Création entreprise | Auto-Entrepreneur | Entrepreneuriat | Conseils entrepreneurs et conseils créateurs entreprise

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur & forum création d'entreprise

Le forum de référence des Entrepreneurs et Auto-Entrepreneurs pour discuter, échanger, apprendre et partager ses meilleurs conseils !

Créateurs d'entreprise, entrepreneurs, passionnés d'entrepreneuriat,

Participez maintenant au forum Entreprise & Entrepreneurs !

Inscrivez-vous gratuitement, présentez-vous et participez aux discussions !

Ce qui vous attend sur le forum Entreprise & forum Entrepreneur :


» Cliquez-ici pour vous inscrire ».

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur, forum création d'entreprise, forum auto-entrepreneur » Conseils et Questions sur la Création d'Entreprise » quel régime social pour donner des cours de musique ?

quel régime social pour donner des cours de musique ?

  • Lancé il y a 9 années par Laurence Roussel
  • Thèmes : auto-entreprise, musique, regime social
  • Dernière réponse par Carole

  • »
  1. Laurence Roussel
    quel régime social pour donner des cours de musique ?

    Nouveau Membre
    Neauphle le Chateau (78, France)
    Messages: 4


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour, je souhaite créer une AE pour donner chez moi ou en association des cours de piano et de solfège. J'enseigne déjà depuis 1 an 1/2 mais sans diplome officiel (j'ai privilégié mes études d'ingénieur...). J'ai toutefois un diplome de Musicien Interprète des musiques actuelles (certificat Fneijma) en spécialité chant.
    Je ne sais pas si mon activité dépend du régime social "Prestations de services qui relèvent des BIC ainsi que des professionnels libéraux qui relèvent du régime de retraite RSI (21,3%)" ou bien "Prestations de services des professionnels libéraux qui relèvent de la CIPAV (18,3%)"...
    J'ai bien vu la catégorie professeur de musique dans la liste CIPAV mais est-ce lié à une obtention obligatoire d'un diplome en piano ?
    Si ensuite je voulais obtenir l'agrément simple services à la personne si je décidais de quand meme me déplacer au domicile de mes élèves et de leur faire bénéficier d'une réduction d'impots (comme avec le cesu), ce régime social serait-il toujours le meme ?
    Dans tous les cas, la demande d'ACCRE est-elle compatible ?
    Merci pour votre aide :-)

    Posté il y a 9 années #
  2. François
    quel régime social pour donner des cours de musique ?

    Serial Entrepreneur
    Reignac sur Indre (37, France)
    Messages: 5,879


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Laurence,

    Plusieurs profs de musique sont venus ici nous raconter leur projet. Je pense que cette discussion devrait vous intéresser dans un premier temps:
    http://www.gautier-girard.com/forum/topic/creer-une-ecole-de-musique-en-province

    Celina fait partie de celles qui sont allé jusqu'au bout de la démarche. Vous pourrez retrouver ces messages et son site internet ici:
    http://www.gautier-girard.com/forum/profile/celina
    http://celineprussel.com
    Tiens, d'ailleurs, si elle repassait par là nous faire un petit coucou et nous adresser son joli sourire, ce serait pas de refus ;-)

    À mon avis elle pourrait bien vous aider pour le démarrage (le plus difficile n'étant pas la démarche administrative mais la constitution d'une clientèle).

    Et pour répondre à vos questions:

    Je ne sais pas si mon activité dépend du régime social "Prestations de services qui relèvent des BIC ainsi que des professionnels libéraux qui relèvent du régime de retraite RSI (21,3%)" ou bien "Prestations de services des professionnels libéraux qui relèvent de la CIPAV (18,3%)"...

    La réponse est sur le formulaire d'auto-entrepreneur quand vous déclarez votre activité: https://www.cfe.urssaf.fr/autoentrepreneur/CFE_Declaration
    Si vous cochez "Activités libérales" et que vous allez voir ce qui se cache derrière le point d'interrogation des professions rattachées à la CIPAV vous y trouverez les profs de musique. Aucun doute là-dessus vous êtes libérale (cotisations 18,3%) et vous relevez de la CIPAV pour votre retraite.

    J'ai bien vu la catégorie professeur de musique dans la liste CIPAV mais est-ce lié à une obtention obligatoire d'un diplome en piano ?

    L'activité de prof de musique (à la différence de celle de médecin, de notaire ou d'architecte) n'est pas réglementée. Autrement dit, n'importe qui peut se mettre à son compte pour enseigner la musique ;-) Bon ceci dit, certains parents d'elèves seront rassurés de voir que vous avez des diplômes. Et si vous voulez un jour monter une école ça me semble indispensable.

    Si ensuite je voulais obtenir l'agrément simple services à la personne si je décidais de quand meme me déplacer au domicile de mes élèves et de leur faire bénéficier d'une réduction d'impots (comme avec le cesu), ce régime social serait-il toujours le meme ?

    Sur ce point il faudra relire nos échanges avec Celina. Il faut aussi savoir que vous pouvez recevoir des CESU sans avoir d'agrément, ces chèques sortant alors du cadre de votre AE (en gros vous les prenez comme si vous étiez un particulier donnant des cours de musique À DOMICILE). Cette information devrait vous aider à y voir clair entre CESU et AE:
    http://www.gautier-girard.com/forum/topic/cesu-et-auto-entrepreneur

    Dans tous les cas, la demande d'ACCRE est-elle compatible ?

    À partir du moment où vous rentrez dans les critères de l'ACCRE il n'y aucune raison pour ne pas en bénéficier quand vous créerez votre AE.

    Au plaisir de vous lire.

    François

    Posté il y a 9 années #
  3. Laurence Roussel
    quel régime social pour donner des cours de musique ?

    Nouveau Membre
    Neauphle le Chateau (78, France)
    Messages: 4


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Merci pour cette réponse très rapide et de qualité. Je sais donc maintenant à quel régime social me mettre ! ouf !

    J'avais déjà bien regardé les discussions sur la création en province, mais pas trop celle concernant Celina. Je vais donc y consacrer du temps cette semaine.

    En ce qui concerne la recherche de clientèle, j'ai eu dès le démarrage une petite trentaine d'élèves et là je refuse du monde car comme je suis en parallèle étudiante en piano jazz et compo, il me faut du temps pour travailler pour moi. Il faut dire que je suis dans un village éloigné de Paris et de tout conservatoire, ce qui augmente mes chances de trouver des élèves.
    De plus, j'ai testé plusieurs sites internet pour poster mes annonces et j'en ai retenu deux qui fonctionnaient bien (je peux les nommer ?). Et puis comme j'ai trois enfants (collège, primaire, maternelle), je peux faire ma pub auprès des amis de mes enfants et auprès des parents.
    J'ai également fait des petits cartons avec ma pub pour un prix très modique (30 euros les 1000) et je les ai distribué dans les boites aux lettres de mon quartier et chez les commerçants/ médecins (salle d'attente, comptoir, ....).
    Je peux bien sur réexpliquer tout ceci dans le bon topic cette semaine pour aider.

    Je suis actuellemnt rémunéré via CESU et CDD. Je ne suis plus très favorable pour les CESU car le problème majeur reste les cotisations qui sont souscrites au plus faible niveau par les parents ainsi que les déclarations urssaf qui ne sont jamais faites à temps... surtout quand on est au chomage et que l'on doit produire les bulletins de salaire tous les mois à pole emploi.
    De plus j'ai compris qu'il faut avoir un certain chiffre d'affaires en AE pour valider un maximum de trimestres de retraite.

    voiloù, je vais donc regarder les autres contributions et avancer mon projet. J'aurai sans doute d'autres questions ;-)
    Merci !

    Posté il y a 9 années #
  4. Gautier Girard
    quel régime social pour donner des cours de musique ?

    Fondateur du forum
    Cholet (49, France)
    Messages: 13,941


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour!

    Merci François pour tes super conseils.

    A vous lire Laurence, je vois que vous vous débrouillez très bien pour vous faire connaître! Cela prouve qu'en axant sa communication sur de "l'hyper-local" (via les parents d'élève et les boîtes aux lettres) tout en complétant avec un peu d'Internet peut s'avérer très efficace.

    C'est curieux car cela marche tellement bien pour vous que vous en venez à refuser du monde. Pour d'autres personnes, par contre, cela ne marche pas du tout ou très peu, tout au plus... oui cela m'intéresserait un petit sujet sur les actions que vous avez menées pour créer et accroître votre clientèle. Cela intéressera du monde à coup sûr.

    Pour en revenir à l'AE, l'avantage est que vous mettez les deux pieds dans le monde de l'entrepreneuriat. Même si vous commencez tranquillement, vous avez la possibilité de commencer sans prendre trop de risque. Et vous servir de l'auto entreprise comme d'un tremplin vers une structure un peu plus costaude, telle qu'une micro entreprise par exemple (qui pour le coup est "mieux" pour préparer sa retraite, notamment).

    A vous lire,

    Gautier Girard
    - Rédacteur en chef de Gautier-Girard.com
    - Dirigeant de la société Edissio
    Posté il y a 9 années #
  5. Matthieu Thelrin
    quel régime social pour donner des cours de musique ?

    Membre habitué
    Hagenthal le bas (68, France)
    Messages: 73


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonsoir, excusez moi de remonter ce sujet, mais j'ai une question:
    êtes vous sûr que n'importe qui peut se mettre à son compte pour enseigner la musique?
    (je suis musicien depuis 20 ans et guitariste autodidacte, aucun diplôme en musique, et souhaite créer ma petit entreprise)

    Merci

    Posté il y a 8 années #
  6. François
    quel régime social pour donner des cours de musique ?

    Serial Entrepreneur
    Reignac sur Indre (37, France)
    Messages: 5,879


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,

    êtes vous sûr que n'importe qui peut se mettre à son compte pour enseigner la musique?

    Je confirme qu'il n'y a pas de réglementation pour ouvrir une entreprise d'enseignement de la musique. En tout cas je n'en n'ai pas trouvé... L'enregistrement se fait à l'URSSAF où personne ne vous demandera de justifier d'une qualification.

    Mais comme je le précisais plus haut dans mon message, le fait d'avoir des diplômes peut rassurer quand même les clients ou leurs parents. Vous pouvez très bien connaître la musique mais ne pas savoir l'enseigner.

    Posté il y a 8 années #
  7. Carine

    Nouveau Membre
    Messages: 2


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour François,

    J'ai lu attentivement les liens et les discussions mais j'ai dû mal à me situer. Tout simplement je souhaiterai donner des cours de piano à mon domicile en complément de mon travail actuel. Ma fille entrant à l'ecole maternelle en septembre , je voulais proposer aux parents de donner des cours aux enfants agées de 4 ans.

    Dois je alors adopter le statut d auto entrepreneur sachant que j'ai un travail à plein temps?

    Posté il y a 8 années #
  8. Carine

    Nouveau Membre
    Messages: 2


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    et merci pour ta réponse.

    Posté il y a 8 années #
  9. François
    quel régime social pour donner des cours de musique ?

    Serial Entrepreneur
    Reignac sur Indre (37, France)
    Messages: 5,879


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Dois je alors adopter le statut d auto entrepreneur sachant que j'ai un travail à plein temps?

    Oui. De toute façon il vous faut une structure d'entreprise pour pouvoir facturer. Le régime d'auto-entrepreneur est le plus simple: il suffira de quelques clics le moment venu sur le site officiel
    http://www.lautoentrepreneur.fr/

    L'autre solution est de vous faire rémunérer en CESU (Chèque Emploi Service) mais il faut alors que vos cours soient donnés aux domiciles de vos élèves, ce qui ne semble pas être votre choix.

    Posté il y a 8 années #
  10. Laurent2011

    Nouveau Membre
    Messages: 1


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour à tous...

    Enfin un forum sur lequel je pense obtenir les réponses à mes
    questions... super !

    Après avoir passé presque 22 années en Allemagne comme professeur
    de batterie et musicien professionnel, je suis de retour en France (dans
    le sud) où j´ai le projet de remonter en septembre une école de
    batterie mais aussi de continuer à jouer.

    De par mes nombreuses recherches, j´ai fait la connaissance de plusieurs
    personnes pour lesquelles je pourrai donner des cours dans leurs écoles de
    musique (privées) et centres sociaux (associations).
    D´autre part, j´ai l´opportunité de pouvoir jouer dans un orchestre dont le
    responsable prétend jouer 30 concerts par an (les autres musiciens étant
    pratiquement tous des intermittents).

    En Allemagne, je cumulais mes revenus de professeur et mes cachets
    d´orchestres sous un seul numéro fiscal en tant que « Selbständig »
    (entreprise individuelle) et j' était assuré pour la maladie et la retraite
    à la « Künstlersozialkasse ». Donc... tout était assez... simple !

    Alors voici ma question : à rallonge malheureusement ;-) Sorry !

    Comment puis je faire pour regrouper en 1 statut (régime) ces différentes activités ?
    c´est à dire : avoir ma propre école, donner des cours pour une association
    à un autre endroit, donner des cours dans une autre école de musique encore
    ailleurs et puis faire des cachets un peu partout avec un orchestre ?

    Je vous remercie infiniment d´éclairer ma lanterne car dans ce dédale
    de possibilité qui m´ont été citées par les organismes d´accompagnement
    à la création d´entreprise... je m´y perds gravement !

    Merci encore.

    Posté il y a 8 années #
  11. Christophe

    Nouveau Membre
    France
    Messages: 2


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,

    Je suis à peu près dans la même situation que notre ami Laurent2011, à savoir:

    - donner des cours de musique à mon domicile et chez les élèves,
    - jouer en étant rémunéré dans différentes formations musicales.

    J'aimerais savoir sous quel intitulé je dois déclarer mon auto-entreprise pour exercer de manière régulière ces 2 activités.

    Merci beaucoup pour votre réponse,

    Cordialement,

    Christophe.

    Posté il y a 7 années #
  12. N

    Membre sénior
    France
    Messages: 5,217


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Christophe et bienvenue sur le forum,

    Je n'ai pas la réponse à votre question mais votre sujet étant passé inaperçu à la fin de cette discussion je remonte le post.

    La prochaine fois n'hésitez pas à ouvrir un nouveau post qui vous donnera plus de visibilité pour que l'on vous réponde.

    Cordialement.

    Posté il y a 7 années #
  13. François
    quel régime social pour donner des cours de musique ?

    Serial Entrepreneur
    Reignac sur Indre (37, France)
    Messages: 5,879


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,

    Effectivement c'est le problème lorsqu'on vient ajouter sa question à une liste d'interventions. L'avantage est que ça reste dans le même sujet, mais l'inconvénient est qu'on passe bien souvent à côté.

    Laurent n'a pas eu de réponse, commençons par lui ;-):

    Comment puis je faire pour regrouper en 1 statut (régime) ces différentes activités ?
    c´est à dire : avoir ma propre école, donner des cours pour une association
    à un autre endroit, donner des cours dans une autre école de musique encore
    ailleurs et puis faire des cachets un peu partout avec un orchestre ?

    Vous êtes vous rapproché de la Maison des Artistes ? Compte tenu de vos activités, c'est ce qui serait le plus logique.

    Maintenant, si ce n'est pas possible, vous pouvez aussi vous inscrire comme auto-entrepreneur et facturer toutes vos interventions avec cette structure. Connaissez-vous ce régime ?

    Je ferai la même réponse à Christophe: commencez d'abord par prendre contact avec la Maison des Artistes, c'est ce qui est le plus logique pour la partie artistique de vos activités. Sinon, inscrivez-vous en auto-entrepreneur, comme professeur de musique, activité libérale.

    Posté il y a 7 années #
  14. Christophe

    Nouveau Membre
    France
    Messages: 2


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour et merci de vos réponses.

    je me suis déjà tourné vers la maison des artistes, mail il s'agit plutôt d'artistes dans le sens artisanat.

    La solution que j'envisage est bien l'auto-entreprise !

    Mais 2 choix me sont proposés:

    1. dois-je m'inscrire comme musicien (code NAF 9001.Z, puisque je joue contre rémunération dans des formations) et dans ce cas, puis-je enseigner et percevoir une rémunération au titre de l'autoentreprise ?

    2. dois-je m'inscrire comme professeur de musique (code NAF 8552.Z) et dans ce cas, puis-je percevoir une rémunération au titre de l'autoentreprise lorsque je joue dans une formation ?

    Qu'en pensez-vous ?

    Merci à vous tous pour votre écoute,

    je commence à reprendre espoir .

    Musicalement,

    Christophe.

    Posté il y a 7 années #
  15. François
    quel régime social pour donner des cours de musique ?

    Serial Entrepreneur
    Reignac sur Indre (37, France)
    Messages: 5,879


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    La réponse est simple: c'est votre activité principale qui détermine ce que vous devez mettre. Et ensuite vous mettez toutes les activités secondaires ou annexes que vous voulez, du moment que celles-ci ne sont pas réglementées.

    Vous pourrez tout facturer au sein de votre entreprise. Soyez le plus exhaustif possible pour éviter d'avoir à faire des modifications plus tard.

    Posté il y a 7 années #
  16. Carole

    Nouveau Membre
    Messages: 1


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour, ce post est super vieux, mais je me dis que ça peut quand même servir...

    Pour répondre à la question de Christophe, et que d'autres pourraient se poser. Le métier de musicien et les métiers d'artistes du spectacle vivant de manière générale, ne sont pas compatibles avec le statut d'entrepreneur individuel, donc non plus avec le régime de l'auto-entrepreneur (ou régime de la micro-entreprise).

    Un artiste peut cependant créer une auto-entreprise pour donner des cours de musique et c'est cette activité qui devra être déclarée.

    En gros : [u]
    soit la personne, réalise une prestation artistique (ex : un musicien qui se produit en concert), dans ce cas elle ne peut pas passer par son auto-entreprise pour facturer l'organisateur, ni faire de cachets via l'auto-entreprise, mais elle devra passer par une structure d'entrepreneur de spectacles vivants titulaire des licences (ou via le Guso) et être salariée.

    Soit elle réalise une prestation d'enseignement artistique, et dans ce cas elle pourra facturer directement le client en tant entrepreneur individuel, via son auto-entreprise.

    Cf article L. 762-1 du code du travail et la présomption de salariat pour les artistes du spectacle (sauf cas particuliers)- Source : www.culture.gouv.fr

    Posté il y a 3 années #

Fil RSS de ce sujet.

Ecrire une réponse

Vous devez être connecté pour poster.