Création entreprise | Auto-Entrepreneur | Entrepreneuriat | Conseils entrepreneurs et conseils créateurs entreprise

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur & forum création d'entreprise

Le forum de référence des Entrepreneurs et Auto-Entrepreneurs pour discuter, échanger, apprendre et partager ses meilleurs conseils !

Créateurs d'entreprise, entrepreneurs, passionnés d'entrepreneuriat,

Participez maintenant au forum Entreprise & Entrepreneurs !

Inscrivez-vous gratuitement, présentez-vous et participez aux discussions !

Ce qui vous attend sur le forum Entreprise & forum Entrepreneur :


» Cliquez-ici pour vous inscrire ».

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur, forum création d'entreprise, forum auto-entrepreneur » L'entreprise au quotidien : conseils et problèmes » Salaires des deux co-dirigeants : problème épineux....

Salaires des deux co-dirigeants : problème épineux....

  • Lancé il y a 8 années par Sebastien
  • Thèmes : salaire, dirigeant, co-dirigeant, salaire dirigeant, salaire co-dirigeant
  • Dernière réponse par

  • »
  1. Sebastien

    Nouveau Membre
    Messages: 2


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,

    Jeune PME lancée en 2009 par de jeunes entrepreneurs (amis à la base et encore aujourd'hui ;-) ), la question des salaires des dirigeants qui avaient été repoussée se posent désormais à élucider.
    Nous sommes tous les deux co-dirigeants de la SAS avec 50.5% pour le Président (lui) et 49.5% pour le Directeur Général (moi).
    - Le Président (lui) apporte toute la partie savoir-faire & inspiration dans la création des produits textiles que nous produisons. Il a fait des études de graphisme dans une école de communication visuelle et est le fondateur du produit de base initiale. Son salaire net avant la SAS était de l'ordre de 2k€/mois
    - Le Directeur Général (moi) apporte toute la partie gestion, commercial, comptabilité, marketing et stratégie de la marque. Je suis ingénieur d'une grande école d'ingénieur généraliste avec une double-formation en Mastère Spécialisé d'une grande école de commerce. Son salaire net avant la SAS était de 4k€/mois

    Bien que les dividendes vont constituer une rémunération sur le 'long terme' pour le temps, l'énergie que nous investissons dans l'entreprise, il faut aussi penser à ce payer de manière mensuelle (ça fera du bien aux finances ;-) mais surtout ça valorise aussi la valeur ajoutée des deux associés dans la société. Clairement à l'heure d'aujourd'hui le "tour de bras" pour faire avancer la société au quotidien n'est pas le même donné par l'un ou par l'autre.

    Je serai partant pour baser la valeur ajoutée au pro-rata de nos salaires d'avant la SAS, c'est ce qui me semblerait le plus rationnel... mais la solution peut ne pas satisfaire mon associé...

    C'est un problème épineux, qui pour le moment n'a pas trouvé de solution dans les différents débats des cercles personnels. Certains dirigeants se trouvent-ils dans le même cas ? Auriez-vous des conseils par rapport à ca ?

    Merci beaucoup

    Posté il y a 8 années #
  2. Pierre Maurin
    Salaires des deux co-dirigeants : problème épineux....

    Membre sénior
    Colmar (68, France)
    Messages: 896


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Sébastien,

    vous avez effectivement raison, c'est un problème "épineux". D'où l'importance d'ailleurs de prévoir cet aspect avant la création. Cela permet d'éviter des mésententes par la suite, qui peuvent s'avèrer fatales pour l'entreprise.

    Pour répondre plus précisément à votre problématique, il serait peut-être plus juste de tenir compte de deux paramètres distincts :
    - le salaire mensuel moyen pratiqué dans les petites entreprises du secteur textile (en analysant par exemple les statistiques sur les salaires réalisées par l'Apec, Newzy, Adecco Cadres ou Expectra, qui sont souvent réalisés par secteur d'activité) ;
    - le montant actuellement disponible pour vous rémunérer de manière mensuelle.

    Une fois ces deux critères établis, vous pouvez réaliser une répartition de la somme disponible (pour payer vos deux salaires mensuels) au prorata du salaire moyen pratiqué dans votre secteur.

    A mon sens, cette méthode est plus juste, dans la mesure où elle tient mieux compte de la valeur ajputée créée par chacun d'entre-vous pour votre entreprise.
    Alors qu'à l'inverse, calculer votre salaire en fonction de ce que vous gagniez avant, vous met dans une situation où vous risquez de comparer des choses peu comparables.
    En effet, l'ancienneté de votre ancien employeur est sûrement très différente de celle de votre entreprise actuelle. Idem pour la taille de l'entreprise, leur niveau de rentabilité respectif, leur secteur d'activité, l'ancienneté ou historique de chacune d'entre-elles, etc.
    Cela étant dit, ce n'est qu'une proposition parmi d'autres, et mon avis n'engage que moi.

    En espérant que ces éléments vous aiderons néanmoins dans votre réflexion "épineuse", je vous souhaite bonne chance pour la suite.

    Bien cordialement,

    Pierre

    PM Conseils
    Conseil & formation sur-mesure en gestion financière pour TPE/PME
    www.pmconseils.sitew.com
    Posté il y a 8 années #
  3. Gautier Girard
    Salaires des deux co-dirigeants : problème épineux....

    Fondateur du forum
    Cholet (49, France)
    Messages: 13,941


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Sébastien et Pierre,

    Vous êtes le bienvenu sur le forum Sébastien. J'éspère que cette discussion aidera à y voir plus clair!

    Cette question des rémunérations entre associés se pose toujours à un moment ou un autre. Aussi, mieux vaut la traiter le plus rapidement possible.

    Je suis très d'accord avec les bons conseils de Pierre à ce sujet. Les niveaux de salaires précédents sont peu comparables avec la situation actuelle.

    Je lis que vous vous occupez de la partie commerciale, et je crois lire aussi une certaine frustration via votre propos sur la différence de "tours de bras" quotidiens.

    D'une manière générale, il faut quand même rappeler que sans client (sans chiffre d'affaires), il est impossible de payer les salaires.

    C'est peut-être un domaine qui pourrait justifier une augmentation de votre salaire par rapport à celui de votre ami.

    Il n'est ainsi pas rare que le commercial gagne plus que le directeur, et cela me paraît tout à fait logique. Mais vous le savez très bien. ;-)

    Je ne sais pas ce qu'en pense Pierre mais pour tenir compte de votre effort, une solution pourrait être d'ajouter un critère de performance commerciale ?

    Et une façon de sécuriser votre ami est de vous mettre à l'épreuve en baissant votre salaire de base si vous n'atteignez pas un seuil (en%) du CA mensuel moyen des 3 derniers mois.

    Ce qui pourrait faire :

    Salaire minoré si CA du mois est inférieur à 75% du CA mensuel moyen des 3 derniers mois
    Salaire identique si CA du mois entre 90% et 110% du CA mensuel moyen des 3 derniers mois
    Salaire majoré de X% si CA du mois > 110% du CA mensuel moyen des 3 derniers mois
    Salaire majoré de XY% si CA du mois > 1x0% du CA mensuel moyen des 3 derniers mois

    Il faudrait voir la forme de rémunération exacte que cela peut prendre et aussi adapter à votre entreprise, les variations de votre CA, etc. je vous donne simplement une idée.

    Reste aussi que cela ne doit pas vous mettre une pression supplémentaire...

    Peut-être que votre ami serait ainsi d'accord si vous évitez la 1ère ligne (minoration du salaire) pour ne garder que les accélérateurs relatifs à la performance commerciale.

    Voilà, c'est une idée parmi d'autres...

    A vous lire,

    Gautier Girard
    - Rédacteur en chef de Gautier-Girard.com
    - Dirigeant de la société Edissio
    Posté il y a 8 années #
  4. Stéphanie Gillotin

    Membre habitué
    Messages: 79


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonsoir,

    Je suis d'accord avec Pierre et Gautier...On ne peut comparer votre ancienne sitaution avec celle actuelle.

    De mon côté j'aurais tendance à vous poser la problématique autrement : Vous êtes une jeune entreprise ; il ne faut donc pas escompter sur vos dividendes pour rallier des revenus supplémentaires au départ... pensez que vous aurez besoin de trésorerie et d'un fond propre pour réinvestir.

    Vos risques et investissements sont quasi à l'identique : je comprendrais que le Président refuse une majoration sur votre salaire, vos compétences sont complémentaires, et bien que le côté commercial permet de créer le fond de l'exploitation, le coté création permet de le valoriser.

    J'aurais plutôt tendance à jouer la prudence : faire des sacrifices côté perso, quitte à prevoir (si ce n'est déjà le cas) dans vos statuts des intérêts sur le blocage de vos "deniers"...

    Bien à vous

    Posté il y a 8 années #
  5. Sebastien

    Nouveau Membre
    Messages: 2


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonsoir,

    Merci à vous trois pour vos conseils avisés... et oui je suis d'accord avec vous sans réserve sur le fait qu'on ne peut pas comparer l'"avant" pour évaluer les salaires de maintenant.

    J'en reviendrasi néanmoins sur la définition de la valeur ajoutée d'une ressource humaine en entreprise.. travailler dans le but de faire fructifier une entreprise est récompenser par les dividendes... travailler pour faire avancer l'entreprise est selon moi récompensé par le salaire.
    Reste à savoir si la création de produits permet davantage de faire avancer l'entreprise que le tour de bras du gestionnaire... Et inversement, la vision long terme du gestionnaire permet-elle de réelement faire croître l'entreprise sans l'assurance d'un bon produit qui marche... le serpent se mord la queue !

    L'idée de valorisation du salaire me parait pertinente et applicable pour un commercial qui peut facilement être challengé sur le chiffre de ces ventes... Mais dans le cas présent, comment valoriser la valeur ajoutée apportée par la gestion du marketing, de la stratégie, de la gestion des stocks, de la comptabilité et autre business development permanent... la structuration et le bon pilotage de l'entreprise ne se traduit pas forcement par une envolée du CA, du moins pas visible tout de suite...

    Je dois vous avouer un élement de contexte, les status de P et de DG ont volontairement rendu la part belle à l'initiative fondatrice de l'entreprise sans prendre en compte les rôles futurs de chacun des associés. Ca a du sens, mais cela aurait peut-etre préféré une approche plus anticipée du problème...

    Une idée qui j'avancerai serait de jouer davantage sur le levier actions (long terme) vs salaires (immédiat) afin de mieux "valoriser" les préoccupations quotidiennes du gestionnaire ainsi que les préoccupations "durables - long terme" de la création... qu'en pensez-vous ?

    Bien à vous,

    Posté il y a 8 années #
  6. François
    Salaires des deux co-dirigeants : problème épineux....

    Serial Entrepreneur
    Reignac sur Indre (37, France)
    Messages: 5,879


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour à tous,

    Je ne sais pas répondre à ce type de problème (très épineux comme l'a souligné Pierre...) mais voulait apporter un témoignage sur une situation ressemblant à la vôtre. C'était il y a une quinzaine d'années, dans la boîte où je travaillais deux techniciens chevronnés se sont mis à leur compte ensemble en créant une SARL: l'un était très bon commercial et rapportait les affaires, l'autre était un excellent gestionnaire. Leur affaire marchait très bien, notamment grâce à cette complémentarité, jusqu'au jour où ils se sont fâchés: le commercial réclamait d'une année sur l'autre un meilleur revenu, estimant faire tourner la boîte, l'autre limitant les dépenses salariales et faisant en sorte qu'il y ait des bénéfices à se partager. Au bout de 3-4 ans ils se sont séparés, chacun créant alors sa propre activité, nettement plus bancale. Le gestionnaire s'en est sorti le mieux (en fait le vrai patron c'était lui, contrairement à ce qu'on pouvait imaginer), le commercial a réintégré une boîte comme salarié au bout de 2 ans.

    Dans votre cas, Sébastien, il faudrait peut-être essayer de se placer dans la configuration où l'un d'entre vous quitterait l'entreprise. Que se passerait-il ? Trouverez vous facilement quelqu'un pour remplacer le savoir-faire de votre ami. Et inversement, votre ami peut-il s'en sortir tout seul ? Si vous arrivez à admettre que l'un ne peut rien sans l'autre alors il faut vous rémunérer de la même manière, sinon c'est le clash assuré au bout de peu de temps ;-)

    Le salaire n'est pas fait pour récompenser telle ou telle tâche plus ou moins valorisante, mais il est le barème d'une règle incontournable: celle de l'offre et de la demande. Enfin, en tout cas c'est comme ça que je vois les choses.

    Cordialement

    François

    Posté il y a 8 années #
  7. Gautier Girard
    Salaires des deux co-dirigeants : problème épineux....

    Fondateur du forum
    Cholet (49, France)
    Messages: 13,941


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,

    Sébastien, je repassais sur cette discussion et me demandais quel est le statut de votre réflexion, voire votre décision, sur ce problème de salaire entre co-dirigeants ?

    Cela m'intéresserais bien de savoir ce que vous avez décidé après réflexion.

    A vous lire !

    Posté il y a 8 années #
  8. Anonyme

    Pas enregistré
    Messages: 6


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour à la liste de contributeurs,

    Je repensais à ce sujet que j'avais ouvert à l'époque pour prendre des conseils. A l'heure d'aujourd'hui j'ai quitté la société en question, pour des divergences d'ambitions avec mon associé. Bien que la rapidité d'exécution soit un point visible de discordance au quotidien, le problème de la valorisation des compétences de chacun qui n'a pas été réglé ensemble a clairement été le déclencheur de mon départ.
    Aujourd'hui, en bon sérial entrepreneur, je suis sur d'autres projets en cours de création d'entreprise.

    Ce sujet m'intéresse car pas solvable sans réflexion (ce qui force mon esprit d'ingénieur a allé cherché une réponse plus loin..). En effet j'apprécie la réponse de Pierre - consultant en contrôle de gestion - qui avait répondu au message d'Antoine.
    'En ce qui concerne vos futurs salaires, il n’y a pas a priori de lien évident entre le % de parts sociales détenu et la valeur de votre travail dans l’entreprise.
    Il est à mon sens plus juste et plus prudent de s’appuyer sur une rémunération réellement représentative de vos principales tâches dans l’entreprise et de la valeur ajoutée apportée par ces dernières à l’entreprise et à ses futurs clients.'
    Il faut donc pousser la réflexion par rapport à la valeur ajoutée à l'entreprise.

    Mon actualité de nouvelle création d'entreprise me pousse à continuer la réflexion, avec des éléments nouveaux cette fois. Je suggère de proposer un nouveau sujet de forum à propos de l'égalité légitime - ou non de co-fondateurs.

    A vous y retrouver,

    Sébastien

    Posté il y a 8 années #

Fil RSS de ce sujet.

Ecrire une réponse

Vous devez être connecté pour poster.