Création entreprise | Auto-Entrepreneur | Entrepreneuriat | Conseils entrepreneurs et conseils créateurs entreprise

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur & forum création d'entreprise

Le forum de référence des Entrepreneurs et Auto-Entrepreneurs pour discuter, échanger, apprendre et partager ses meilleurs conseils !

Créateurs d'entreprise, entrepreneurs, passionnés d'entrepreneuriat,

Participez maintenant au forum Entreprise & Entrepreneurs !

Inscrivez-vous gratuitement, présentez-vous et participez aux discussions !

Ce qui vous attend sur le forum Entreprise & forum Entrepreneur :


» Cliquez-ici pour vous inscrire ».

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur, forum création d'entreprise, forum auto-entrepreneur » Le café des dirigeants » Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

  • Lancé il y a 9 années par Fredo
  • Thèmes : rémunération, salaire, entrepreneur, sacrifices, démarrage entreprise
  • Dernière réponse par le libanais

  • »
  1. JPDieu

    Membre passionné
    France
    Messages: 105


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    File extremement intéressante.A tout point de vue.J'aimerais développer les questions financières,notamment de démarrage.

    Ca recoupe très fidèlement ce que je vois lors d'entretien avec mes clients,qui comme vous se sont lancés en autoentrepreneur,ou qui ont monté leur projet.
    Moi je suis la vilain banquier qui refuse de prêter des sous,ou celui qui les prête,et qui permet de démarrer.On se rencontrera en moyenne 4 fois avant que vous vous lanciez réellement.
    Au départ en moyenne,les projets que j'ai pu accompagner ont tous quelques points communs;

    -Une motivation sans faille.Rien de mieux que quelqu'un qui est "condamné" à réussir.Il faut que le porteur se sorte les tripes,et que ça se voitInversement le fils à papa qui se lance sans réel risque,je me méfie un poil,mais comme en général,les reins sont solides financièrement...ça passe.

    -Une préparation sans faille et VISIBLE;
    certains semblent réaliser au moment de venir solliciter un prêt qu'il y aura des charges,des contraintes horaires etc...
    Vous avez bien préparés votre dossier? montrez le! mettez en avant certains signaux pertinents de rentabilité,montrez que la partie compta,même si ce n'est pas rayon,va être suivi!.
    J'ajouterais que l'entretien avec votre banquier se prépare aussi.Je reçois des gens qui sont parfois curieux.On ne vient pas au rdv en jogging,négligé,mal rasé/pas maquillé,pour ouvrir un magasin d'esthétique ou un magasin de vêtements.Ne croyez pas que je sois accro à l'apparence(je ne porte pas de cravate par exemple),mais il y a un minimum.

    -une rentabilité quasi certaine.
    Faites un prévisionnel,même si vous êtes sur une niche.Il ne sera peut être pas hyper réaliste,mais il présente un avantage certain pour le banquier.Il est validé par un comptable.Ca peut lui servir de "garde fou",en se disant que quelqu'un avant lui a validé le projet économiquement.Même si on sait bien qu'un comptable est au service de ses clients et met ce qu'il veut dans le prévi..
    Soyez réalistes,ne gonflez pas votre bilan en vous disant "ça sera mieux".Exagéré,la confiance ne sera pas là...et ça ne passera pas.C'est une fausse bonne idée.Mieux vaut faire preuve de prudence,afficher ses doutes,que vouloir épater la galerie sur papier glacé...

    -Il faut un apport.
    Je sais c'est pénible,bien souvent c'est difficile.Même modique,il faut un apport.
    Faites le tour des aides,de la famille,votre épargne bien sûr.ne demandez pas à une banque de mettre 100% sur la table.Si vous n'avez rien à apporter,malheureusement ça sera réciproque.L'idéal,c'est dans les 20/30% selon l'activité,mais sur une bar/restau,je monterais à 50%...inversement sur une prof lib à domicile,on peut se contenter de 5/10%.
    Je vous ai dis qu'il fallait un apport?

    Concernant les rémunérations; en moyenne les gens demandent à emprunter 6 mois de fonds de roulement.Pour moi c'est là que l'apport intervient,il finance ceci.
    Si on le finance 6 mois est un MINIMU,sauf lettres d'intentions,pré contrats en pagaille et certitude rentrer du "cash" très rapidement.
    En moyenne un auto entrepreneur va se "payer" sur la bête,en retirant très peu.
    Je suis dans l'est de la france,dans un coin perdu,et je dirais qu'en moyenne,les AE se payent autour de 300€/mois en moyenne.Oui pas plus.
    la moitié ne se payera jamais,et échouera avant même le premier anniversaire.
    certains se rendent compte que leur activité ne leur plait pas,ou n'est pas rentable.

    Concernant l'activité choisie,chacun est libre,l'AE permet de tester un marché en douceur...mais n'est clairement pas adapté pour une durée longue et pérenne.
    Il y a énormément de gens qui se mettent à tort en AE.

    -Soit parce qu'un autre statut leur conviendrait sans doute mieux,je les oriente...mais ne décide pas à leur place.

    -Soit parce que l'activité ne sera JAMAIS rentable,en tout cas sur mon secteur(la jura).
    En vrac;
    -vente de bijoux fantaisie(achat en volume à taiwan,revente sur E-bay)
    -courses à domiciles
    -fabrication artisanale puis vente de bières par internet
    -idem sur les confitures,les jus de fruits, la confectiond e doudous personnalisés...
    -nettoyage de voitures à domiciles.

    Tout ça n'a pas marché,mais cela peut ne pas être vrai selon le secteur,et/ou la personne aux manettes...

    Bon courage à tous en tout cas.Personnelement j'ai renoncé à mon idée,pour le moment.

    Posté il y a 9 années #
  2. Gautier Girard
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Fondateur du forum
    Cholet (49, France)
    Messages: 13,941


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour JPDieu,

    Merci pour votre retour d'expérience qui m'a beaucoup intéressé.

    A vous lire,

    Gautier Girard
    - Rédacteur en chef de Gautier-Girard.com
    - Dirigeant de la société Edissio
    Posté il y a 9 années #
  3. JPDieu

    Membre passionné
    France
    Messages: 105


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    "Merci pour votre retour d'expérience qui m'a beaucoup intéressé."

    De rien,mais pas évident pour moi d'être sérieux sans être cassant.
    J'ai mes habitudes sur d'autres forums ou c'est beaucoup plus "hard" dans le discours.
    Il faut que je m'adapte.

    Posté il y a 9 années #
  4. Gilles

    Membre sénior
    Messages: 509


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    JPDieu > -Soit parce que l'activité ne sera JAMAIS rentable,en tout cas sur mon secteur(la jura). En vrac;

    Il serait intéressant d'étudier quelles activités sont adaptées pour se lancer seul, en AE.

    D'ailleurs, quelqu'un a-t-il assisté à la conférence "Les meileurs créneaux pour se lancer en auto-entrepreneur" au Salon des micro-entreprises au Palais des Congrès hier?

    Posté il y a 9 années #
  5. Lisag
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Membre sénior
    Compiègne (60, France)
    Messages: 753


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,

    Trois éléments peuvent intervenir:

    1. La conjoncture (crise économique, difficultés des entreprises clientes,...)
    2. La baisse de qualité, le travail mal fait.
    3. L'augmentation de la concurrence.


    Je permets d'en rajouter un, et pas des moindres, la maladie ou un accident.

    Quant à savoir ce qui va marcher ou pas, même mes copines "Astro-numéro-médium" sont incapables de le dire. Donc les statistiques, les études et autres bases "Economiques", j'aurais tendance à les laisser de côté. Elles ont toujours un train de retard.

    Pour moi il faut beaucoup de passion et ce n'est pas parce que l'on a un conjoint qui rempli le frigidaire, que les repas sont plus équilibrés.

    Pour revenir à une différence entre un statut de salarié et d'indépendant :
    - le salarié (bien souvent) lorsqu'il rentre chez lui pense à tout autre chose qu'à sa journée qui vient de passer,
    - l'entrepreneur y repensera sans arrêt et se réveillera la nuit avec peut-être des angoisses.

    Conseil & Formation
    Image Personnelle - Bien-être Naturel
    Développement Commercial - Recrutement
    Posté il y a 9 années #
  6. Florence Moultson
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Membre sénior
    Rennes (35, France)
    Messages: 1,675


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Pour revenir à une différence entre un statut de salarié et d'indépendant :
    - le salarié (bien souvent) lorsqu'il rentre chez lui pense à tout autre chose qu'à sa journée qui vient de passer,
    - l'entrepreneur y repensera sans arrêt et se réveillera la nuit avec peut-être des angoisses.

    Bonjour,
    Je ne pense pas que les salariés ne pensent plus à leur journée de boulot en rentrant chez eux. D'ailleurs, il est souvent recommandé de pouvoir créer "un sas" entre son boulot et la maison.
    J'ai été longtemps salariée et je peux dire que lorsqu'un dossier était stressant, il me pourrissait la soirée et la nuit.
    Bien sûr, le salaire était quand même là à la fin du mois, nuit pourrie ou pas, dossier gagné ou pas, mais la satisfaction de bien faire, de réussir était aussi déjà là !
    Et cette expérience me sert maintenant !

    http://www.e-correction.com/
    Correctrice-relectrice
    Posté il y a 9 années #
  7. Carlo

    Membre sénior
    Val-de-Marne (94, France)
    Messages: 2,080


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Je permets d'en rajouter un, et pas des moindres, la maladie ou un accident.

    l'entrepreneur y repensera sans arrêt et se réveillera la nuit avec peut-être des angoisses.

    Tout celà est exact. C'est vrai que désormais, les indépendants ont les mêmes droits qu'un salarié à se construire un régime de prévoyance complémentaire.

    Cela lui permet de garantir ses revenus et aussi de prendre en charge ses frais généraux permanents (comme le loyer pro, les salaires et charges de ses employés, ses propres charges sociales, EDF, téléphone, etc.) en cas de gros coup dur (maladie ou accident).

    La différence est que souvent, les salariés y ont droit par leur convention collective (il y en a aussi qui n'ont rien d 'autre que la Sécu) et par le régime de prévoyance de l'employeur.

    Les indépendants, eux, doivent faire la démarche pour s'assurer en complémentaire car les indemnités journalières du RSI ne suffisent pas; ceux qui sont à la CIPAV, c'est pire, ils n'ont même d'indemnités journalières en arrêt de travail.

    J'aime bien attirer l'attention des gens sur ce sujet, parce que j'y travaille et parce que c'est un domaine intéressant humainement, juridiquement et socialement.

    Ex-courtier en assurances, retraité,rangé des voitures.
    Bonnes adresses en MP pour prévoyance, frais de santé, retraite, RC PRO, pour TNS, TPE, SASU, etc.
    Opinions tenues sur le forum à titre non professionnel.
    Posté il y a 9 années #
  8. Carlo

    Membre sénior
    Val-de-Marne (94, France)
    Messages: 2,080


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    J'ai été longtemps salariée et je peux dire que lorsqu'un dossier était stressant, il me pourrissait la soirée et la nuit.

    Je confirme et je rajoute aussi l'angoisse de perdre son emploi.

    Posté il y a 9 années #
  9. Fredo
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Membre sénior
    Rennes (35, France)
    Messages: 1,875


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Beaucoup de réponses à ce poste, mais pas sur le sujet réellement. Que peut on espérer gagner après un an , deux voir trois ans d'activité si bien sure on a tenue le coup. Bien sure chaque cas est diffèrent, mais je pense qu'un jeune entrepreneur qui n'a pas de dirigeant de société dans son entourage ne pourras pas ce situé sur une échelle de réussite.

    Posté il y a 9 années #
  10. Quentin Lacomère
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Membre sénior
    Nantes (44, France)
    Messages: 1,262


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Je pourrais repondre de facon plus précise et chiffrée:

    3 clients mensuels à 900 € par mission me permettent de vivre "confortablement"
    Sachant que 3 x 900 = 2700€ de CA

    Que 2700 de CA font (à la louche) 900 € de charges
    Que je n'ai pas d'achats (presta intellectuelle) il me reste "grosso modo" 1800€ Avec ces 3 clients.

    Est ce mieux avec des chiffres ?

    Développement d'activités des cafés bars brasseries
    Booster de rentabilité
    Formations sur mesure
    Posté il y a 9 années #
  11. Fredo
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Membre sénior
    Rennes (35, France)
    Messages: 1,875


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Oui Quentin je penses que les chiffres apporte du concret. Et pour prospecter ces 3 clients, combien d'heure y passes tu en moyenne ?

    Posté il y a 9 années #
  12. Quentin Lacomère
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Membre sénior
    Nantes (44, France)
    Messages: 1,262


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    EH bien voila tout le coeur du probleme en fait....
    C'est la que se concentrent les depenses d'argent, de temps egalement. Les choiffres donnes plus haut sont "bruts de decoffrage". A cela il faut ajouter la creation des outils de travail, de commercialistaion, le reseautage, le demarchage, les deplacements les heures de parlemntation etc..etc.. pour des resultats a chaque fois differents. Je dirtais qu'en moyenne pour 10 contactes j'aurais 4 qui comprennent la demarche, 2 qui acceptent la remise en question et (les bonnes fois ) 1 qui franchit le pas!

    Il est certain que vu comme ca c'est pas terrible (et effectivement! ) Mais un client qui saute le pas efface tous les doutes et les peines subies lors des prospections.

    Posté il y a 9 années #
  13. Carlo

    Membre sénior
    Val-de-Marne (94, France)
    Messages: 2,080


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Et ensuite, le bouche à oreille, Quentin, mais ça met du temps. Je m'aperçois aussi qu'un client satisfait fait souvent de la pub autour de lui. Il m'arrive de plus en plus souvent d'en récolter les fruits.

    Posté il y a 9 années #
  14. Gilles

    Membre sénior
    Messages: 509


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Carlo > Les indépendants, eux, doivent faire la démarche pour s'assurer en complémentaire car les indemnités journalières du RSI ne suffisent pas; ceux qui sont à la CIPAV, c'est pire, ils n'ont même d'indemnités journalières en arrêt de travail.

    L'origine, c'est que les indépendants eux-même se sont toujours opposés à rejoindre le régime général : pendant longtemps, ils n'ont pas voulu cotiser au régime retraite; ils ne cotisent au régime de retraite complètementaire que depuis une dizaine d'années, et continuent à ne pas cotiser à l'assurance-chômage. Et comme les primes d'assurances sont fonction du nombre de personnes sur lesquelles on répartit le risque...

    Fredo > Beaucoup de réponses à ce poste, mais pas sur le sujet réellement

    C'est bien pour ça que j'ai ajouté au fil qu'il serait intéressant d'avoir des stats récentes par secteur, afin de pouvoir mieux identifier la rentabilité par type d'activité, taille de l'entreprise, etc. Rien de tels que des chiffres pour y voir plus clair.

    Je connais pour ma part quelqu'un qui a lancé un site web type Facebook par lequel il peut organiser des évènements et, seul, dorénavant sans beaucoup travailler, il gagne plus chaque mois que 90% gagnent en une année.

    Deux stratégies possibles : on vend une prestation rare et très chère (avocat d'affaire ou consultant de haut vol) ou on vend un produit peu cher en se rattrapant sur un volume important. La seconde solution est la plus accessible à la grande majorité de la population.

    Posté il y a 9 années #
  15. N

    Membre sénior
    France
    Messages: 5,217


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    En vente le bouche à oreille est flagrand pour moi.Je dirais que c'est plus de la moitié de mes nouveaux clients. Plus efficace que la pub, style cartes de visites ou autres, les clients contents!

    Posté il y a 9 années #
  16. Carlo

    Membre sénior
    Val-de-Marne (94, France)
    Messages: 2,080


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    1° L'origine, c'est que les indépendants eux-même se sont toujours opposés à rejoindre le régime général : pendant longtemps, ils n'ont pas voulu cotiser au régime retraite;

    2° ils continuent à ne pas cotiser à l'assurance-chômage.

    3° Et comme les primes d'assurances sont fonction du nombre de personnes sur lesquelles on répartit le risque...

    1° S'il n'y avait que les indép' qui avaient refusé de suivre le mouvement en 1947 mais chaque corps de métier a tiré la ficelle de son côté. Sinon, "on" aurait pu créeer une Sécu identique pour tout le monde et on n'en serait paeut-être pas au point actuel sur les retraites et l'assurance maladie. Tiens, si François passe dans le coin, il connait le sujet.

    2° Idem, probablement mais il y a des régimes d'assurance perte d'emploi pour les indépendants; je travaille avec.

    3° Là, pas compris ? Tu fais allusion aux régimes de retraite (obligatoires) par répartition.
    Ce dont je parlais plus haut n'est pas le même sujet ni le même fonctionnement.

    Posté il y a 9 années #
  17. Gilles

    Membre sénior
    Messages: 509


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Je voulais simplement dire que les indépendants ne peuvent pas à la fois refuser de cotiser à un système obligatoire et se plaindre de ne pas être (assez) assurés.

    Comme on peut le voir ici pour les indépendants ou aux USA pour l'assurance-santé, le seul moyen d'avoir une assurance peu chère, c'est de la rendre obligatoire à toute la population, afin d'étaler le risque, et donc les primes d'assurances, sur un pool très important.

    Mais ça nous éloigne carrément du sujet du fil :D

    Posté il y a 9 années #
  18. Pascale Epiphane
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Membre sénior
    VERSAILLES (78, France)
    Messages: 591


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour, je me glisse dans la conversation, car bien que pas encore concernée, ma hantise est de ne pas tenir mon prévisionnel de CA (donc de ne pas me rémunérer !).

    Quentin dit :

    en moyenne pour 10 contactes j'aurais 4 qui comprennent la demarche, 2 qui acceptent la remise en question et (les bonnes fois ) 1 qui franchit le pas!
    Ce qui donne un ratio de 1 pour 10 soit 10% de concrétisation. C'est très élevé.

    Les chiffres nationaux tous secteurs confondus parlent de 1.75 %. Certains secteurs sont à 5 voir 6% de prospects qui deviennent des clients. Ces % sont valables pour tous les réseaux de distribution.

    Sans faire du hors sujet puisque tout est lié, il me semble indispensable, pour se prévoir une rémunération, d'avoir bien cadré son étude de marché de lancement ou d'en refaire une régulièrement(il m'a été préconisé tous les 2 ans) afin d'anticiper la baisse ou la modification du CA comme celle que tu as vécu Frédo.

    J'ai apprécié ton honnêteté de dire que tu as refusé de te remettre en question et que tu as trop tardé. Rare sont ceux qui assument leur manquement. Mais à mon humble avis, tout vient de là. Il faut donc s'investir dans la gestion tant marketing que financière (en amont du lancement et en aval) et c'est une des grandes causes de faillite des TPE/PME, car les dirigeants négligent ces points essentiels et finissent par jeter l'éponge.

    Par expérience professionnelle passée, tous les ans une société doit faire un budget prévisionnel à 3 ans, cela lui permet d'anticiper, de mettre en place des opérations marketings et de voir où elle veut aller et comment elle peut y aller et de recadrer si nécessaire. C'est lourd et épuisant à mettre en place la 1ère année, mais ensuite il suffit de réajuster. Je sais que c'est réalisable, car c'était mon job (TPE de 16 personnes) et mon patron gagnait très très bien sa vie (et moi aussi d'ailleurs) !

    Cela doit être impérativement mis en place sur une structure de style TPE de 1 personne.

    Pour les nouveaux qui, comme moi, se lancent, l'étude de marché couplée à la stratégie commerciale (ou marketing) permet de prévoir et de réagir très vite si dans les premiers mois les chiffres prévisionnels ne sont pas atteints. C'est un excellent moyen de contrôle, un guide en quelque sorte. Maintenant tout cela est de la théorie. Quid de la pratique ?

    Donc pour revenir au sujet de la rémunération, aviez-vous fait une étude de marché initialement ?

    Vos prévisionnels financiers ont-ils été validés dans la réalité ?

    Aviez-vous intégré une rémunération dans votre plan de financement ?

    Si oui, comment avez-vous fait ?
    Si non, qu'avez-vous fait ?

    PS : la croyance "populaire" pense que les banquiers n'aiment pas que l'on se rémunère, mais dans les faits ce n'est pas tout à fait juste. Ils demandent à ce que l'on soit raisonnable, car il savent qu'un dirigeant ne peut vivre d'eau fraîche...

    Pascale

    Tailles 34-36 - Créatrice de Mode
    L'élégance à la portée de la femme menue
    Posté il y a 9 années #
  19. N

    Membre sénior
    France
    Messages: 5,217


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Donc pour revenir au sujet de la rémunération, aviez-vous fait une étude de marché initialement ?
    Moi j'en avais fait une mais que sur la location.Je n'étais pas sensé faire de la vente;!

    Vos prévisionnels financiers ont-ils été validés dans la réalité ?
    Sur la location loisirs sans souci, par contre Flop total puériculture,
    Dût en faire un pour la vente, je n'en avait pas fait.Et la vente est devenu les 3/4 de mon CA.

    Aviez-vous intégré une rémunération dans votre plan de financement ?
    Oui, au bout de 9 mois(toute petite) mais parce que j'avais établi mon projet que sur de la location! Du coup comme je fais de la vente, pas de rénumération avant +1 an au moins je pense(non, j'espère,!)
    J'avais vu comme rénumération, le bénéfice une fois le matériel amorti, tout petit parce qu'il faut le renouveller le matériel;
    Mais là avec le vente, il faut maintenir le fond de roulement et le stock.

    Bon quand même, j'arrive à rembourser mes charges et à à maintenir mon fond de roulement.Ce qui n'est pas si mal je trouve pour un début;;

    PS : Ils demandent à ce que l'on soit raisonnable, car il savent qu'un dirigeant ne peut vivre d'eau fraîche...
    Non il vit de sandwichs,rires;))

    Posté il y a 9 années #
  20. Jean Pierre.
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Membre sénior
    Paris (75, France)
    Messages: 1,025


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,
    @Fredo : oh oui, quelle sincérité... allez, quand on a trouvé sa faille;.. on a fait plus de la moitié du chemin vers la réussite.. c'est ce que je te souhaite.
    Tes états d'âme ne sont pas uniques.. je me vois de temps en temps avoir les mêmes.. mais un peu "maso".. j'insiste, et ca marche "souvent".

    @Pascale: le chiffre est très élevé.. d'accord avec toi... en prospection on est a des normes de 3 à 5 pour MILLE en rendement contacts, la concrétisation elle est largement en dessous. Ces chiffres dépendent aussi des prestations proposées..
    Alors le 10%... j'achète.
    @Natacha... Oui pour le casse-croute mais stp un peu de foie gras dedans.. (la je me marre)..
    Allez bon WE a vous
    JP

    Jean Pierre
    Création et Gestion
    Posté il y a 9 années #
  21. Quentin Lacomère
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Membre sénior
    Nantes (44, France)
    Messages: 1,262


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    le chiffre est très élevé.. d'accord avec toi... en prospection on est a des normes de 3 à 5 pour MILLE en rendement contacts, la concrétisation elle est largement en dessous. Ces chiffres dépendent aussi des prestations proposées..
    Alors le 10%... j'achète.

    Apparement je m'etais mal exprimé! effectivement je prends aussi le 10% et avec joie meme !!!

    Les 10 de depart ne sont pas ceux que je contacte, loin de la! ce sont ceux qui apres contact telephonique acceptent de me voir! !!!!!

    Ca nous ramene à un final de 1 à 2 % !.... rassurez vous!

    Posté il y a 9 années #
  22. Stephanie Calvin
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Membre sénior
    Blain (44, France)
    Messages: 3,705


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    On est d'accord Quentin, on est pas sur 10 % de contacts.

    Perso, je pense etre aussi dans ses eaux-là.

    Posté il y a 9 années #
  23. Anonyme

    Pas enregistré
    Messages: 22


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Fredo,
    oui, vous avez raison, personne ne vous a réellement répondu sur le sujet posé, en même temps, il y a souvent la notion de sacrifice qui revient pour... un résultat moyen, médiocre.
    naturellement, on a des espérances de s'en sortir différentes, selon :
    - son expérience professionnelle et personnelle avant de se lancer comme chef d'entreprise : désolée d'enfoncer un clou, mais quand on a déjà roulé sa bosse, on a plus de chance de tenir et de persévérer que si on démarre de zéro
    - le secteur sur lequel on se situe : la concurrence notamment, les débouchés. Crucial !
    - la conjoncture : crucial également !
    - la situation personnelle dans laquelle on se trouve : si on est seul(e) avec peu de charges personnelles (ex crédit en cours), la démarche est différente par rapport à celle d'un père ou d'une mère de famille... de même, la démarche est plus critique quand on quitte un job bien payé dans une grande entreprise pour retrouver le SMIC après 10 ou 15 ans d'activité professionnelle (ce que j'ai fait personnellement).
    - le type de structure que l'on veut créer : se lancer en auto-entrepreneuriat, en freelance, sans apport ou créer une société, quelque soit sont statut, avec apport de capital, ou encore investir dans un fonds de commerce.
    Je pars du postulat qu'on vend un job de qualité. J'ai rencontré plus d'un looser sur ma route dans mon domaine d'activité hyper-concurrentiel, la communication d'entreprise, ils sont HS très vite.

    Alors ! Quand espérer un retour sur investissement ? Quand espérer pouvoir gagner sa vie honnêtement ?
    Il n'y a pas de règle je pense. Si on a la fibre commerciale, qu'on bosse dur et bien (les deux mon Capitaine !), ça peut venir vite (3 ans), car le nerf de la guerre, ne l'oublions jamais, ce sont les CLIENTS !
    Ensuite, il existe une règle générale qui dit qu'on doit attendre 3 ans avant de voir les premiers efforts être payants, je dirais plutôt 4 voire 5... pour consolider de toute façon l'activité. Et même après cette période, on n'est jamais à l'abri d'un faux pas. Ca m'est arrivé, donc je sais de quoi je parle, après 8 années d'efforts intensifs comme vous tous (beaucoup de travail, auto-formation en permanence, vacances décalées, voire annulées ou réduites de moitié, WE et soirées sacrifiées à la pelle...) je suis tombée malade alors que mon activité commençait à prendre du plomb dans l'aile, j'ai perdu deux de mes principaux clients. Résultat, je redémarre à zéro au bout de 10 ans.

    J'ajouterai au palmarès de la réussite : un moral d'acier, une certaine curiosité intellectuelle dans son métier, bref, être créatif, laisser de côté la routine, le client lui, veut quelque chose qui lui soit propre, pas un copier coller standard de solutions.

    Enfin, et ça n'a rien à voir avec ce qui précède, mais je suis tout à fait d'accord avec Florence Moulston ! Comme salarié(e) avec des responsabilités, on peut parfaitement avoir la vie pourrie par un projet, un dossier !!! Et bien plus qu'en tant qu'entrepreneur, parce qu'on n'a pas "la main", ce sont nos chefs et parfois, c'est pire que tout !

    bien à vous tous

    Posté il y a 9 années #
  24. Fredo
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Membre sénior
    Rennes (35, France)
    Messages: 1,875


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bien sure Laurence, tout entrepreneur fait des sacrifices même après 10 ans de création. Mais j'espère que sur la totalité des personnes étant inscrit ici, il y en a qui gagne 5000 €/ mois , voir plus et bien plus. Moi si je suis sortie de mon sommeil crée par cette routine dont tu parles c'est bien pour avoir de gros revenus, qui me permettrais également d'avoir du temps de libre.

    Posté il y a 9 années #
  25. N

    Membre sénior
    France
    Messages: 5,217


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    il y en a qui gagne 5000 €/ mois , voir plus et bien plus.
    Ils sont ou les 000 qui me manque ??? rires))
    Sors de ta routine, Natacha!!!

    Sérieusement, j'espère bien qu'un jour j'arriverais à ça;!)

    Mais c'est vrai que pour avancer ils ne faut pas hésiter à changer.Six mois de location puériculture, certains produits ne fonctionnent pas du tout, donc je ne perds pas de temps et j'arrête avant que ce soit la cata.
    Et puis le changement fait avancer sur d'autres choses.

    Posté il y a 9 années #
  26. Anonyme

    Pas enregistré
    Messages: 22


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    bonjour Natacha
    bon, j'ai failli avoir la même réaction que vous sur le montant des revenus affichés par Fredo ! c'est à dire que pour gagner 5 000 euros net par mois, il faut facturer 10 000 euros de CA donc 120 000 euros par an sans prendre de vacances naturellement... uniquement en prestations d'honoraires pour ce qui me concerne dans mon métier. quand on sait que la prestation moyenne, en communication d'entreprise sur mon créneau, tourne autour de 1500 à 2000 euros (quand c'est correctement payé !) de CA, ça fait beaucoup, beaucoup, beaucoup de clients ou de jours travaillés (400 sur 365). le montant moyen des rémunérations en free lance sur mon créneau c'est plutôt 25 000 euros en province, quand on se débrouille bien, soit 50 000 euros de cA et déjà, quand on est seul(e) à vendre UNIQUEMENT SA MATIERE GRISE, c'est un très beau résultat ! A paris peut être... mais c'est pas pour rien que le seuil de l'autoentrepreneuriat est à 32 000 euros de CA pour les prestations de services...

    Posté il y a 9 années #
  27. Gilles

    Membre sénior
    Messages: 509


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Y a-t-il moyen d'utiliser vos compétences pour soit créer un produit (livre, DVD, logiciel, autre), soit proposer des activités de groupe afin d'augmenter le revenu/journée de travail?

    Posté il y a 9 années #
  28. N

    Membre sénior
    France
    Messages: 5,217


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonsoir Gilles,
    Vous parlez à qui ? Je n'ai pas compris votre question sur ce post

    Posté il y a 9 années #
  29. Gilles

    Membre sénior
    Messages: 509


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    A vous, mais la question se pose aussi à tous ceux dans le fil qui gagnent leur vie en faisant de la prestation mais ont des compétences qui pourraient leur permettre de transformer ces compétences en produit, afin d'augmenter leur CA.

    Posté il y a 9 années #
  30. Eric Buso
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Membre sénior
    Toulouse (31, France)
    Messages: 1,267


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,
    Pour parler de chiffres concrets, dans mon activité créée en mai 2009:
    - Création logiciels/Sites Webs : CA de 1600€
    - Activité freelance : CA 10 000€

    Se qui me fait attention, roulement de tambour: 966€/moi.

    Avec pour dépenses 255+180+30+200=665e de frais pour ma pub. Soit 911€/moi. Heu, je n'ai pas compter l'essence!

    Posté il y a 9 années #

Fil RSS de ce sujet.

Ecrire une réponse »

Vous devez être connecté pour poster.