Création entreprise | Auto-Entrepreneur | Entrepreneuriat | Conseils entrepreneurs et conseils créateurs entreprise

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur & forum création d'entreprise

Le forum de référence des Entrepreneurs et Auto-Entrepreneurs pour discuter, échanger, apprendre et partager ses meilleurs conseils !

Créateurs d'entreprise, entrepreneurs, passionnés d'entrepreneuriat,

Participez maintenant au forum Entreprise & Entrepreneurs !

Inscrivez-vous gratuitement, présentez-vous et participez aux discussions !

Ce qui vous attend sur le forum Entreprise & forum Entrepreneur :


» Cliquez-ici pour vous inscrire ».

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur, forum création d'entreprise, forum auto-entrepreneur » Le café des dirigeants » Quel est votre regard sur l'échec et la Résilience entrepreneuriale ?

Quel est votre regard sur l'échec et la Résilience entrepreneuriale ?

  • Lancé il y a 3 années par Philippe Drogrey
  • Thèmes : échec, faillite, procédures collectives, rebond, résillience
  • Dernière réponse par Sylvie

  • »
  1. Philippe Drogrey
    Quel est votre regard sur l'échec et la Résilience entrepreneuriale ?

    Membre coutumier
    ROCHE LEZ BEAUPRE (25, France)
    Messages: 10


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour à tous,

    Nouveau sur le site j'apporte ici ma modeste contribution.

    La vie de l'entrepreneur n'est pas un long fleuve tranquille et encore moins quand il est confronté à la faillite. C'est un véritable traumatisme, sentiment de honte, d'incapacité, de solitude etc...

    En France la vision de l'échec est encore un tabou contrairement à la culture anglo-saxone qui la valorise "fail better, fail intelligently" (échouer mieux, échouer intelligemment).

    Lorsque nous entreprenons, l'enthousiasme nous pousse et nous ne pensons pas à la chute. Cependant si nous y étions confronté, comment réagirions-nous ? Comment rebondirions-nous ? Quel ressenti avons-nous face à l'échec ? Vers qui et comment être accompagné ?

    Connaissez-vous et que pensez-vous du "portail du rebond" regroupant les associations Re-créer, SOS entrepreneurs, Second souffle et 60 000 rebonds?

    Très bonne journée à tous
    Philippe DROGREY

    Posté il y a 3 années #
  2. Celine Lieffroy
    Quel est votre regard sur l'échec et la Résilience entrepreneuriale ?

    Membre sénior
    La Roche-aux-Fées (35, France)
    Messages: 3,084


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Personnellement, après mon dépôt de bilan, j’avais adhéré à l’association Re créer, et cela ne m’a rien apporté. Je recevais leur lettre d’information et c’est tout.

    Je ne sais pas si l’échec est si stigmatisé en France, en tout cas autant qu’on le dit.
    En revanche, c’est vrai qu’on en parle assez peu, mais il est aussi normal de préférer partager ses retours d’expériences positifs que négatifs…

    Posté il y a 3 années #
  3. Philippe Drogrey
    Quel est votre regard sur l'échec et la Résilience entrepreneuriale ?

    Membre coutumier
    ROCHE LEZ BEAUPRE (25, France)
    Messages: 10


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Merci Céline pour votre retour.

    Vous écrivez que l'association ne vous a rien apporté.
    A l'époque quel soutien auriez-vous souhaité ?

    Sans vouloir être curieux, ni indélicat car comme vous le dites il est de bon ton de partager ses réussites plutôt que ses échecs cependant votre regard peut être d'une grande utilité : je m'explique.

    Je suis accompagnateur de la conduite de changement des entreprises.
    Mon activité se développe autour de deux axes.

    Le premier en abordant d'un aspect humain la performance de l'entreprise par le leadership et le courage entrepreneurial du dirigeant, mais également par des managers porteurs de sens au travail.

    Le second un accompagnement opérationnel tant humain qu'économique de chefs d'entreprises en difficulté pour les conduire vers le rebond.
    Pour pouvoir traiter et comprendre ce sujet il faut l'avoir vécu, et j'en ai fait l'expérience en temps que comptable en PME. Par mes actions j'ai encouragé le dirigeant pour lui permettre de trouver les leviers pour rebondir. De cette expérimentation j'en retiens l'opportunité d'entreprendre avec plus de force et de maturité.
    Aujourd'hui entrepreneur à mon tour, j'apporte mes compétences et en même temps pour être encore plus efficace pour mes clients, un retour d'expérience d'autres dirigeants qui ont failli peut être d'une grande utilité pour se reconstruire.

    Très bonne journée

    Posté il y a 3 années #
  4. Celine Lieffroy
    Quel est votre regard sur l'échec et la Résilience entrepreneuriale ?

    Membre sénior
    La Roche-aux-Fées (35, France)
    Messages: 3,084


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    J’aurais souhaité surtout des rencontres, voire effectivement un accompagnement pour m’informer des dispositifs existants. Mais ne serait-ce que du partage d’expérience aurait été beaucoup. On se sent évidemment très seul dans ces moments-là, et très angoissé également par l’avenir.
    Après, une fois réglés les problèmes juridiques et financiers, il faut encore remettre le pied à l’étrier, là aussi un réseau peut aider…

    Posté il y a 3 années #
  5. Philippe Drogrey
    Quel est votre regard sur l'échec et la Résilience entrepreneuriale ?

    Membre coutumier
    ROCHE LEZ BEAUPRE (25, France)
    Messages: 10


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Entièrement d'accord avec vous Céline.
    Pour remettre le pied à l'étrier, vous évoquer l'appui d'un réseau, certes c'est important.
    De même il est nécessaire de prendre le temps pour comprendre ce qui n'a pas fonctionné, apprendre de son erreur, reprendre confiance en soi pour accepter le traumatisme et rebondir sur un nouveau projet, grandi de son expérience.

    Posté il y a 3 années #
  6. Loic Plantade

    Membre sénior
    Paris (75, France)
    Messages: 689


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,
    Pour la stigmatisation du dépôt de bilan je trouve qu'en France ce n'est pas plus qu'ailleurs.

    Par contre un chef d'entreprise peut le vivre tellement mal qu'il le stigmatise lui-même.

    Pour avoir vécu ceci également, les challenges sont à mon avis dans cet ordre:
    1. problème financiers personnels (comment je fais vivre ma famille maintenant? comment je sauve les meubles?)
    2. qu'est-ce qui va me tomber sur le coin du nez demain
    3. qui croit encore en moi autour de moi?
    4. quelle solution immédiate et sans risque je peux apporter à ces problèmes (salariat souvent, entretenir une attitude tournée vers ce qui s'améliore même si c'est rien à comparé de la situation)
    5. Comment négocier les échelonnements des cautions personnelles éventuelles pour ne pas être anéanti, gérer les saisies personnelles etc.
    6. Retrouver une stabilité même minime
    7. Evaluer ce qui s'est passé et comment on en est arrivé là
    8. Evaluer l'ampleur du problème présent
    9. utiliser l'expérience passée, notamment la connaissance des raisons de l'échec pour trouver la solution qui va résoudre le problème présent avec l'ordre de grandeur correct (si vous devez 100.000 euros, prendre un boulot au smic n'est pas l'ordre de grandeur qui permet de se sortir de l'esclavage d'une telle dette)

    Les points où l'accompagnement est possible sont les points 4 (sans forcer car dans les premières étapes on est fragile), 5 (bien gérée cette étape peut redonner espoir), 8 et 9.

    Pour les autres points, à mon avis la personne doit le faire sans influence externe. Un accompagnement réel pour recréer et rebondir est à mon avis impossible avant le point 6.

    J'ajouterai également un point 0. S'assurer que mes salariés vont s'en sortir correctement.
    Sur ce point 0 un accompagnement serait utile pour les personnes qui y sont sensibles.

    Personnellement je n'aime pas trop ces réseaux, je trouve qu'il y a trop de blabla, trop d'intervenant, et du blabla il y en a partout autour d'un chef d'entreprise qui fait face à la liquidation pour cessation de paiement. Une aide véritable doit être ou mener à des actions réelles qui changent la situation. Le moral ne change que lorsque des actions positives se produisent et sont reconnues comme des progrès.
    Dire à quelqu'un qui vient de se faire écraser que tout va bien se passer n'est pas très utile et remue le couteau dans la plaie.

    Un chef d'entreprise qui vient vous assister dans la négotiation à la banque de votre dette est une aide opérationnelle. Une personne qui vous envoie des annonces qu'il pense correspondre à votre profil professionnel si vous avez décidez de prendre un travail salarié est une aide efficace. Avoir une personne proche de soi qui n'a pas l'attitude de compassion mais qui "énergise" vos pensées en mettant en évidence toutes les choses positives que vous accomplissez sans vous apercevoir du chemin que vous parcourez serait une aide d'une extrême efficacité.

    Comme tout ceci est vécu de manières différentes par les gens, la meilleure manière d'aider consiste à demander directement à l'intéressé: si je voulais vous aider, que devrais-je faire?

    Loic

    Posté il y a 3 années #
  7. Philippe Drogrey
    Quel est votre regard sur l'échec et la Résilience entrepreneuriale ?

    Membre coutumier
    ROCHE LEZ BEAUPRE (25, France)
    Messages: 10


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Loïc,

    Tout d'abord merci pour votre retour d'expérience et votre présentation structurée.

    J'en partage l'intégralité et c'est bien de cette manière que j'envisage mon travail d'accompagnement.

    Comme vous avez pu le lire dans une de mes réponses faite à Céline, j'ai vécu l'expérience du redressement judiciaire (épreuve certes moins douloureuse que la liquidation) lorsque j'étais comptable salarié d'une PME de 17 salariés. J'ai pu m'apercevoir du manque d'outils pragmatiques lorsque le chef d'entreprise ainsi que sa structure rencontrent les difficultés. J'ai accompagné le chef d'entreprise tant humainement qu'économiquement.
    Par mes actions le dirigeant a pu trouver les leviers pour rebondir.

    Aujourd'hui entrepreneur, je propose un accompagnement différent mêlant une expérience technique de terrain, et une approche humaine par le biais du coaching.

    Pour mieux centrer mon activité et répondre le plus efficacement aux besoins de mes clients puis-je me permettre de vous poser quelques questions ?

    1 Auriez-vous été intéressé par une prestation identique, et par quel moyen vous auriez été informé de son existence ?
    2 A partir de quel moment vous y auriez eu recours ?
    3 Est-ce que la notion de prestation payante aurait été un frein pour vous ? Si non quel est le prix et le délai de règlement que vous auriez accepté ?

    Je vous remercie par avance pour votre aide et je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d'année.

    Philippe

    Posté il y a 3 années #
  8. Celine Lieffroy
    Quel est votre regard sur l'échec et la Résilience entrepreneuriale ?

    Membre sénior
    La Roche-aux-Fées (35, France)
    Messages: 3,084


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    J’avais oublié de préciser pour ma part que les forums m’avaient été d’un grand secours, aussi bien sur la partie juridique que financières (dossier de surendettement). En plus d’un soutien moral et du partage d’expérience d’autres entrepreneurs qui étaient passés par là.

    Pour ma part, ma priorité était 1° financière (parer au plus pressé et éviter que les huissiers ne cassent ma porte, car tout va très vite), 2° retrouver un travail « alimentaire » rapidement, 3° reconstruire un projet… car la vie continue.

    Grâce au forum dont je parlais, j’ai su très vite que la solution pour moi était la banque de France. Heureusement sur Paris, les choses vont assez vite et mes créanciers en ont été instruits rapidement ce qui a stoppé toutes poursuites.

    J’ai retrouvé un CDD alimentaire de 6 mois comme salariée, ce qui m’a permis de trouver mon projet suivant, avec à la clé une période de 6 mois de chômage indemnisé le temps de pouvoir me payer.

    Est-ce que la notion de prestation payante aurait été un frein pour vous ?

    Oui, bien sûr, cela aurait été un frein pour moi. D’autant que le reste à vivre que m’a finalement laissé la Banque de France ne m’aurait pas permis de faire appel à un prestataire.

    Posté il y a 3 années #
  9. Philippe Drogrey
    Quel est votre regard sur l'échec et la Résilience entrepreneuriale ?

    Membre coutumier
    ROCHE LEZ BEAUPRE (25, France)
    Messages: 10


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Merci Céline pour votre retour.

    Je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d'année

    Philippe

    Posté il y a 3 années #
  10. Loic Plantade

    Membre sénior
    Paris (75, France)
    Messages: 689


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,
    Pour répondre à vos questions:

    1. Le service qui m'aurait intéressé est contenu dans la dernière réponse de Céline, on cherche des infos valides pour éviter la catastrophe.


    J’avais oublié de préciser pour ma part que les forums m’avaient été d’un grand secours, aussi bien sur la partie juridique que financières (dossier de surendettement). En plus d’un soutien moral et du partage d’expérience d’autres entrepreneurs qui étaient passés par là.

    Comment savoir que le service existe ? Lorsque l'on fait un dépôt de bilan, on cherche comment le faire et ce qui se passe, c'est à ce moment là qu'il faut le vendre votre service, la boite n'a pas encore fermé, il y a peut-être même encore un peu de cash sur les comptes, et un conseil en entreprise dans ces moments là est légitime.

    Dès que les choses s'enclenchent, vous ne pourrez plus rien vendre.

    Moi aussi à un moment donné j'ai fait un peu de conseil pour des entreprises en difficultés, on est finalement rarement bien payé, même lorsque l'entreprise redémarre plus tard.

    Dans ce qui suit un dépôt de bilan on ne fera pas appel à un conseil, on serre tellement toutes les vis financières que même avec un délai de paiement c'est juste une dette supplémentaire là où il semble y en avoir déjà tellement.

    Pour votre question 3, la seule option que vous ayez à mon avis est le prépaiement du service alors que le dépôt n'est pas fait, faites vous payer par la société, pas par le dirigeant.

    Votre axe commercial doit proposer de prendre les bonnes décisions et de préparer le raz de marée des créanciers qui vont tous se réveiller en même temps, sans parler du gel des comptes etc.
    De plus faire payer la personne une fois qu'il n'a plus d'entreprise lui coûte vraiment cher. La plupart du temps ses revenus sont des revenus salariés sur lesquels il paie des charges sociales, des impôts parfois et on rajoute encore la TVA. Vraiment pas le bon plan.

    Loic

    Posté il y a 3 années #
  11. Philippe Drogrey
    Quel est votre regard sur l'échec et la Résilience entrepreneuriale ?

    Membre coutumier
    ROCHE LEZ BEAUPRE (25, France)
    Messages: 10


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Merci Loïc pour votre retour et votre partage d'expérience.

    Je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d'année

    Philippe

    Posté il y a 3 années #
  12. Loic Plantade

    Membre sénior
    Paris (75, France)
    Messages: 689


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Merci, et très bonne année 2016.

    Posté il y a 3 années #
  13. Liliana
    Quel est votre regard sur l'échec et la Résilience entrepreneuriale ?

    Membre passionné
    Messages: 488


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,
    Il est vrai que lorsque démarre en affaire, on a l'impression d'être seule au monde. J'imagine que lorsque les choses vont moin bien, ce type de service peut être bénéfique afin d'avoir un regard neuf et objectif sur la faisabilité du projet en cours. Est-ce un service qui coûte de l'argent?

    Merci

    Liliana

    Posté il y a 3 années #
  14. Sylvie

    Membre habitué
    Saint Valéry-en-Caux (76, France)
    Messages: 42


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,

    C'est un sujet intéressant et qui montre les étapes essentielles pour mener à bien sa réflexion, d'autant que dans une situation disons-le de détresse ou grande inquiétude, on ne se pose pas assez.
    De mon côté, j'essaie de trouver d'autres moyens de développement, pour éviter une situation critique.
    J'ai travaillé à l'étranger et d'après ce que j'ai vu, les mentalités sont plutôt différentes : oser se lancer est bien vu, et même si l'entreprise n'a pas été un succès, c'est perçu comme une bonne expérience.
    Comme Céline, je cherche des appuis sur des forums.
    Bonne journée

    CAVE & buffet - l'apéritif gourmand de nos régions
    http://www.cavebuffet.com
    Posté il y a 3 années #

Fil RSS de ce sujet.

Ecrire une réponse

Vous devez être connecté pour poster.