise, forum auto-entrepreneur » Accueil des Membres » Sandrine, future AE ou EI

Sandrine, future AE ou EI

Tags :

  1. sanfloest

    Membre coutumier
    Messages: 5


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,
    Je me présente, je m'appelle Sandrine et cela fait quelques semaines que je suis le cours des discussions sur le forum.
    Ne sachant pas par quoi commencer, je vais me lancer :
    Suite à 22 ans de bons et loyaux services au sein d'un cabinet d'avocats et suite au décès accidentel de mon employeur, je vais être d'ici quelques jours voire quelques semaines licenciée, là, à l'heure actuelle, je gère le Cabinet d'Avocats avec l'administrateur qui a été désigné et il me tarde que cela se termine.
    Je suis également en pourparlers avec un avocat pour faire un mi-temps (à ma demande) à partir de Septembre 2014.
    Pour l'autre mi-temps, je souhaiterais me lancer dans le secrétariat juridique voir continuer mon travail de Clerc d'avocat au service des avocats (j'ai déjà quelques avocats qui souhaiteraient me prendre en auto entrepreneur dont une qui aimerait me prendre pour un contrat de six mois à son cabinet dans le cadre d'un mi-temps mais je ne sais pas si je peux car j'ai vu un post sur le salariat déguisé).
    Donc, les clients je les ai déjà !
    N'étant pas encore licenciée, je veux attendre pour ne pas perdre mes droits mais j'ai déjà eu une proposition pour le 15 mai prochain donc je ne sais pas comment faire... Mes questions sont les suivantes :
    - qu'est ce que je risque en m'étant déclarée AE et en étant toujours salariée ? pas d'allocation chômage à l'issue de la procédure de licenciement économique ?
    - dois-je attendre d'être licenciée pour démarrer mon activité AE ou EI (c'est à dire fin de préavis)?
    - dois-je tout de même faire un business plan, étude de marché, etc... alors que j'ai les clients ?
    - concernant l'inscription AE, comment savoir si je dépends de l'URSSAF ou du RSI et combien dois-je prévoir de charges ?
    - concernant la retraite, faut-il prévoir une caisse également ?
    - j'ai un peu peur de sauter le pas mais à côté de cela, je ne trouve pas d'emploi au même salaire que celui que j'ai actuellement et la seule solution est de faire des mi-temps ou être en AE !
    - Par quoi dois-je commencer ? me renseigner à POLE EMPLOI ? à l'URSSAF ?
    - ai-je intérêt de me déclarer en AE ou plutôt en EI ?
    - C'est quoi l'impôt libératoire ?

    Je garde encore un peu de questions sous le coude, sinon vous allez craquer !!!

    Merci à tous pour votre précieuse aide.

    Posté il y a 3 années #
  2. Claire Pluviaud
    Sandrine, future AE ou EI

    Membre sénior
    MARSEILLE (13, France)
    Messages: 4,042


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    bonjour Sandrine et bienvenue sur le forum,

    Mais non nous n 'allons pas craquer./.../
    je repond a quelques questions ou je suis plus a l'aise et en laisse un peu pour les autres.

    - qu'est ce que je risque en m'étant déclarée AE et en étant toujours salariée ? pas d'allocation chômage à l'issue de la procédure de licenciement économique ?
    ==< pas de risque au sens propre, vous avez le droit d'etre salarié et d'avoir une autoentreprise du moment que votre employeur est au courant et que vous ne lui faite pas de concurrence déloyale.
    Votre situation est un peu particulière suite au decès de votre employeur mais vérifier sur votre contrat que vous n avez pas de clause d'exclusivité ou d'interdiction de travailler pour d'autres cabinet (en salarié ou autre). Vu le caractère specifique de votre métier et les documents confidentielles que vous pouvez etre amené a avoir dans les mains c'est peut etre un point possible a votre méftier( vérifier avec un pro de votre branche)

    Par contre vu votre projet vous allez perdre des droits d'aide a la création non négligeable.
    ==> réduction du taux de charge (calculé sur votre CA)
    ==> maintien de votre cotisation ARE ou bien obtention d une capital de départ pouvant etre utile pour démarrer ( pour la pub ou des logiciel ou du matériel ... ) capital versé en 2 fois une fois que vous avez créer.

    dois-je attendre d'être licenciée pour démarrer mon activité AE ou EI (c'est à dire fin de préavis)?
    Pas obligé mais vu ce qui a été répondu juste au dessus est ce judicieux de créer plus rapidement (de l 'ordre d'un mois plus tot a priori ) sachant ce que vous perdez comme avantage.... ca se calcul il n 'y a pas de réponse toute prete

    - dois-je tout de même faire un business plan, étude de marché, etc... alors que j'ai les clients ?
    Ca n 'a jamais été une obligation sauf si vous demander des credits bancaires qui ont besoin de dossier pour juger de l opportunité de vous preter ou non.
    Apres je dirai je vous le conseil, ca vous permet de savoir exactement ce que vous allez gagner pour vivre (pensez au charge d'assurance, cout des fourniture meme minime mais bon, frais de déplacement etc... ) et puis bien sur au paiement du RSI ...
    ca vous permet aussi de bien calculer votre prix de vente et également de faire plusieurs hypothèses.
    Au cours de votre activité vous voyez sio vous vous tenez au niveau des données financière (il y a toujours un écart entre la prévision et la réalité) et vous voyez aussi si vous avez un peu de marge ou pas, si vous pouvez récupérer une grosse dépense sur un autre poste par exemple.
    Si un client arrete son contrat vous voyez tout de suite ce qu il vous faut comme contrat complémentaire etc...

    - concernant la retraite, faut-il prévoir une caisse également ?
    C'est pas une obligation légale mais bon fortement conseillé par contre comme c est pas une obligation vou spouvez prévoir la dépense une fois que vous avez votre clientèle et assurer suffisamment de rentré d'argent mensuelle

    le salaria déguisée:;
    C'est si vous avez un seul client par exemple ou bien que l on puisse établir un lien de subordination entre vous et le client (exemple il vous fixe des heures très précise, vous fait des évaluation de travail ... )
    il y a plusieurs assistante administrative ici, elles pourront vous donner des conseils.
    Par exemple ce qui est simple pour vous c'est de vous faire payer au dossier rendu avec un tarif en fonction du type de dossier et que vous puissiez le faire de chez vous par exemple.

    Voila je laisse d'autre personnes sur les autres questions notamment en ce qui concerne l urssaf car je ne suis pas tres certaine de la réponse.

    bon courage

    Claire Pluviaud
    Aiuto! votre service à domicile
    www.aiuto.fr
    Posté il y a 3 années #
  3. gladysp
    Sandrine, future AE ou EI

    Membre sénior
    France
    Messages: 1,439


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonsoir et bienvenue !

    Ne vous en faites pas, comme le dit Claire, on ne craque pas :)

    Alors :

    - qu'est ce que je risque en m'étant déclarée AE et en étant toujours salariée ? pas d'allocation chômage à l'issue de la procédure de licenciement économique ?

    Je ne sais pas comment cela fonctionne exactement dans cette situation, je laisse les autres répondre

    - dois-je attendre d'être licenciée pour démarrer mon activité AE ou EI (c'est à dire fin de préavis)?

    Je vous le conseille, car vous aurez ainsi droit à l'ACCRE (réduction de charges) et aux dispositions en faveur de la création des chômeurs : Capital ou allocations de complément mensuelles... Ce qui n'est pas négligeable, car même si vous démarrez, un capital de départ ou une allocation qui vous assure de manger tous les mois, c'est tout de même une bonne chose !


    - dois-je tout de même faire un business plan, étude de marché, etc... alors que j'ai les clients ?

    Tout comme Claire, je vous le conseille. Le business plan vous permettra d'une part de savoir où vous mettez les pieds, d'autre part de prendre des contacts avec d'éventuels prospects, et surtout de travailler votre offre (et sans vous en rendre compte, votre discours commercial)

    - concernant l'inscription AE, comment savoir si je dépends de l'URSSAF ou du RSI et combien dois-je prévoir de charges ?

    Cela dépend de la façon dont vous présentez l'activité (conseil juridique = URSSAF libéral, assistance/secrétariat juridique = RSI, artisan)
    Charges en fonction de l'activité, et évidemment de l'ACCRE ou non (donc de la date de démarrage)


    - concernant la retraite, faut-il prévoir une caisse également ?

    C'est mieux, car je doute que nous ayons une retraite ;)


    - j'ai un peu peur de sauter le pas mais à côté de cela, je ne trouve pas d'emploi au même salaire que celui que j'ai actuellement et la seule solution est de faire des mi-temps ou être en AE !

    Tout le monde doute :) Vous êtes à la croisée des chemins, à vous de choisir !

    - Par quoi dois-je commencer ? me renseigner à POLE EMPLOI ? à l'URSSAF ?

    Personnellement je commencerais par le business plan, qui permettra de définir le projet étape par étape, et de faire les recherches dans l'ordre suggéré par l'étude de marché.

    - ai-je intérêt de me déclarer en AE ou plutôt en EI ?
    Je dirais que rien ne vous empêche de démarrer en AE, ce qui a un certain aspect sécurisant, du fait de l'absence de charges en l'absence de CA. Rien ne vous empêche de basculer très vite en EI si tout se passe bien :) L'inverse est plus compliqué !

    - C'est quoi l'impôt libératoire ?
    C'est un impôt forfaitaire sur vos gains. Il se substitue à l'impôt sur le revenu généré par votre CA au titre de vos revenus personnels.

    Il est intéressant si vous êtes imposable sur votre foyer fiscal (il faut inclure les autres déclarants conjoints le cas échéant). Si vous n'êtes pas imposable actuellement, il vaut mieux ne pas le prendre, puisque vous deviendriez alors imposable (et vous auriez pu l'éviter). En tout état de cause, l'intérêt de l'impôt libératoire est fonction de l'évolution de vos revenus, donc il faudrait estimer le CA à partir duquel vous paierez plus d'impôts sur le revenu en déclaration classique qu'en prélèvement libératoire (en gros, quand vous dépasser à titre personnel 1% de votre CA).

    Bon courage à vous, je laisse la parole aux autres :)

    Bonne soirée !

    Gladys

    www.gbs-appeldoffres.fr
    Marchés Publics
    Prise en charge complète ou partielle des candidatures aux appels d'offres, mémoire technique...
    Posté il y a 3 années #
  4. sanfloest

    Membre coutumier
    Messages: 5


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Je vous remercie vivement de vos réponses Claire et Gladys !
    Je n'ai jamais eu de contrat de travail pour commencer donc je ne suis tenue à aucune restriction !
    L'avocat qui m'a demandé de travailler 6 mois en AE me propose un mi-temps à son cabinet tous les jours. Cela va être dur de facturer au dossier !
    Donc, je crois que je vais remettre ce projet à cet été car cela me laissera le temps d'être licenciée, de toucher mes indemnités de licenciement (qui me permettront de tenir quelques mois) et peut être de solliciter les aides et continuer à percevoir le chômage.
    D'où la question suivante : pour pouvoir toucher ces aides et monter mon activité, il ne faut pas que j'accepte le csp au moment de mon licenciement économique mais le chômage normal (ARE)?
    J'ai l'impression qu'en travaillant sur site, comme je souhaite le faire, il y a moins de charge que si on le fait à domicile, mais peut être est-ce une idée ?
    Pour l'impôt libératoire, avec mon mari nous payons des impôts, donc si j'ai bien compris (et ça c'est pas sûr), je dois fixer moi-même un prévisionnel d'impôt sur le revenu (ex : 200 € par mois).
    Je vous souhaite à tous une bonne journée
    Sandrine

    Posté il y a 3 années #
  5. sanfloest

    Membre coutumier
    Messages: 5


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Oups, j'ai oublié de vous saluer, ne m'en veuillez pas j'étais trop contente d'avoir des réponses !
    Bonjour
    Bonne journée

    Posté il y a 3 années #
  6. serge74

    Membre sénior
    Cluses (74, France)
    Messages: 607


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    bonjour,
    pour le prélévement libératoire, il y a un maximum de revenu du foyer fiscal à ne pas dépasser pour pouvoir le choisir. si le plafond est dépassé, alors il n'y a plus de question à se poser.

    Posté il y a 3 années #
  7. Stéphane Pichet
    Sandrine, future AE ou EI

    Membre sénior
    Moisdon-la-Rivière (44, France)
    Messages: 780


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Sandrine et bienvenue,

    Je peux vous répondre sur le régime AE :

    Chaque Auto-Entrepreneur qui développe son activité peut bénéficier :
    - de l’ARCE (Aide à la reprise et à la création d’entreprise) qui se verse sous la forme d’un capital correspondant à la moitié des droits ARE (Aide au retour à l’emploi) restant au jour de la création de l’activité.
    le créateur doit justifier de l’attribution de l’ACCRE (Aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d’entreprise, exonération de charges sociales pendant un an)
    l’ARCE est versée en deux parties : une première moitié lors du démarrage de l’activité, la seconde moitié six mois après

    - ou du cumul de l’ARE, versée par Pôle Emploi aux allocataires avec les rémunérations issues de l’activité indépendante, aux conditions et selon certaines modalités

    Les modalités sont :
    - l’obligation, pour tout demandeur d’emploi souhaitant bénéficier des allocations chômage, d’être à la recherche effective et permanente d’un emploi (article 4 du règlement général de l’assurance chômage).

    - une activité indépendante ne permettant pas la réalisation de cette condition peut mener à l’interruption du versement de l’ARE (évaluation laissée à l’appréciation du conseiller Pôle Emploi).

    Liens :
    Pôle Emploi : devenir AE

    URSSAF : doc AE

    ACCRE

    Bon courage !

    Stéphane Pichet
    Écrivain public – Correcteur – Télésecrétaire
    Web : https://www.myleniumscripta.eu
    Posté il y a 3 années #
  8. sanfloest

    Membre coutumier
    Messages: 5


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    bonjour et merci Serge pour votre réponse !
    déjà que l'on paie assez d'impôt !!!
    Bonne journée

    Posté il y a 3 années #
  9. sanfloest

    Membre coutumier
    Messages: 5


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour, merci Stéphane pour votre réponse.
    Donc, il faut que j'attende d'être licenciée pour mettre tous les œufs dans le même nid !!!
    Bonne journée
    Sandrine

    Posté il y a 3 années #
  10. Stéphane Pichet
    Sandrine, future AE ou EI

    Membre sénior
    Moisdon-la-Rivière (44, France)
    Messages: 780


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Sandrine,

    Merci à vous.

    Si vous voulez bénéficier de l'ARCE, vous devrez, en effet, attendre d'être licenciée.

    Bonne fin de journée

    Posté il y a 3 années #

Fil RSS de ce sujet.

Ecrire une réponse

Vous devez être connecté pour poster.