Création entreprise | Auto-Entrepreneur | Entrepreneuriat | Conseils entrepreneurs et conseils créateurs entreprise

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur & forum création d'entreprise

Le forum de référence des Entrepreneurs et Auto-Entrepreneurs pour discuter, échanger, apprendre et partager ses meilleurs conseils !

Créateurs d'entreprise, entrepreneurs, passionnés d'entrepreneuriat,

Participez maintenant au forum Entreprise & Entrepreneurs !

Inscrivez-vous gratuitement, présentez-vous et participez aux discussions !

Ce qui vous attend sur le forum Entreprise & forum Entrepreneur :


» Cliquez-ici pour vous inscrire ».

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur, forum création d'entreprise, forum auto-entrepreneur » Le café des dirigeants » Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

  • Lancé il y a 8 années par Fredo
  • Thèmes : rémunération, salaire, entrepreneur, sacrifices, démarrage entreprise
  • Dernière réponse par le libanais

  • »
  1. Fredo
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Membre sénior
    Rennes (35, France)
    Messages: 1,875


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,
    Je voudrais parler et que les gens parlent de leur salaire en tant qu'entrepreneur ou auto-entrepreneur. Cela pourra je pense aider, ceux qui ce lancent dans la création, dans leur choix à prendre.
    Si le sujet vous intéresse, nous parlerons également du temps passé à développer cette entreprise, pour que chacun puisse connaitre la réalité des sacrifices faits.
    A bientôt.

    Posté il y a 8 années #
  2. N

    Membre sénior
    France
    Messages: 5,217


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Oui c'est un sujet intéressant Fredo, qui aiderait peut-être les entrepreneurs à comprendre les démarches à faire et la réalité de la vie d'un entrepreneur.

    Gautier, si tu passe par là.Tu en penses quoi ?

    Moi perso je veux bien en discuter Fredo

    Posté il y a 8 années #
  3. N

    Membre sénior
    France
    Messages: 5,217


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Alors le salaire, vaut mieux commencer avec des sous de côté parce que sans salaire c'est pas facile.

    Le travail pour moi, c'est du temps pour le magasin,le site,les papiers et démarches administratives, trouver les produits,vérifié leur date de sortie, la concurrence, les prix, la distribution de pub, les annonces internet, les commandes etc.......

    Du temps, beaucoup de temps, voilà ce que c'est !
    Si vous pensez travailler 8h00 jour comme un salarié, faut laisser tomber.

    Le plus dur je dirais que c'est trouver les bonnes infos pour travailler correctement, arriver à tout gérer et continuer d'avancer même quand on n'en a pas envie.

    Des fois c'est cool, ça marche et vous êtes tout content et des fois ça marche moins bien et vous crisez.
    Alors je dirais que si on croit que tout est beau et facile dès le départ, ça va être dur.
    Les sacrifices je pense les plus important, c'est le temps et l'argent.

    Posté il y a 8 années #
  4. Carole
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Membre passionné
    Tours (37, France)
    Messages: 218


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Je suis bien d accord,pour ma part je suis salariée a temps plein et il etait hors de question que je demissionne sans etre sure d en tirer rapidement profit
    Je suis partie toute positive en me disant, mais si ma belle tu arriveras rapidement a developper ta petite entreprise le soir en rentrant du boulot
    Et je m aperçois que c etait une utopie,que dans les faits,en rentrant il y a les enfants à gerer,leur devoir,la maison,les papiers de la maison ,le repas ,le linge...tout ce que fait une maman quoi!c est des couchers a 2h00 du mat quasiment tous les soirs pour ma part ,faites un calcul:en rentrant ,je fais un bout de ci un bout de çà!entre deux vetements a plier ,les gamins qui s etripent ou qui ont besoin de nous tout de suite pendant qu'on epluche deux carottes et deux pommes de terre en même temps
    Une fois qu'ils sont au lit ,vers 21h00,je remets çà ,on va dire que j y passes en gros 6h00 en plus de ma journée de salariée de 7h00 et j ai l impression que çà avance a 2 à l heure et honnêtement je gagne des clopinettes ; çà fait 8 mois que je suis AE ,tout ce que j ai gagné je l ai reinvesti ayant demarer avec un tout petit investissement
    C'est beaucoup de sacrifices,car le conjoint lui quand les enfants sont au lit il veut sa femme qui n est pas disponible !sans parler des week ends ou on ne veut pas sortir parcequ on bosse sur son entreprise..
    Bon moi c est special du fait que je suis salariée ,mais a la base le statut AE a ete crée pour les salariés retraités qui souhaitaient avoir une activité complementaire
    Il faut vraiment un moral d acier et une sacre foi et confiance en son projet pour ne pas etre tenté de tout plaquer par moment
    Si c etait a refaire ,je me mettrais au moins deux ans de salaire de côté pour pouvoir bosser la journee sur mon entreprise et je demissionnerai de mon poste actuel;au moins j aurai une vie sociale car là je n en ai plus ,heureusement qu'il y a les forums ! je pense qu il me faudra au moins deux ans avant de pôuvoir faire des benefices et au mons 4 pour en degager un salaire a peu pres correct !
    En conclusion[b] c est du sacrifice de temps d argent et de vie sociale !
    (je viens de réaliser que çà fait un mois bientot que je n 'ai pas de ve sociale;faut je sorte faire la fete !je me transforme en hermite là !)

    Diablotyn'lingerie, la séduction à prix diablotins
    www.diablotyn-lingerie.com
    http://diablotynlingerie.wordpress.com/
    Posté il y a 8 années #
  5. Quentin Lacomère
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Membre sénior
    Nantes (44, France)
    Messages: 1,262


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    AHHHH le parcours:
    Je dirais pour ma part: 200% de mon temps consacré à "ma boite".
    Cependant je dirais qu'avant de se lancer il faut effectivement prendre en compte tout ca (merci fredo pour l'ouverture du fil)
    Au départ on part d'une idée, elle parait bonne et on peaufine les previsions et on se jette à l'eau.
    Attention: il est (à mon avis) tres difficile de se rendre compte de la somme d'heures investies dans un projet. En conseil je dirais: Ne vous lancez pas sans revenu de "secours" pendant au moins 1 an minimum. C'est -de mon experience- le temps necessaire à la structuration d'un projet, la reaalisation du concept, ses phases de test, la commercialisation, les rectifications tout en menageant la chevre et le chou entre le temps accordé à ce projet, le rognage fait sur le temps personnel (qui peut faire penser à votre compagnon que vous le "trompez" avec votre boite!) le gavage des relations avec son projet etc etcetc.
    Bref on ne le dira jamais assez: Envisagez le pire (en plus du meilleur que l'on envisage fort heureusement en premier).
    Prenez en compte tous les parametres et comme le resume bien carole il est difficile de "glisser" du temps pour sa boite dans sa vie perso car certains plannings se chevauchent et un enfant qui a faim sera toujours prioritaire sur un dossier en attente.

    Coté financier: en AE ca peut paraitre tres attirant effectivement (peu de charges).
    Personnellement je dirais qu'AE est la pour tester un projet, un concept pour pouvoir glisser vers la creation de société en ayant un super retour à mettre devant les yeux du banquier pour le rassurer.
    Le "salaire" pour ma part est fonction des recettes donc ne serait pas representatif (et je parle pas de le ramener à l'heure, auquel cas je ferais fuir beaucoup de monde!) Il est vrai qu'au bout d'un an je serais quasiment au meme revenu qu'un ouvrier d'un pays en voie de developpement, mais je m'enrichis de donnees precieuses pour la seconde etape.

    En definitive.
    Si vous vous lancez et à moins de n'avoir un concept clé en main avec la clientèle en attente de vous faire des cheques (revez pas ca n'existe pas!) ne comptez pas degager de salaire comme lors d'un poste d'employé avant un bon moment.

    Développement d'activités des cafés bars brasseries
    Booster de rentabilité
    Formations sur mesure
    Posté il y a 8 années #
  6. Jean Pierre.
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Membre sénior
    Paris (75, France)
    Messages: 1,025


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,
    Quelle discussion utile et intéressante !!
    Je rajouterais en plus, que les patrons sont souvent pris pour des profiteurs, par la majorité des "salariés", qui pensent que vous êtes tous(te) des milliardaires sans rien faire.
    Après un nombre d'années (40 env) à mon "compte", je m'apercois qu'il faut faire très attention a la vie familliale, la préserver, on a tendance a l'occulter petit à petit. Avoir des conversations autres que celles concernant "la boîte". On focalise pour ne pas dire plus sur notre rêve qui est souvent ratrapé par les réalités du terrain.
    Je pense aussi qu'une certaine dose d'Inconscience, oh pas trop bien sûr, nous donne une force importante pour réaliser le projet, quel qu'il soit.
    Attention, lors de l'étude de faisabilité, nous avons parfoir tendance a "passer" très vite sur les points négatifs que nous découvrons, et a "améliorer" les points qui vont dans le bon sens (notre bon sens).
    Cette étude peut parfois être faussée par un "trop" d'optimisme et ne pas être réaliste.
    Par contre, quel plaisir lors de la réussite, ce sentiment de "liberté" (pas toujours vrai)... la c'est quand même ce que je vous souhaite dans votre vie d'entrepreneur.
    J'espère que certains salarié(e)s qui ne sauteront jamais le "pas" liront ces posts pour comprendre qu'il faut oublier les 35 heures par semaine pour des entrepreneurs, que le temps a passer est colossal, voire certaines fois "inhumain".
    Un post mitigé n'est ce pas !!, mais si ces quelques sentiments peuvent vous aider, alors j'aurais fait et dit ce que je pense.
    Sachez que quelquefois (pas souvent), le rêve rejoint la réalité, et alors la !!!
    Cordialement
    JP

    Jean Pierre
    Création et Gestion
    Posté il y a 8 années #
  7. Stephanie Calvin
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Membre sénior
    Blain (44, France)
    Messages: 3,637


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Alors personnellement, je suis secrétaire indépendante et j'ai choisi de ne faire que du télétravail.

    Je dirais à toutes celles qui pensent pouvoir faire ce métier entre deux couches et deux allers-retours à l'école : laissez tomber.

    Je bosse plus de 10 heures par jours, je prends des jours de congé quand j'en ai le temps et c'est incompatible avec une vie de famille (je n 'ai pas d'enfants).

    Avoir sa boite, ce n'est pas travailler à mi-temps et gagner 2000 euros par mois.

    Mes revenus s'échelonnent de 400 € à plus de 2000 € par mois et j'ai fait un peu plus de 10000 € de chiffre d'affaires depuis le début de l'année (création en janvier), ce qui n'est déjà pas mal du tout.

    Bref, n'imaginez pas qu'en indépendant, on gagne beaucoup mieux sa vie que si on était salarié ;)

    Posté il y a 8 années #
  8. Florence Moultson
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Membre sénior
    Rennes (35, France)
    Messages: 1,675


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,
    Comme Stéphanie, je travaille de mon domicile et je rejoins son avis à savoir qu'il faut aussi organiser sa vie de famille : il ne faut pas travailler avec les enfants autour : on est vite débordée, on fait mal son boulot, on est pas professionnelle.

    Etre indépendant, c'est accepter que son salaire soit aléatoire et donc prévoir cet état de fait : un mois, on peut mettre des carottes dans la marmite, le mois suivant, on ne pourra peut-être mettre que des navets.

    C'est donc stressant et dans ces moments-là, difficile de décrocher.

    J'ai décidé au tout début de ne pas travailler le week-end pour préserver mon équilibre, mes proches, ma vie sociale...
    J'ai déjà fait quelques entorses à ce régime mais il faut vraiment que cela reste occasionnel !
    Il faut aussi accepter parfois la solitude, les gens qui ne croient pas en ce que vous faites.
    Heureusement, tous les bons côtés (indépendance, plaisir, challenge...) reviennent vite sur le devant de la scène et il y a le forum GG !

    http://www.e-correction.com/
    Correctrice-relectrice
    Posté il y a 8 années #
  9. N

    Membre sénior
    France
    Messages: 5,217


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Pour compléter je suis d'accord avec le fait que les gens croient que par ce que vous êtes à votre compte, vous êtes millionnaire. J'en suis à 6 mois d'activités et j'ai toujours pas de salaire.

    La solitude aussi, on se sent juste super seul quand on se met à son compte.
    Alors vaut mieux avoir les nerfs et le moral bien accroché quand on se mets à son compte.Parce qu'une chose est sur c'est que vous ne devez comptez que sur vous et votre travail pour y arriver.

    Alors ceux qui pensent que les autres vont tout faire à leur place, et que l'on a tout sans effort, laissez tomber.

    Et pour moi le forum est important dans le sens ou il y a des gens comme moi avec leurs doutes, leurs questions et leur vie d'entrepreneur.

    Posté il y a 8 années #
  10. Lisag
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Membre sénior
    Compiègne (60, France)
    Messages: 753


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Allez j'y vais de ma "petite" expérience.
    Quelques années de salariée dans différentes entreprises en tant qu'assistante commerciale. Donc habituée au contact clientèle (et les soucis qui vont avec!).
    Changement de région (une idée de mon 1er mari) et plutôt que de retourner signer un contrat, je m'engage à suivre une année scolaire (j'avais presque 30 ans et mes camarades à peine 18 !!!) CAP d'esthétique en poche, je me lance (avec l'aide de mon conjoint).
    Premier local pas vraiment adapté pour bien évoluer. 2 ans après je déménage l'activité dans la maison familiale avec des pièces transformées en cabines (l'horreur). Je ne savais jamais si j'étais chez moi ou chez les clientes. Quant au mari, complètement perturbé. Heureusement une de mes amies vend sa parfumerie qui se trouve à 12KM.
    Grandiose, génial ! CA multiplié par 3 en moins de 9 mois.
    Hourra et je deviens la présidente de l'association des commerçants. Et une fête extraordinaire est lancée en collaboration des viticulteurs, des fromagers et l'aide de la municipalité (1 an de réunions le soir bien entendu !!!).
    Et voilà que 3 ans plus tard: Divorce.
    Je me retrouve sans rien. Plus de job (mon bébé) des dettes, etc ...
    Je fais un break et redeviens salariée pendant quelques temps mais ça me démange, alors ???
    J'ai repiqué au "truc". Pourtant il me semblait que ma cure de désintox avait marché.
    Plus cool, puisqu'après une nouvelle formation de 6 mois, je deviens formatrice en freelance.
    Nouveau conjoint, nouvelle adresse. Je fais la navette entre Lyon, Paris et Nice.
    Impeccable me direz-vous ? et ben non. Conjoint muté en Colombie. Difficile de faire des allez-retour le WE.
    Démarrage avec une colombienne d'une boutique de produits français à Bogotà.
    Remutation et vous savez où ? en PICARDIE morne plaine !!!
    Je m'habitue au coin, je bosse à droite, à gauche et ça y est je repars sur une étude de projet. Stoppé au bout de 7 mois pour cause d'immobilier exhorbitant.
    Je passe par les périodes d'animation, d'agent immobilier et hop, une rencontre et une association en projet : salon de coiffure + esthétique.
    La planche était pourrie mais comme j'avais créé un petit réseau clientèle, je trouve un vieil appart qui était utilisé par un médecin.
    Et pour finir, le passage fatidique des 3 ans me tombent dessus. Ou plus exactement, c'est moi qui l'écrase avec immobilité totale (si vos genoux ne vous portent plus c'est difficile de rester debout toute la journée).

    Et voilà, je suis entrain de recommencer et d'étudier une nouvelle activité.
    S'il vous plaît est-ce quelqu'un connait un remède contre cette maladie ?
    Quant au salaire, j'en ai eu, des petits, des gros mais cela n'a jamais été ma motivation.
    J'ai passé plus de vacances en stages et autres formations que sur les bords de la gande bleue, mais ça n'a aucune importance.
    Je veux y retourner dans cette ambiance de fous.
    Je veux redevenir une indépendante, une activiste, une surbookée, une obsédée des messages et des coups de fil, et je veux des clients, des gentils, des emm...., des qui me sourient, des qui me disent des mots gentils, des ... enfin voilà.

    Conseil & Formation
    Image Personnelle - Bien-être Naturel
    Développement Commercial - Recrutement
    Posté il y a 8 années #
  11. Jean Pierre.
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Membre sénior
    Paris (75, France)
    Messages: 1,025


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Et une citation qui va vous donner le moral :
    "Tout homme qui dirige, qui fait quelque chose,
    a contre lui
    Ceux qui voudraient faire la même chose,
    Ceux qui font précisément le contraire, et surtout
    la grande armée des gens beaucoup plus sévères, qui ne font rien."

    J.Clarétie.
    Méditation !!!
    JP

    Posté il y a 8 années #
  12. François
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Serial Entrepreneur
    Reignac sur Indre (37, France)
    Messages: 5,879


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,

    Excellent débat que celui que Fredo nous lance !

    Pour ma part cette question de la rémunération a été une discussion essentielle avant de me lancer. Je ne suis pas un aventurier et je me voyais mal faire subir à ma famille une trop grande baisse de mes revenus.

    Aujourd'hui je gagne à peu près autant qu'avant lorsque j'étais cadre salarié au sein d'une PME. Je ne fais pas un nombre exagéré d'heures car, avec l'expérience, j'ai éliminé tout ce qui était inutile dans mon métier et que je travaille dans un domaine assez rémunérateur (l'expertise industrielle). Je dis souvent que ce n'est pas une heure de travail que je vend à mes clients mais 25 ans d'expérience.

    Les débuts (2006) ont évidemment été délicats: il fallait trouver les clients, convaincre l'entourage, se convaincre soi-même ;-) Ayant négocié un licenciement à l'amiable j'ai pu toucher l'aide de l'ACCRE sous forme de capital, mais il m'aura fallu plus d'un an pour avoir un revenu correct. Le plus difficile a cependant été la troisième année (2009) avec la crise économique conjuguée au rattrapage douloureux de charges.

    Le plus dur est passé, même s'il faut sans arrêt remettre du charbon dans la machine (prospection commerciale) et maintenir la pression (fidélisation). Le point qui me paraît comme étant de toute façon essentiel lorsqu'on veut vivre de son activité d'indépendant, c'est le plan de financement initial. Il faut y inclure les achats, les investissements de départ, mais aussi le besoin en fond de roulement, c'est-à-dire de quoi tenir pendant 6 mois ou un an.

    Chaque expérience bien sûr est différente, mais on en revient toujours au même: aucune entreprise ne démarre au quart de tour. Il faut prévoir du temps pour la lancer, avec de gros moments de doute et d'incertitude, de sérieux coups de blues mêlés à une profonde solitude. Ce forum est là aussi pour rompre un peu cette solitude et échanger avec des confrères, des consoeurs sur des sujets que ceux qui ne vivent pas notre situation ont un peu de mal à comprendre.

    Posté il y a 8 années #
  13. Fredo
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Membre sénior
    Rennes (35, France)
    Messages: 1,875


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Alors pour ma part, j'ai ouvert ma boutique en aout 1999. Je n'avais pas d'argent de coté et il m'avais fallut 6 mois pour trouver mon local. J'ai eu la chance d'en trouvé un à vendre à tout petit prix, donc j'ai fait un prêt pour l'achat des murs et j'ai gonflé les travaux pour pouvoir acheter du stock de démarrage. J'ai aussi eu la chance d'obtenir de très bon prix d'achat et un mode de paiement a 60 jours des mes premières commandes. Les 6 premiers mois j'ouvrais le magasin 7 jours sur 7 et de 10 h à minuit, période très difficiles, j'avais l'impression d'être en prison, mais je pouvais me prendre 5000 Francs de salaire. Puis le chiffre a augmenté régulièrement, mon salaire est passé à 8000 Francs et j'ai également fermé le dimanche et le soir à 22 h. De l'année 2000 à 2005, mon chiffre à continuellement augmenté, j'ai pris un salaire de 1500 € net et je prenais des primes chaque fin d'exercice. A partir de la fin 2005, internet est arrivé de plus en plus dans les foyers, les gents commandais de plus en plus sur les sites et mon chiffre a commencer a baisser.
    Aujourd'hui j'ai totalement relooké mon magasin, mais le chiffre a du mal à repartir, je ne sais pas si j'ai pris la bonne décision, peut être aurais je dus arrêter car je ne sais pas si je pourrais rembourser le prêt des travaux. De plus je suis au magasin 6 jours sur 7, pas de vacances depuis 2ans et une vie familiale complètement délaissé, pour le travail.
    Mais bon c'est souvent ce qui ce passe chez les petits commerçants et ce n'est pas le reflets de l'entreprise et de ces créateurs.
    C'était juste le partage de mon expérience, donc bonne chance à tous.

    Posté il y a 8 années #
  14. HDServices
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Membre passionné
    Paris (75, France)
    Messages: 270


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    La question initiale de l'objectif est, pour moi, primordial. Objectif financier, nécessité d'une activité, choix murement réfléchi, expertise à développer ...
    De cette réponse découlera le temps à consacrer à son "bébé", l'énergie, l'investissement financier (un an de revenu devant soi est plus que prudent), les partenariats, la communication, les forums, clubs et networking ....
    Je mets dans la balance le plaisir. Plaisir de faire, de créer, d'entreprendre, d'être libre, de s'organiser, de travailler à son rythme, de faire des rencontres, d'avoir des clients contents .... et pourtant, je n'ai pas (encore) retrouvé mes revenus de cadres ;-)

    Posté il y a 8 années #
  15. Sophie Terrades
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Membre passionné
    LEOGNAN (33, France)
    Messages: 406


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour à tous,
    Pour ma part, j'ai travaillé mon projet pendant les 3 ans de mon congé parental, à l'issue duquel j'ai contracté une rupture du contrat de travail avec mon employeur.
    J'ai créé mon entreprise de secrétariat indépendant en février dernier.
    J'avais encore mon fils cadet à la maison l'après-midi. J'ai donc eu peu de temps pour démarrer... Mais j'ai eu mon premier client en mai, le second en juin.
    L'été a été relativement calme. Je me suis organisée pour travailler sans que cela me pose problème. Mon premier client me demande plus de travail depuis septembre. Et j'attends un retour de contrat pour la fin du mois : mon troisième client régulier.
    Normalement, cela devrait se faire, mais tant que ce n'est pas fait, je garde toujours à l'esprit que le client peut changer d'avis ! Toutefois, si cela se fait, je devrais gagner environ entre 400 et 600 euros par mois, en gardant aussi toujours à l'esprit que le client n'a aucune obligation envers nous et que l'on peut se retrouver du jour au lendemain avec 50 euros dans le mois (voire rien du tout !). Autant dire qu'il vaut mieux commencer avec une trésorerie !
    Il n'y a pas de sécurité financière. Alors si on est dans une situation qui implique des revenus réguliers et constants, il vaut mieux attendre ou simplement passer son chemin...
    Personnellement, je trouve dans ce mode de fonctionnement un bien-être fantastique ! D'abord, je suis, comme le commandant d'un bateau : seul maître à bord après dieu ! Je décide de mon emploi du temps, de mon mode de fonctionnement, prenant en compte mes souhaits et mes contraintes. Ensuite, ce sentiment de liberté a un goût absolument exquis ! Attention ! Tout le monde ne partagera pas mon point de vue ! C'est tout à fait personnel comme sentiment. Je ne me sentais pas du tout à ma place en tant qu'employée. Maintenant, je m'épanouis et me sens bien.
    Côté temps de travail, c'est très variable en fonction des commandes de mes clients. Mais il y a, dans la semaine, toujours un temps pour la prospection, pour le rangement, classement, la comptabilité, la formation, la recherche...
    Heureusement, mon fils va à l'école la journée depuis la rentrée ! Je me sens beaucoup plus à l'aise pour travailler !
    J'ai lu dans la presse, il y a quelques temps, une télésecrétaire dans mon département qui déclarait gagner 1000 euros par mois et travailler 10H par semaine ! Elle parlait bien sûr de ses heures facturées. Mais ce manque de précision m'a hérissé le poil ! Les gens qui lisent ce genre d'article vont se lancer en pensant "super ! Plein d'argent et peu de travail !" mais la réalité est toute autre !
    10H facturées représentent au moins 25H de travail, au bas mot. Et les clients ne tombent pas du ciel (enfin, pour la plupart !).
    Voilà, globalement mon expérience personnelle.
    Merci à tous pour ce partage d'expériences.
    Sophie

    Sophie
    ---------
    Equaly's - Conseil Assistance Secrétariat
    Posté il y a 8 années #
  16. Carlo

    Membre sénior
    Val-de-Marne (94, France)
    Messages: 2,052


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Je mets dans la balance le plaisir. Plaisir de faire, de créer, d'entreprendre, d'être libre, de s'organiser, de travailler à son rythme, de faire des rencontres, d'avoir des clients contents ....

    C'est une énorme satisfaction que d'engranger des affaires venant du bouche à oreille. Bien sûr, il ne faut pas compter que sur çà (!) ou alors, le jour où il n'y aura plus que çà à 100%, ce sera le paradis. Ne rêvons pas.

    Cela prend du temps mais un client acquis de cette façon, ça donne la pêche.

    et pourtant, je n'ai pas (encore) retrouvé mes revenus de cadres ;-)

    Ben, çà, on va attendre encore un peu, n'est-ce pas ?

    Ex-courtier en assurances, retraité,rangé des voitures.
    Bonnes adresses en MP pour prévoyance, frais de santé, retraite, RC PRO, pour TNS, TPE, SASU, etc.
    Opinions tenues sur le forum à titre non professionnel.
    Posté il y a 8 années #
  17. KrysaNad

    Membre habitué
    France
    Messages: 77


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Très très intéressant. Et inquiétant aussi. Je ne suis pas encore directement concernée puisque en phase de préparation mais cela confirme les quelques retombées que j'ai pu avoir ailleurs. Il est évident qu'il faut avoir conscience que cela n'est pas facile et j'en ai conscience, pourtant je ne me vois pas retourner dans le salariat (j'ai encore un peu de temps mais cela passe vite).

    Comme François, l'aspect essentiel dans mon cas est financier, c'est ce qui m'inquiète le plus, le reste ne me fait pas peur. Du côté familial, je vis avec ma fille qui va sur ses 17 ans, et s'occupe davantage de sa vie de jeune fille que de la mienne :)), mais je rejoins Carole et lui tire mon chapeau, car même moi avec seulement ma fille âgée de 10 ans quand j'ai commencé à passer beaucoup de temps à faire des créas et à passer des heures sur mon pc, ce n'était pas avant 21h / 22h après mon boulot salarié et une fois que ma fille était couchée.

    @Lisag : waouh ! je suis épuisée rien que de t'avoir lue :) et très impressionnée.

    @Fredo : une petite question peut-être idiote... tu dis avoir souffert de l'explosion des achats sur le net, n'as-tu pas songé à ouvrir une boutique en ligne en complément ?

    "Personnellement, je trouve dans ce mode de fonctionnement un bien-être fantastique ! D'abord, je suis, comme le commandant d'un bateau : seul maître à bord après dieu ! Je décide de mon emploi du temps, de mon mode de fonctionnement, prenant en compte mes souhaits et mes contraintes. Ensuite, ce sentiment de liberté a un goût absolument exquis ! "

    Je partage complètement cela Sophie, c'est de là que vient mon envie de travailler pour mon compte et je rajouterai l'envie de travailler en direct, de savoir que le travail que je fournirai, sera le mien exclusivement et avoir la satisfaction de satisfaire directement.

    Posté il y a 8 années #
  18. N

    Membre sénior
    France
    Messages: 5,217


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonsoir Krysanad,
    Il ne faut pas que cela vous inquiète non plus, nous voulons juste montrer que tout n'est pas toujours rose et facile comme on pourrait le penser.

    Dans mon cas, cela aurait été plus simple si j'avais eu le temps de préparer mon projet.Entre l'idée et le départ, 4 mois seulement d'écoulé.Et j'ai commencé avec quasi rien comme finance. Et j'ai pas de rentrée autres que mon activité. Donc cela explique que j'ai plus de difficultés.Je précise que je fais de la vente, ce qui nécessite fond de roulement et stock. Donc du coup c'est mieux avec des sous.

    Et je ne regrette pas de mettre mis à mon compte.Juste de ne pas avoir pût mieux préparer mon projet.
    Mais je résiste, je suis encore là;!!!

    @ Sophie

    prenant en compte mes souhaits et mes contraintes.
    Si votre activité ne marche pas, vous n'avez plus que les contraintes, et non plus les souhaits.

    Il faut bien préparer son projet sur tout ses aspects,y croire et ne pas avoir peur de travailler énormément

    Posté il y a 8 années #
  19. Carole
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Membre passionné
    Tours (37, France)
    Messages: 218


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Je trouve ce post tres interessant !!
    Je voulais ajouter ,si c etait a refaire je recommencerai ,j ai beaucoup parler des aspects negatif pour ma part mais pour rien au monde je ne regrette,je sais que çà prendra du temps pour que je perce avec Diablotyn,mais çà m a aussi redonner confiance en moi ,çà donne la peche meme si des fois c est dur ,çà booste en avant ,çà oblige a se remettre en question a se lancer constamment des defis a soi meme et quand on arrive a relever ces defis, on est fiere de soi,çà apporte une satisfaction extreme
    La seule chose que je changerai c est que je me formerais plus dans le commerce,la commmunication , etc
    J'ai la chance (enfin on peut dire çà comme ça) d etre salariée et du coup j ai droit a des formations payees par l entreprise ; là je vais voir prochainement pour faire une formation en lien avec mon activité et mes projets
    Ce que j ai le plus de mal a gerer c est le manque de temps mais en meme temps je ne peux pas avoir un revenus assure et le temps libre avec,tout est question de choix !!
    En conclusion ,je dirais que le statut d'AE n est pas adapté aux salaries ,enfin pas a la salariee que je suis !!

    Posté il y a 8 années #
  20. Gautier Girard
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Fondateur du forum
    Cholet (49, France)
    Messages: 13,941


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour!

    Je suis content que tu aies lancé ce débat Frédo !

    Comme j'ai commencé avec rien du tout depuis ma chambre de jeun'z, sans avoir bossé pour quelqu'un d'autre avant (donc sans expérience du monde du travail, sans argent, sans aide et sans contacts), ce fut vraiment difficile... j'en ai vraiment bavé et pris de bien grosses claques.

    J'ai trimé pendant 2-3 ans et très souvent envisagé de prendre un boulot de livreur de pizzas en complément, histoire de quand même pouvoir survivre. :-) (parce que oui, il n'était pas question de lâcher le morceau).

    Il y a eu un déclic complètement par hasard, une journée froide d'un mois de février : j'ai envoyé un email racontant une histoire et vendant quelque chose (du référencement de site web). Et à la fin de la journée, le chiffre d'affaires réalisé équivalait à celui fait durant 1 mois, ou plus en temps normal! (avec les joyeusetés qui vont bien du fait que tout était artisanal et pas pro pour un sou, genre créer à la main et envoyer par email 100 à 300 factures par jour :-).

    Depuis ce temps des démarrages difficiles je garde toujours cette anxiété du flux de trésorerie (la différence entre ce qui rentre et ce qui sort). Pour moi c'est le plus important : il faut qu'il y ai, à tout moment, plus d'argent qui rentre que d'argent qui sorte.

    C'est viscéral.

    Par rapport aux débuts, encore aujourd'hui, c'est impossible pour moi de laisser un mois en négatif "par peur que tout s'écroule". Même si j'ai de l'argent sur le compte à ce moment là. C'est complètement stupide, c'est totalement archaïque, (imaginez un mec pagayer dans le sens inverse du cours d'un torrent), mais c'est un réflexe gardé des débuts...

    Je me retrouve beaucoup dans les propos de Sophie, notamment sur la liberté!

    Un point qui me paraît important aussi c'est que l'entreprise donne un certain sens des valeurs, je veux savoir ce qui est important et ce qui l'est moins.

    Et aussi le temps nécessaire, les montagnes de centaines et de milliers d'heures à mettre dans la case "auto formation". Et les "je ne sais pas faire mais il va bien falloir savoir le faire". "Je n'y comprends rien mais il va falloir comprendre". Parce que dans ces cas là, pour tous les sujets à maîtriser à peu près (gestion, commercial, marketing, juridique, communication, management, stratégie, etc etc) on ne peut pas faire appel à un ami, ni appeler les pompiers... donc il faut compter sur soi et se dém débrouiller. :-)

    Gautier Girard
    - Rédacteur en chef de Gautier-Girard.com
    - Dirigeant de la société Edissio
    Posté il y a 8 années #
  21. Carlo

    Membre sénior
    Val-de-Marne (94, France)
    Messages: 2,052


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    J'ai cru lire ici plusieurs fois le mot "salaire". Rappelons que c'est un mot qu'il faut bannir de son vocabulaire quand on devient indépendant; ce terme, dont on a du mal à se défaire, n'est pas adapté ;-(0)

    Posté il y a 8 années #
  22. KrysaNad

    Membre habitué
    France
    Messages: 77


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Oupss ! Toutes mes excuses Fredo, j'avais cliqué sur ton profil à ton second message, et donc pas vu le lien de ta boutique qui figure sur ton 1er message... (quelle cruche quand même lol ). Très chouette boutique au passage.

    Et tant que j'y suis, ma fille va sur ses 18 et non 17 ans comme je l'avais écrit ci-dessus (pas très grave certes, sauf pour ma fille qui m'étriperait si elle me lisait :) )

    Posté il y a 8 années #
  23. KrysaNad

    Membre habitué
    France
    Messages: 77


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonsoir Natacha

    Merci à vous. Oui bien sûr, je suis d'accord, comme dans toute démarche, entreprise, il faut mettre en avant les difficultés certaines et éventuelles mais se booster du positif.

    J'imagine les difficultés que vous avez du rencontrer.... C'est vrai que je m'inquiète mais je peux considérer que j'ai un peu la chance de pouvoir me préparer, ayant un revenu mensuel même si assez diminué depuis quelques mois.

    @Gautier : je crois que j'ai encore fait une bêtise ou bien ton robot ne m'aime pas :))

    Posté il y a 8 années #
  24. picaro

    Membre habitué
    France
    Messages: 72


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonsoir à tous,
    dans mon cas, je ne retiendrais que le positif. Même mes clientes les plus ch... me
    font rire aujourd'hui! Je ne suis partie de rien, je n'avais besoin d'aucun investissement, j'avais déjà le logiciel, le PC, internet. Ce boulot m'est plus tombé dessus qu'autre chose, je faisais ça pour une proche et ses collègues me demandaient donc je me suis mise à mon compte.
    Quel bonheur d'être son propre chef, si j'avais une dent contre moi, je pouvais au pire me gifler,lol.
    Après, en terme d'argent, je ne suis pas devenue riche mais ça allait.

    Picaro
    Posté il y a 8 années #
  25. N

    Membre sénior
    France
    Messages: 5,217


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    J'imagine les difficultés que vous avez du rencontrer....
    Au début ça va cela n'as pas été trop dur, j'ai convaincu le banquier de me prêter des sous, je me demande encore comment;!), trouvé le forum de Gautier qui m'as aidé dans les démarches.

    C'est maintenant que cela deviens dur.Je commence à avoir de la clientèle, du coup il me faut des produits et des sous. C'est pour cela que je vais faire les marchés en plus. Mais pour moi c'est pas le plus dur je trouve ( j'adores les pates;!).
    Et je précise quand même que j'habite dans un trou perdu également.Alors si j'arrive à vendre maintenant il n'y a pas de raison que cela n'aille pas en s'améliorant.

    Le plus difficile je trouve c'est que l'on se sent seule.
    Moi aussi je suis maman, je dois tout gérer, je travaille tout le temps et du coup j'ai l'impression d'être dans une bulle coupé du monde.
    Je crois que c'est ce que j'ai le plus de mal à gérer.Faites vous entourer

    On m'a dit il y a peu qu'il fallait se concentrer sur les pierres que l'on mets.Chaque pierre est une avancée.
    Alors je me concentre et je construit mon mur petit à petit.
    Parce qu'il n'ai pas question que je laisse tomber sans avoir tout essayer pour que cela marche.

    Posté il y a 8 années #
  26. Djamila

    Nouveau Membre
    Messages: 1


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,

    J'ai l'intention de me lancer prochainement et j'ai trouvé votre poste très intéressant, le pour, le contre, les moments de doutes et ceux de joie, c'est très bien de pouvoir avoir un avis critique et réaliste sur la question, merci d'avoir conçu ce poste.

    Posté il y a 8 années #
  27. Fredo
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Membre sénior
    Rennes (35, France)
    Messages: 1,875


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Carlo, on ne peux pas bannir ce mot, salaire ou rémunération. Moi c'est ce qui me permet de payer mon loyer, la pension de mon fils, les assurances.....enfin toute les charges personnel que l'on peux avoir. Parfois quand on vis a 2 , il est possible que l'autre puisse assumer ces dépenses obligatoire, mais seul c'est difficiles.
    Mon plus grand regret aujourd'hui est de ne pas avoir anticiper et vus le changement de comportement d'achat des clients. Il y a de plus en plus de consommateur, mais ils achètent différemment. Donc un conseil pour ce qui ce lance, ne faites pas comme moi, car rien n'est jamais acquis. Aujourd'hui je repart a zéro, avec 3 wagons de retard. Je ne sais pas si je relancerais mon commerce, mais je suis certain d'une chose, c'est que plus jamais je ne me croirais arrivé au sommet.

    Posté il y a 8 années #
  28. François
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Serial Entrepreneur
    Reignac sur Indre (37, France)
    Messages: 5,879


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,

    Tu as raison Fredo. Il y a un point que j'ai oublié de dire dans la démarche, et qu'un banquier m'a rappelé une fois en me posant cette question: "Une fois votre activité lancée, qu'est ce qui ferait que le chiffre d'affaires pourrait chuter ?". Trois éléments peuvent intervenir:

    1. La conjoncture (crise économique, difficultés des entreprises clientes,...)
    2. La baisse de qualité, le travail mal fait.
    3. L'augmentation de la concurrence.

    Pour ceux qui ont un magasin, comme toi, l'apparition d'Internet a dû être un terrible coup de massues. Pour d'autres ce sera l'importation sauvage de produits étrangers, les prix très bas proposés par des auto-entrepreneurs mal informés ou tout simplement un concurrent qui s'installe et vous pique vos clients. Il faut donc sans cesse être vigilent sur ce point là ! Toi, tu as de l'expérience Fredo, tu n'es pas un jeune perdreau de l'année. Je suis sûr que tu sauras rebondir ;-)

    Posté il y a 8 années #
  29. Fredo
    Vraie rémunération et vrai salaire des entrepreneurs - pour quels sacrifices ?

    Membre sénior
    Rennes (35, France)
    Messages: 1,875


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    François, moi j'ai cumulé ces 3 éléments. Et au lieux de me bougé, j'ai attendus peut être trop longtemps. Cela a toujours été ma façon de fonctionné, attendre le dernier moment, être au fond du troue. Lorsque j'étais commercial bien souvent je laissais les jours passé sans trop travailler et en fin de mois, en voyant que mon salaire ne serait pas tes élevé, je bossais comme un fous et sauvais mon mois. Pour mon magasin cela à été le cas, je l'ais laissé chuté, je n'aimais plus y travailler dans cette ambiance [modéré]e shop, c'est à dire glauque.
    Une chose aussi très importante, ne jamais remettre son échec sur la faute des autres.

    Posté il y a 8 années #
  30. KrysaNad

    Membre habitué
    France
    Messages: 77


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Je me rends compte que j'en tutoies certains et en vouvoies d'autres, donc je suis désolée si j'ai pu froisser.

    @Natacha : tu as raison concernant la solitude, malgré mon caractère sociable, j'ai aussi un caractère un peu sauvage qui fait que j'hiberne très facilement et complètement mais cela ne m'empêche pas de me sentir seule aussi par moment, donc je m'y attends. Et c'est vrai que c'est important d'avoir un endroit ou se retrouver même virtuel à défaut de se pouvoir se défouler par manque de temps.

    Posté il y a 8 années #

Fil RSS de ce sujet.

Ecrire une réponse »

Vous devez être connecté pour poster.